Contre Hamon, avez-vous la rage ?


Benoit Hamon a choisi un journal breton pour s’inquiéter de la « rage » dont feraient preuve les proches et supporters de Ségolène Royal. Selon lui, les partisans de Ségolène Royal «ont dans le sang ce poison de la division, dans des proportions que l’on n’a jamais connues auparavant».

«Je vois par exemple tous les jours sur Dailymotion ou sur des blogs des partisans de Ségolène Royal mettre en ligne des films, des podcasts ou de simples commentaires juste pour nous taper dessus! Leur rage se focalise contre nous et pas du tout contre la droite».

1. La rage, si elle existe, semble injustifiée. Elle peut toutefois s’expliquer, quand la « manipulation » du Congrès de Reims est relatée avec gourmandise dans la presse (de droite). Ou quand on attend 4 jours durant une réaction socialiste officielle, qui reste timide, aux accusations contre Julien Dray. Benoît Hamon visait-il certains d’entre nous ? Certains ont mal supporté cette nouvelle déclaration. Ils « vivent » le PS de l’intérieur.

2. L’accusation de Hamon est stupide. Il pense que les pro-Sego minorent leurs attaques contre la droite, tous occupés qu’ils sont à se battre contre la nouvelle direction du parti socialiste. Pauvre Benoit. Qu’il consulte un peu la blogosphère ! On dirait qu’Internet n’est pour lui qu’un gadget pour se faire mousser. La blogosphère de gauche, y compris les « pro-sego« , est très active depuis le 6 mai 2007.

3. La rage est ailleurs. Il en a fallu de la rage aux opposants à Ségolène Royal pour se rassembler, s’assoir sur leurs idées, s’allier avec leurs contraires, tenir aussi longtemps. Rocard, Jospin, Fabius, DSK, Emmanuelli, Camba et Hamon ont réussi à se « synthétiser » en un front anti-Sego. Il a fallu à certains d’entre eux une rage inexpugnable, une répulsion quasi-physique à l’encontre de Ségolène Royal pour s’unir.

4. Ce débat est rageant. Benoit Hamon est porte-parole du Parti Socialiste. Il aurait pu contacter les blogueurs qui le chatouillent, converser avec eux, tenter la synthèse. Bref, nettoyer son linge en famille. Il a préféré s’expliquer publiquement, sachant pertinemment que ces propos seraient repris, relayés en très peu de temps. Il suit peut-être de gentilles consignes. Ces « ségolistes » tiennent bon. Autant les éjecter. Incompétence ou provocation ?

Finalement, « elle » avait raison.

Il faut nous soigner.

12 réflexions sur « Contre Hamon, avez-vous la rage ? »

  1. Mon avis (à partager !) : les blogueurs ont « surréagit » à une interview dont on a vu une vraie trace (chez Luc) que hier soir, qui sort dans un canard Breton absolument inconnu, y compris de Bretons comme moi.

    Ca a assuré la promotion des propos de Hamon… Non seulement le torchon est inconnu mais l’annonce a été faite le samedi 27 décembre : il y a mieux pour mobiliser des troupes.

    Mon sentiment : cette surréaction prouve à peu près que Benoît Hamon a raison : on ne peut rien dire sans que les Ségolistes vous tombent dessus.

    (il a raison mais ça n’empêche pas qu’il aurait du fermer sa gueule).

  2. Lorsque j’ ai vu le doigt d’honneur de b hamon à la télé, je me suis dit que le PS avait descendu d’ un cran.

    Personnellement, je suis et je resterais aux côtés de Ségolène Royal et après réflexion, je me fous des propos de b hamon . Il dit que j’ai le sang empoissonné et alors ??? Lui est sans doute contaminé aussi …

    En conclusion : point barre pour b hamon

  3. Quand même, Nicolas, je ne suis pas sur que certains d’entre nous aient surreagit. C’est aussi cela la gauche. On s’enflamme.
    @made : pareil !

