Un café des blogs lubrifié


Vendredi 14 mars, une partie de l’armée des ombres s’est retrouvée pour le 10ème Café des Blogs au Pavillon Baltard, près des Halles à Paris. A l’instar de Dagrouik (et j’espère de quelques autres), j’ai y ressenti un plaisir rare, celui des retrouvailles. Un mélange de simplicité dans le contact, de sincérité dans l’échange, de solidarité dans le combat blogosphérique. Personne ne cherchait à tirer la couverture à lui.

Les retrouvailles, avec Maxime, oRélie, Eric, Julien, Dagrouik.

Coincé par plaisir entre mes deux voisins Eric et Maxime, j’ai su éviter quelques photos, forcément compromettantes pour mon anonymat. J’ai pu échanger avec Maxime sur Ségolène Royal versus Martine Aubry. Nous nous sommes aussi décidés, s’il ne l’oublie pas, à créer un nouveau trophée pour cette fin d’année: le « Besson de l’Année« , une sorte de récompense pour le Traître politique du moment. Eric Besson a en fait créé une catégorie politique.

D’Aurélie, j’ai dû échapper à l’appareil photo numérique LUMIX, mais quelque peu appris de sa vie de caissière précaire, un métier à la mode…

Un débat, chargé de rumeurs salaces sur des personnalités, de droite comme de gauche, a alimenté nos rires. Un homme politique en vue partagerait sa vie avec sa femme, et un homme. L’un de blogueurs participants, a priori hétérosexuel, a refusé les avances d’un autre, lors d’une précédente réunion.

Plus sérieusement, Dagrouik a proposé un excellent nouveau tag pour nos billets vigilants consacrés à ces électeurs qui croient toujours en Sarkozy: « povcon« .

La simplicité du contact, ensuite, avec trois rencontres.

L’un des enjeux premiers de ce Café était de faire connaissance de Nicolas J, un blogueur zinfluent. Avec Nicolas, on peut parler de tout, de blog, de défouloir, de politique (mais pourquoi voter Vert ?), de 32 heures, de bistrots.

Marie-Isabelle Pichon, orange d’énergie Modem, était là. Elle m’a convaincu que le Modem parisien est un parti de (centre) gauche avec des dirigeants de droite. Elle m’a aussi convaincu que les débats anti-Modem à gauche sont parfois futiles. « Y-a-t-il des femmes de moins de 50 ans au PS ? » s’est elle demandée. Nous avons trouvé quelques heureux exemples. Une convergence Modem-PS est née pour constater que Quitterie Delmas devrait lâcher son côté Bisounours. MIP nous a invité à la fête Vodka-Orange, prochainement.

Alain Julles était également présent: « le seul black » de l’assistance m’a-t-il déclaré à mon arrivée, un large sourire aux lèvres. AJ a critiqué l’association du 60ème anniversaire de la fondation d’Israël avec le Salon du Livre. Nous étions d’accord, Eric, AJ et moi pour dénoncer le stupide boycott d’un Salon du Livre. Eric nous a fait rire en décrivant les électeurs du 5ème arrondissement de Paris rameutés par les proches de Tibéri: « l’armée des morts » dirait-on. Une armée de retraités pour sauver le soldat Tibéri…

J’ai manqué Cratyle. Une prochaine fois peut-être. J’ai peu échangé avec London, paraît il de droite, Arthur et Didier, tous trois très sympathiques.

Je suis parti de ce Café avec une quatrième idée de blog. Bientôt. Quand la nausée sera totale.

Vive l’armée des ombres.

 78108781_81a6877c54_o.gif

2 réflexions sur « Un café des blogs lubrifié »

Les commentaires sont fermés.