République des blogs, expérience personnelle


Je suis donc allé  à la République des blogs mercredi 26 septembre, pavillon Baltard, en face du Forum des Halles à Paris. Une trentaine de personnes. Beaucoup de fumeurs. Très peu de filles. Drôle d’impression. Entre plaisir et malaise.
Je m’imaginais un comité d’accueil. Un registre à signer à l’entrée sur un coin de table. Pas de petit badge avec le nom de son blog genre « Salon VRP Porte de Versailles ». Rien de tout cela. Quand vous êtes nouveau et anonyme, allez prendre une bière au comptoir, inscrustez-vous ou cassez-vous. Quelques stars du blog étaient là. Je ne suis pas blogueur professionnel. Malaise. Le blog est un exercice tellement personnel.

Mais plaisir aussi. J’ai longuement parlé avec Wildo, puis Eric Mainville. J’ai pu serrer la main à Dagrouik. Avec Wildo, j’ai découvert Archipel Rouge de l’intérieur. Une vraie organisation. Sérieux, passion et engagement.  On a parlé Ségolène, motivations, trolls et rythme de travail (pardon, de blogging). Je suis très admiratif.

Eric Mainville m’a bluffé. Ouvert, calme, flegmatique. Force tranquille et précision. J’arrête là les compliments. Juste heureux d’avoir vu de visu des « partenaires de jeux ».  Nous avons discuté du succès d’equilibre précaire. Visiblement mes tentatives de contributions tapent à côté. La thématisation poussée de ce blog bloque mon inspiration. Pour le moment.

Dagrouik est le premier, et le seul (à part Embruns), que j’ai vu en arrivant (en retard) dans le bistrot.  Le regard brillant (« ah c’est toi! »), le visage souriant. J’avais quelques difficultés à y voir l’auteur de ces lignes acerbes (mais argumentées) que je lis chaque jour.

Nulle prétention. Une simplicité non-techno, un militantisme sincère que j’admire.

Publicités

6 réflexions sur « République des blogs, expérience personnelle »

  1. Ah! Merci d’adhérer au projet d’équilibre précaire. Finalement, ça n’est pas si facile que cela d’en parler à une république des blogs, à cause de la sociologie des participants peut-être, ou de l’ambiance détendue. Mais on a trop glosé sur ces hommes « en cravate » pour que j’en rajoute (et s’ils arrivaient tout dépenaillés, malpôlis et sentant l’alcool?). Ils sont sympas après tout. Et même avant tout.
    Oui, j’ai été content de faire ta connaissance, car ton projet m’intriguait. Ecrire Sarkofrance, ça ne doit pas être drôle tous les jours (quoique).
    Tu dis que tu tapes à côté. Pour l’instant, nous aussi cherchons à nous situer. On tatonne. Nous avons publié plusieurs témoignages, envoyé par des internautes. Mais il faudra aussi des textes ou on prend parti. Et j’aimerai bien que quelqu’un du Medef contribue…

  2. Très contente d’avoir enfin pu mettre un visage sur « Sarkofrance », dont j’avais entendu parler et que j’avais lu quelques fois…
    Ce fut également ma 1ère RdB, impressionnant (surtout quand on arrive les 1ers ??). Comme à mon habitude j’ai plus observé que parlé mais je dois avouer que j’espère pouvoir participer à une autre RdB parisienne dès que possible ^^
    C’est vrai que les filles étaient inconstablement moins nombreuses que ces messieurs mais j’ai été frappée par le nombre de participants quand même ! Je crois que les simples lecteurs comme moi (je tiens un blog perso mais ça compte pour du beurre, je n’y parle que très rarement politique) n’étaient pas bien nombreux non plus, c’est un peu dommage !
    Enfin tout ça pour dire que c’était vraiment une expérience sympathique…

Les commentaires sont fermés.