De Georges-Marc Benamou à la République des blogs


Etrange soirée que le mercredi 28 novembre. J’ai assisté à la « Nuit des Médias« (« La Nuit des Médias, le rendez-vous exclusif des décideurs de tous les secteurs de la communication « ) , organisée cette année à l’Ecole Militaire. Le gotha des médias, presse écrite, télévision, cinéma ou radio était là. Pourquoi dans un cadre militaire ? Je ne sais pas. Le ConseilleUr Georges-Marc Benamou avait clos de son intervention une série de discours (« Internet : un outil maîtrisable ? Sécurisation des contenus, modèles et enjeux économiques : la nouvelle donne »)parfois très drôle (le lieutenant Bordel a fait grande impression quand il expliqua qu’internet était chose connu depuis longtemps à l’armée). Le soir, des buffets rangés en ordre de bataille dans la rotonde de l’Ecole Militaire, près de la Tour Eiffel, attendaient les invités dont le fameux et craint Georges-Marc Benamou ou la ministre Albanel (« oh, Juan, tu es venu! t’es vraiment adorable« ). Nous devions être 500 à se rincer le gosier. « Il faut que je te présente Georges-Marc Benamou! » me dit une organisatrice à l’entrée. « C’est obligé ? » répondis-je dans un accès de sincérité post-mondaine que je regrettais aussitôt. « Je sais, je sais » dit elle (ah ? Mais tu sais qoi ?).

Georges-Marc Benamou était droit, écoutant ses interlocuteurs dans le carré VIP, l’oeil qui ripait de temps à autre sur les « people » qui lui passaient à proximité.

21h14 : éclipse discrète vers le Pavillon Baltard pour retrouver La République des Blogs. J’arrive après la bataille des égos; les groupes se sont formés. Les gauchistes du Modem complotent à leur Congrès (Quiterie Delmas, Virginie Votier, et surtout Luc Mandret – ce type me fascine, on se connaît sans se connaître). Julien Tolédano m’alerte sur la quantité de champagne qu’une table UMPiste ingurgite à proximité. Versac soigne son image (respect). Discussion assise avec Eric Mainville, Dagrouik, le fameux Julien, et une nouvelle connaissance, Cécile. Eric Mainville et Cécile m’ont convaincu que la Sarthe ne se résumaient pas à François Fillon. J’apprécie la mesure de Cécile. Eric fit des déclarations stupéfianes pour qui fréquente son blog (à lui de dévoiler ce qu’il veut). Julien Tolédano et Dagrouik (une fois ses photos de paparazzi terminées) aiment le fond, le débat, l’échange, le combat. « Sarkozy a-t-il gagné l’élection sur le pouvoir d’achat ? » Il a surtout gagné grâce à un changement de language. La novlangue que nous avons été nombreux à signaler dans la tribune de Laurent Fabius ces jours-ci. Parler d’allonger la durée du travail quand les nouveaux CDI sont majoritairement à temps partiel, chapeau ! Travailler plus quand la pré-retraite est majoritairement imposé à 55 ans… Chapeau !

Luc Mandret est sorti de ses conciliabules Modemiens pour nous saluer à l’heure de l’addition (quel symbole). Paf! Mais viens au Modem ! On est tous à gauche. C’est vrai. Mais au Modem ? Laissons Sarkofrance « au-dessus des partis ». Le Modem est utile. Il peut nous débarasser des croutons de l’UDF, il peut même laïciser les chrétiens-démocrates (imaginez un parti qui s’appelerait les « musulmans-démocrates » ).

La vigilance n’a pas de couleur, non ?

Publicités

3 réflexions sur « De Georges-Marc Benamou à la République des blogs »

  1. Je te fascine ? C’est réciproque, je veux et vais découvrir ce qui se cache derrière le Juan.

    C’est con, j’avais prévu d’aller à la Nuit des Médias également, mais fini le boulot trop tard 😦

    Viens donc au café démocrate ce soir 🙂
    Bise
    L.

  2. @Lancelot : ne te mets pas la pression. pour la Nuit des Médias, c’était excellement drôle. Pas de Café démocrate (22h chez moi ce soir, je tiens un peu à mon couple).
    Passe à la boutique.
    Et surtout, change la photo de ton blog car ma femme ne te reconnaîtra jamais.

  3. Argh, je n’aime pas manquer une République des Blogs, c’est qu’on prend vite l’habitude de ce petit rendez-vous mensuel 🙂
    Le mois prochain, si il y en a une parce que ça va tomber en plein pendant les fêtes (!!), on y sera c’est sûr !
    Merci pour ton petit résumé, ça rend un peu nostalgique.
    Alors comme ça on fuit les paparazzi ?!

Les commentaires sont fermés.