Ségolène ou pas


Dagrouik nous a alerté sur Twitter. « Solférino » s’inquiète d’une possible victoire de la motion Collomb/Royal au prochain Congrès socialiste. Un autre « sondage » donne aussi la motion Royal/Collomb gagnante dans les grandes largeurs.

L’expert du PS s’est appuyé sur une méthode de calcul assez simple (que l’on peut parfaitement contester au demeurant) : il a calculé le pourcentage des militants et sympathisants qui participent aux réunions des différents ténors des motions. Sa conclusion est sans appel: les réunions publiques organisées par les défenseurs de la motion Collomb/Royal attirent à chaque fois deux à trois fois plus de militants et sympathisants que celles organisées par les tenants des autres motions. Il y aurait donc une forte mobilisation du côté des partisans de l’ex candidate!

Dans sa note il dit que la popularité de l’ex candidate n’a jamais été aussi forte chez les adhérents et que le Zénith loin d’avoir écorné son image l’a au contraire renforcé, notamment chez les jeunes militants. Il souligne aussi l’absence de dynamique – que quelques médias commencent à constater – du côté de Bertrand Delanoë et de Martine Aubry qui n’arrivent pas à mobiliser et dont les meetings sont ostensiblement boudés. Seul Benoît Hamon parviendrait à tirer son épingle du jeu et à contenir la vague Royal. (source LE POST)

Je ne répéterai pas ici mon soutien à Ségolène Royal. Elle suscite autant de haine que d’admiration. Ce Congrès sera peut être le début de quelque chose. Même au FMI, Dominique Strauss-Khan est rattrappé par sa braguette. C’est dommage, mais c’est comme cela. Martine Aubry est vaillante, mais sans la modernité de son père. Delanoë est bien sympathique, mais faudrait qu’il laisse tomber les costumes chics et les nuits blanches.

Je parle comme un sous-chroniqueur éditorialiste à RTL ou France Soir.

Je sais.

Mais je ne suis pas socialiste. Sympathisant sans doute. Le combat des écuries est éreintant pour le sympathisant blogueur qui aimerait davantage de combat sur le fonds.

L’adversaire est ailleurs.

Publicités

2 réflexions sur « Ségolène ou pas »

Les commentaires sont fermés.