Télé : Séries or not Séries


La peur est quelque chose de sain. Elle signifie que l’on a encore quelque chose à perdre. Un « propos de bistrot » ? Une réflexion transcendantale ? Non, une phrase glanée dans Grey’s Anatomy, nouvelle saison en diffusion sur TF1.

Les séries américaines, parfois françaises, ont ceci d’étonnant qu’elles frappent, interpellent, interrogent.

24H ou THE SHIELD posent la question des moyens pour justifier la fin. Passée la critique « politiquement correcte », on ne peut que s’interroger sur le fonds. Et moi ? Et vous ? Jusqu’où iriez vous ?

GREY’S ANATOMY questionne les choix. L’urgence médicale permet de confronter les héros à des choix cornéliens, à des ruptures brutales de vie. Mais la vie n’était-elle pas cornélienne ?

ENGRENAGES ou POLICE DISTRICT tripatouillent les bas-fonds de l’âme humaine, la vie vue par le prisme du fait divers. C’est glauque, triste et réelle.

Séries or not séries ?

Publicités

2 réflexions sur « Télé : Séries or not Séries »

  1. Séries !!!

    Moi qui ai un peu étudié les romans réalistes du XIXème siècle, je trouve que les séries sont la suite logique, évidente…des Flaubert, des Zola ou des Balzac.

Les commentaires sont fermés.