De Georges-Marc Benamou à la République des blogs

Etrange soirée que le mercredi 28 novembre. J’ai assisté à la « Nuit des Médias« (« La Nuit des Médias, le rendez-vous exclusif des décideurs de tous les secteurs de la communication « ) , organisée cette année à l’Ecole Militaire. Le gotha des médias, presse écrite, télévision, cinéma ou radio était là. Pourquoi dans un cadre militaire ? Je ne sais pas. Le ConseilleUr Georges-Marc Benamou avait clos de son intervention une série de discours (« Internet : un outil maîtrisable ? Sécurisation des contenus, modèles et enjeux économiques : la nouvelle donne »)parfois très drôle (le lieutenant Bordel a fait grande impression quand il expliqua qu’internet était chose connu depuis longtemps à l’armée). Le soir, des buffets rangés en ordre de bataille dans la rotonde de l’Ecole Militaire, près de la Tour Eiffel, attendaient les invités dont le fameux et craint Georges-Marc Benamou ou la ministre Albanel (« oh, Juan, tu es venu! t’es vraiment adorable« ). Nous devions être 500 à se rincer le gosier. « Il faut que je te présente Georges-Marc Benamou! » me dit une organisatrice à l’entrée. « C’est obligé ? » répondis-je dans un accès de sincérité post-mondaine que je regrettais aussitôt. « Je sais, je sais » dit elle (ah ? Mais tu sais qoi ?).

Georges-Marc Benamou était droit, écoutant ses interlocuteurs dans le carré VIP, l’oeil qui ripait de temps à autre sur les « people » qui lui passaient à proximité.

21h14 : éclipse discrète vers le Pavillon Baltard pour retrouver La République des Blogs. J’arrive après la bataille des égos; les groupes se sont formés. Les gauchistes du Modem complotent à leur Congrès (Quiterie Delmas, Virginie Votier, et surtout Luc Mandret – ce type me fascine, on se connaît sans se connaître). Julien Tolédano m’alerte sur la quantité de champagne qu’une table UMPiste ingurgite à proximité. Versac soigne son image (respect). Discussion assise avec Eric Mainville, Dagrouik, le fameux Julien, et une nouvelle connaissance, Cécile. Eric Mainville et Cécile m’ont convaincu que la Sarthe ne se résumaient pas à François Fillon. J’apprécie la mesure de Cécile. Eric fit des déclarations stupéfianes pour qui fréquente son blog (à lui de dévoiler ce qu’il veut). Julien Tolédano et Dagrouik (une fois ses photos de paparazzi terminées) aiment le fond, le débat, l’échange, le combat. « Sarkozy a-t-il gagné l’élection sur le pouvoir d’achat ? » Il a surtout gagné grâce à un changement de language. La novlangue que nous avons été nombreux à signaler dans la tribune de Laurent Fabius ces jours-ci. Parler d’allonger la durée du travail quand les nouveaux CDI sont majoritairement à temps partiel, chapeau ! Travailler plus quand la pré-retraite est majoritairement imposé à 55 ans… Chapeau !

Luc Mandret est sorti de ses conciliabules Modemiens pour nous saluer à l’heure de l’addition (quel symbole). Paf! Mais viens au Modem ! On est tous à gauche. C’est vrai. Mais au Modem ? Laissons Sarkofrance « au-dessus des partis ». Le Modem est utile. Il peut nous débarasser des croutons de l’UDF, il peut même laïciser les chrétiens-démocrates (imaginez un parti qui s’appelerait les « musulmans-démocrates » ).

La vigilance n’a pas de couleur, non ?

Publicités

Création du Réseau Emploi Formation Insertion

Des salariés du service public ont décidé de créer le Réseau Emploi Formation Insertion, en signe de protestation contre la chasse aux sans-papiers qui mobilisent les administrations françaises, sous l’égide du Ministère de l’Identité Nationale.

« Nous sommes des salariés des services publics : ANPE, Assedic, DDTEFP, ou encore d’associations, d’organismes de formation, nous refusons de collaborer à la chasse à l’étranger qui s’est instauré dans ce pays.

Dans une ANPE du département du Rhône, l’un de nos collègues a été confronté à une situation insupportable : il devait signaler, à la police de l’Air et des Frontières, l’arrivée d’une personne étrangère qui avait été convoquée, à son insu, sur ses plages de rendez-vous.

Malaise… Heureusement, ce jour là, la personne n’est pas venue.

Depuis, nous nous parlons, nous échangeons, il n’est pas question de nous taire, nous ne voulons ni être acteur, ni complice de ce genre de situations qui nous font penser aux pires périodes de notre histoire.

Notre mission c’est l’emploi, la formation, l’insertion, ce n’est pas le contrôle des papiers des étrangers, et encore moins la délation.

Pourtant de nouveaux textes, directives risquent de multiplier ces graves atteintes à notre déontologie.

Nous avons donc décidé de nous organiser et de résister collectivement en créant : LE RESEAU EMPLOI FORMATION INSERTION.« 

Merci à RESF pour l’information.

Keny Arkana: la rage au quotidien

ça ne vous rappelle rien ?

202367781-nouvelles-violences-a-villiers-le-bel.jpg

Segolène Royal veut son Grenelle

Elle va publier son livre d’entretien (« Ma plus belle histoire, c’est vous ») le 3 décembre. Surtout, alors que certains s’interrogent sur l’utilité de ces Grenelles à répétition, elle prend Nicolas Sarkozy au mot : elle a réclamé mardi 20 novembre « la convocation « d’un Grenelle du pouvoir d’achat, des salaires et des retraites » pour résoudre les conflits sociaux, critiquant la politique de « désordre injuste » de l’exécutif.

« il y a une sorte de désordre, d’incertitude, de sentiment que les efforts sont inégalement demandés. En six mois, le pouvoir a donné beaucoup aux gros, et s’en est pris aux petits et aux moyens, et c’est pour ça que les réformes ont du mal à passer ».

A Barcelone, on velib’ aussi

Petit souvenir de Barcelone du week end dernier. N’en déplaise à certains, la mode du vélo en ville se généralise. Depuis mars dernier, Barcelone a mis en place ces Velib’, avec quelques semaines d’avance sur Paris.

img_4016-8.jpg img_4019-5.jpg

img_4023-9.jpg img_3991-8.jpg

Le service s’appelle « Bicing », mais il faut un abonnement annuel et l’accès au vélos est interdit la nuit…