Je ne suis pas libéral


Ségolène Royal a simplement expliqué sur CANAL+, dimanche 25 mai, pourquoi elle désapprouve le crédo libéral de Bertrand Delanoë.

« le mot est tellement chargé. »

Jean Jaurès avait déjà agrégé au socialisme la dimension libérale en matière politique.

Nul besoin d’y revenir.

Publicités

4 réflexions sur « Je ne suis pas libéral »

  1. +1, je sais que ça va couiner chez mes amis politiques, mais utiliser un mot dévoyé et se perdre en conjectures et explications d’histoire politique ne fait qu’en rajouter.
    A moins, que nous n’ayons officiellement une aile soc-lib ou lib-soc , dans ce cas on peut discuter.

  2. Ah, ça, c’est un peu le débat.

    En effet, de Jaurès à Mitterrand, dans son discours d’investiture notamment (quel plus beau défi que de réaliser l’alliance du socialisme et de la liberté), le libéralisme politique fait partie de notre histoire.

    Et, en effet, le terme de « libéralisme » est, aujourd’hui, connoté péjorativement – la gauche se définit volontiers comme « antilibérale ».

    Faut-il donc abandonner ce qualificatif à la droite, comme nous lui avons abandonné déjà celui de « réforme », faut-il accepter l’hégémonie culturelle de la droite, ou la combattre ?

    Renoncer à défendre un concept, une valeur qui est la nôtre parce que la droite l’a rendu « connoté », me semble dangereux…

Les commentaires sont fermés.