Certains à gauche préfèrent Brice Hortefeux


Un sympathique centriste de gauche signalait à un sympathique socialiste ségoléniste un billet énervé de Sébastien Fontenelle sur David Assouline, sénateur socialiste proche de Ségolène Royal, qui est allé visiter pour la 4ème fois un centre de rétention administrative pour clandestin. Voici ce que Fontenelle écrit :

 » Il faut l’énoncer posément: les « socialistes » ont, sur l’immigration, les mêmes vues, exactement, que Sarkozy.

L’unique différence est que la droite haineuse et revancharde, du moins, ne nous joue pas du violon pour nous faire croire qu’elle est gentille.

Et tu sais quoi?

Je préfère! »

Voici donc un blogueur pourtant vigilant, régulièrement énervé par l’action présidentielle, qui nous souhaite le diable car au moins, « il est plus franc« . Attendons encore un peu, et il nous ressortira les qualificatifs années trente de « social-traîtres » dont les staliniens  affublaient la SFIO de Léon Blum.

Parfois, le chemin est rude. Sarkozy peut rouler tranquille. La gauche se charge de se flinguer toute seule. Bravo.

7 réflexions sur « Certains à gauche préfèrent Brice Hortefeux »

  1. salut!

    fidèle lecteur de ce blog, j’aimoi-même été étonné.
    pourtant je connais ses arguments.

    mais il s’agit d’un excellent blog.

    tu t’égares, camarades: la parti « socialiste » est vraiment plein de « social-traîtres », ou appelle-les comme tu veux; ça n’a pas beaucoup changé depuis les années 30.
    et c’est aussi pour ça qu’on en est là: pas de gauche, pas d’opposition.
    et moi qui justement ne préfère pas DU TOUT la droite, ça ne m’arrange pas.

    bonne année et bonne continuation

    amitiés nicogé

  2. ce qui me fait rire c’est que ceux qui nous qualifient de traitres et dont le discours devrait être si bon, si génial ne fait que 4% dans les sondages, ou les élections. Ils défendent la lutte des classes et sont aveugles : 50% de la « classe ouvrière » vote Sarkozy par pur interêt égoïste.

    Quand à fontennelle il parle de rocard et de « toute la misère du monde » sans connaitre la citation complète : grotesque. Et comme tout gauchiste, il pense qu’on est de droite quand on veut maitriser les flux migratoires et faire du co-devellopement.

    Rappel : Rocard a déclaré ça « La France ne peut pas accueillir toute la misère du monde… Mais elle doit savoir en prendre fidèlement sa part ».
    la presse de droite à déformé les propos, les gauchistes le relayent depuis sans scruptules… Habille méthode de ces spécialistes de la déformation.

  3. je n’aime pas les qualificatifs de « social-traîtres ». Dire que la situation n’a pas évolué depuis les années 30 ne veut dire. Il y a des degrés en politique. La posture jusque-boutiste ne sert à rien.

  4. Oui, tout comme on ne devrait pas tenir grief à vie à un copain d’avoir assisté à une rencontre de blogueur chez Borloo!

    Plus sérieusement, ceux qui parlent de social traître feraient bien de faire attention à ce qu’on ne les traîte plus tard d’idiots utiles du sarkozysme.

  5. @Eric : je t’envie (sérieusement) d’avoir rencontré Borloo – y a que la gauchistes pour te reprocher cette visiste o:))
    Sur le reste, je constate un glissement progressif : les vigilants « soft » se durcissent, du coup les « durs » s’extrémisent….

Les commentaires sont fermés.