  4. Nicolas, ta volonté de minimiser est assez. Tout ça en retournant la responsabilité aux blogueurs qui auraient surréagi. Bravo. Comme le fait d’avoir placé au même niveau la présomption d’innoncence de Dray et cette interview (d’ailleurs quand je vois l’interview en question, chez LM par ex., on se rend compte que c’est un torchon plutôt bien mis en page et qui n’a pas grand chose à envier à ses homologues parisiens.). De toute façon, quoi qu’on fasse les ségolcheviks s’en prendront toujours de tous bords…

    Mon sentiment : Benoît Hamon, porte-parole du Parti socialiste, a pris le melon et ne s’entend plus causer. Il se la raconte un peu trop et oublie un peu vite le passé récent. Relis l’interview…

  5. Je n’ai pas retourné la responsabilité, j’ai juste constaté une réaction…

    La comparaison avec Dray est « de bonne guerre »! Quand je défends un Ségoliste sur mon blog, j’ai des félicitations, quand je défends un « autre », j’ai des critiques.

    Je n’ai juste pas choisi de camp.

  6. Jusqu’à preuve du contraire tout démontre que c’est le camps Royal qui a été blousé.
    Par ailleurs, la comparaison avec Dray est innoportune et en aucun cas un mélange de genres ne peut servire de comparaison.
    Que faire .. Accepter l’innaceptable, avaler la pillule et se taire, c’est possible Pourquoi pas .. C’est un point de vue

    Cherchons des exemples ..

  7. Hé bé ! ils sont beaux les socialos…. et dire que c’est sensé être le « parti de l’intelligence »…. Waouh ! qu’est-ce que je suis contente de faire partie des débiles de droite !!!!!

  8. Le ton des commentaires et leur (relative) véhémence me laisse à penser que Hamon ne doit pas avoir tout à fait tort.
    Peu importe qui a commencé, qui de la poule ou de l’oeuf est né en premier, une seule chose est sûre : depuis que Mme Royal est une des têtes d’affiche des socialistes, le parti se déchire comme jamais auparavant et est à peu près certain de finir troisième ou quatrième parti de France..
    Je ne sais pas qui est coupable (car je ne réfléchis pas en des termes aussi chrét(i)ens), et je me contenterais de pointer l’origine -temporelle- du mal qui ronge le PS : l’avénement médiatique et politique de Mme Royale.

    Quand bien même elle aurait été flouée, quand bien même elle aurait été trahie par ses camarades (ce qui a mon avis n’est pas le cas), elle pourrait penser à l’intérêt de la communauté. Elle pourrait se montrer plus intelligente que ceux qui la critique et montrer qu’elle veut d’abord s’unir aux autres membres du PS pour battre la droite, elle pourrait avoir le désir d’un avenir meilleur, moins à droite, quite à devoir mettre de l’eau dans son vin, à devoir renoncer à ses rêves personnels. Après tout, bien des hommes politiques de droite (Mr Juppé par exemple) ont accepté de se faire enfler pour protéger leur parti politique, pour protéger les idées qu’ils défendent.
    Pas Mme Royale.
    C’est dommage.

  9. Vincent Joli

    Parler en terme de qui a commencé entre l’oeuf et la poule, c’est une manière simple de faire le sourd et de faire semblant de ne pas vouloir comprendre.
    C’est en effet assez simple de savoir qui a commencé et qui a entretenu le climat détestable que l’on connait jusqu’à aujourd’hui.
    Les vidéos et les écrits qui le démontrent sont à disposition de n’importe qui.
    Cette histoire du PS que tout le monde connait a commencé en 2006 quand Ségolène Royal a été désigné par 60% des militants pour la présidentielle mais jamais accepté par les éléphants qui par ailleurs trompent énormément.
    Il est un peu simpliste et facile à la fois de faire semblant de se poser la question de savoir qui a commencé.

    Je dirais au contraire que c’est simple comme bonjour.

  10. « Monsieur, c’est pas moi qui a commencé, c’est lui qui m’a tiré les cheveux en premier ».
    A l’heure où l’économie du monde s’effondre et où l’urgence d’un resaisissement de la gauche n’a jamais été si grand, n’est-ce pas une discussion puérile?

  11. Vincent Joly

    L’un n’empêche pas l’autre tous les sujets doivent être traités.
    Il n’y a pas de discussion puérile, chaque chose à sa place. Peut être pouvons nous parler de priorité, mais certainement pas effacer un sujet au détriment d’un autre.
    Vous êtes à titre d’exemple sur l’excellent blog de Sarkofrance qui nous qui parle d’économie de France et d’ailleurs ainsi des urgences et qui chaque jour nous mets les idées en place.

    En outre, je suis d’accord avec vous, la gauche doit se resaisire et ne plus se comporter comme un parti qui fait fuir les gens, ce qui depuis quelques années jusqu’à ce jour n’est pas le cas.

Les commentaires sont fermés.