J’ai rencontré Amanda Sthers


Douce, calme, surprenante de modestie. Amanda Sthers m’expliquait l’un de ses projets. Sans enjeu. On s’est recroisé plus tard, lors d’une mondanité médiatique. J’ai été surpris qu’elle me reconnaisse tant notre première et seule entrevue me semblait un exercice contraint pour l’écrivain prolixe. Elle écrit, met en scène, chronique. Amanda Sthers ne semble pas s’embarrasser des critiques. Gauche bobo, so what

J’ai offert son dernier ouvrage à mon épouse à Noël.

« Je pourrais parler d’un personnage qui a vécu 68, qui verrait ce qui a vraiment changé, quels espoirs ont été déçus, etc. Quel regard aurait-il sur le sarkozysme effréné après avoir vécu les grandes heures de la gauche? » (interview)

Publicités

2 réflexions sur « J’ai rencontré Amanda Sthers »

Les commentaires sont fermés.