Blog Day: 5 blogs

Blog Day 2008
Aujourd’hui, c’est le Blog Day. CeeCee m’a grillé. Elle m’a chipé mon sujet. Elle explique simplement ce que certains d’entre nous, souvent sans jamais nous être rencontrés, sans savoir à quoi nous ressemblons, sans rien d’autre que des échanges blogosphériques respectueux
nous sommes devenus.

Les organisateurs du BlogDay nous demandent 5 blogs intéressants. Choix difficile. Je citerai Nicolas pour sa spontanéité, CeeCee pour son humour, Mrs Clooney pour sa proximité, o16o pour sa fidélité, Donatien pour sa vigilance expatriée.

J’aurais pu en citer d’autres, mais ils ont bien d’autres fans, et n’ont pas besoin de moi pour être « influents. »

Publicités

Ségolène Royal ou Rocard ?

Pour moi, sans surprise, c’est ELLE.

Il paraît que Ségolène Royal est isolée

Un confrère, que Libé disait proche de Benoît Hamon, a écrit il y a quelques semaines qu’au moins Ségolène Royal n’était pas entrée dans le jeu des tractations à rebondissements.

Son discours à la La Rochelle fut assez simple et fidèle à ce qu’elle est. Certains se sont moqués de son départ de l’université d’été dès le lendemain. A vrai dire, les comptes-rendus de la Rochelle par la presse me laissent penser qu’elle a très bien fait. Sinon, nous aurions eu à subir 3 jours de commentaires passionnants sur qui dîne ou déjeune avec qui. Contempler le pauvre Pierre Moscovici seul à la terrasse d’un bistrot de La Rochelle, tandis que le ‘coup de théâtre’ d’un repas commun, à quelques tablées de lui, entre Aubry, Cambadélis, et Montebourg.

Sur le fonds, je n’ai pas retenu la même chose du discours de Ségolène Royal à La Rochelle que la presse parisienne : en vrac, quel calendrier et quelles conditions doit on poser à la présence française en Afghanistan ? La France et sa déchirure, de Gandrage aux expulsions inhumaines de sans-papier; ou la réalité d’action de la gauche aux commandes des régions et des villes (« sans les socialistes, beaucoup de citoyens seraient abandonnés à toutes les fureurs de la droite »).

Ce discours est à l’image de Ségolène Royal, celle d’une opposition qui s’appuie sur des exemples quotidiens pour parler à chacun. Loin des débats stériles, entretenus par certains éditorialistes, de savoir si le PS est social-démocrate ou pas.

Marianne s’est modestement joint aux concerts des critiques contre Ségolène Royal : elle serait isolée. Pour l’opposant anti-sarkozyste que je suis, Ségolène Royal est l’une des rares opposantes « sincères et réalistes » du parti socialiste. A tort ou à raison, SR m’est toujours apparue comme la plus systématiquement combative au PS. Son opposition n’a jamais été à géométrie variable. Point d’arrière pensée court-termiste pour décrocher une (com)mission, un strapontin, un retour d’ascenseur pour une politique locale, ou toute autre faveur de la part du Pouvoir.

SR est entière.

Isolée ?

Isolée du microcosme sans doute. C’était d’ailleurs mon 9ème argument de soutien,..

A bon entendeur…

Un peu de sexe

Depuis le mariage de Carla et Nicolas Sarkozy, le sexe tendance « bling bling » a davantage sa place sur les blogs politiques. Nicolas Sarkozy a épousé un mannequin pour deux raisons : il est tombé amoureux ET c’est toujours utile. Imaginez ddonc Nixon marié à Marilyn Monro. L’Amérique aurait été transformée…

Le Sexe a également sa place dans les blogs politiques car Nicolas Sarkozy a ouvert les vannes de la transparence politique. L’exhibitionnisme présidentiel depuis un an et 4 mois a déshinibé les médias. Sarkozy se montre en maillot, en  jogging ou, plus récemment cet été, à vélo derrière une blonde au Cap Nègre. Que voulez vous de plus ? On a même des photos de Carla Bruni épaules nues, robe de soirée rouge sur le toit de l’Elysée pour la promotion de son album.

Qui me reprochera de publier des photos nues de la belle ?

Serait ce un manque de décence ?

Allons un peu de sérieux. C’est l’hôpital qui se moque de la charité…

Tiens, pour la peine :

Les Autruches en politique

Cette photo de vacances (si si) est pour vous, pour nous. Une illustration libre de droits pour nombre d’articles à venir. Une illustration sans doute utile, tant les autruches en politique sont devenues légions en Sarkofrance. Refuser de voir la réalité en face et se cacher la tête dans le sable devant le danger ou les difficultés sont devenus des sports nationaux. Deux exemples ? Christine Lagarde et la croissance faible; ou Nicolas Sarkozy et l’ours russe.

D’autres idées (à gauche comme à droite) ?

« La gauche la plus bête du monde » ?

Sylvie Pierre-Brossolette (Le Point) a souligné 3 faiblesses de la gauche socialiste :

1. Les socialistes sont divisés.

2. On n’entend jamais les socialistes contre Sarkozy.

3. Il y a une absence de leader qui domine les autres.

Est-ce le constat d’une « bétise » ? Tactiquement, oui. Le point 1 est gênant car les différences de fonds restent « modestes » (pour un non-socialiste). mais l’exercice de « contributions politiques », comme chez les Verts, est un effort démocratique qui vaut le détour.

Le point 2 est absurde, dans le contexte de la Sarkofrance.

Le point 3 est une erreur politique, dans une monarchie présidentielle..