Pornic et l’indicible


Quand Nicolas Sarkozy s’est exprimé, de façon préméditée, sur l’affaire de Pornic et la disparition de la jeune Laëtitia mardi 25 janvier dernier, lors de sa visite à des chantiers navals de Saint-Nazaire, il a utilisé le terme "indicible" pour désigner l’horreur qu’il devinait.

Il ne pouvait que deviner cette horreur, puisqu’à l’heure où il prononçait ces mots on ne savait pas grand chose du sort réel de la jeune femme. Mardi 1er février, les forces de l’ordre ont découvert quelques membres – les bras, les jambes, la tête – d’une jeune femme qui pourrait être Laëtitia, à en croire les déclarations du procureur local.

Difficile de ne pas être ému, manipulé par ses propres émotions et le travail médiatique habituel dans ce genre d’affaire. On sait, à l’heure tardive où j’écris ces lignes, que la jeune femme est morte d’étranglement. On ne sait pas encore tout.

Il serait inutile de théoriser sur la bonne conduite à tenir. Mon sentiment, ma réaction est que plus le crime est horrible, plus sa récupération politique est horrible. Qu’un constat officiel d’une défaillance de la chaîne pénale débouche sur des propositions indécentes d’appels à retraités est une chose incroyable.

About these ads

5 réflexions sur “Pornic et l’indicible

  1. Récupération d’un fait horrible . Sarkozy 1er , roi des défenseurs des victimes qui a convoqué les parents ( sauf le père biologique) de Laetitia n’a pas pensé une seule seconde à ce que la découverte d’une telle horreur et son battage médiatique pouvait faire sur l’entourage et la famille .
    Comme d’habitude , il n’a pensé qu’à son nombril et à son intérêt immédiat . Super Dupont est arrivé , tout va se résoudre !
    Supprimer d’un côté les moyens de la justice et de l’autre la considérer comme incapable , vouloir régler le problème "personnellement" c’est plus l’attitude d’un petit garçon de cour de maternelle que celle d’un chef d’état .
    J’habite tout près de Saint-Nazaire et j’entends autour de moi les commentaires sur cette récupération sinistre et grotesque d’un triste sire qui n’a plus que celà pour exister tant son bilan est désespérant et son attitude outrancière !

  2. Récupération d’autant plus horrible, très choquante même à mon sens, que la première conséquence, venant de celui qui doit être considéré comme représenter l’institution présidentielle, le jour même du 25 janvier, après son déplacement du matin à St-Nazaire, où il croyait pouvoir, une fois de plus, se mettre en valeur, en ouvrant cette perspective d’une sixième loi en sept ans, sur les criminels sexuels, et bien, le soir même, celui qui n’apparaît finalement que comme un batteleur d’estrade, terminait sa séquence préélectorale du jour, sans plus de retenue, dans cette gloriole qui le caractérise si bien, devant ses supporteurs du "premier cercle"et donateurs. Perspective 2012 oblige.

    Très sinistre personnage. Mais les Français n’ont que ce qu’ils méritent.

    • …mais les Français n’ont que ce qu’ils méritent!
      J’aimerais bien que de temps en temps, nous ne fassions pas d’amalgame en confondant les 53 % et les autres, j’en fais parti, de ceux qui n’ont pas voté pour NS ! Celà me gène énormement de lire et d’entendre de telles imprécisions !
      Pardonnez moi, e-citizen, mais je ne m’associe pas du tout à cette tranche de votants qui ont fait l’erreur de leur vie en 2002, et qui, je l’espère, ne recommenceront pas en 2012 !!

  3. Ping : Tweets that mention Pornic et l’indicible | Les coulisses de Sarkofrance -- Topsy.com

Les commentaires sont fermés.