Exercice d’introspection socialiste


Difficile pour le non militant de s’intéresser aux déchirements internes, pardon, au débat interne au Parti Socialiste. La proposition récente d’apposer un sticker d’apaisement sur leurs blogs par certains blogueurs socialistes amuse Marianne. L’hebdomadaire reproduit la déclaration d’intention du gentil blogueur socialiste Valerio Motta à l’origine de cette initiative :

«Chers camarades, notre phase de congrès commence. Nos adversaires rêvent que ce soit l’occasion de pouvoir affirmer que le parti socialiste est incapable de procéder au débat d’idées sans se foutre sur la gueule. (…) Je m’engage à ce que, sur ce blog, les débats ou les prises de positions restent respectueuses de mes camarades.»

N’étant pas militant socialiste, je m’interroge. Le blogging politique est propice aux débordements. Nous avons chacun en tête une foule d’exemples de dérapages écrits, d’invectives 2.0, que les salons politiques tels la République des Blogs ou le Café des Blogs n’apaisent pas.

La démarche devrait être plus générale. Cet initiative interne ressemble à un exercice de psychanalyse en groupe. Gentil, mais curieux

Publicités