Sego parle d’unité


Segolène Royal parle ce dimanche. Quelques heures après son retour du Brésil, elle publie une tribune dans le Journal du Dimanche: « Les Trois Gauche. »

Elle y décrit une gauche idéale.

« Une chose m’a frappée à Belém: il n’y a pas de barrière infranchissable entre ces trois composantes que sont la gauche de gouvernement, les mouvements sociaux qui luttent sur le terrain, et ce qu’on appelle en France l’extrême gauche. Bien sûr, la critique est parfois vive, mais dans l’ensemble sans sectarisme stérile. Ici, on s’écoute. Ici, on argumente. Des ONG de tous les pays, des militants politiques et syndicaux, des élus, des religieux engagés aux côtés des plus pauvres se retrouvent dans les forums dans le respect de leurs différences. Les jeunes sont massivement présents, le dialogue entre générations fonctionne, alliant transmission et rénovation de l’action politique. Les confédérations syndicales brésiliennes participent activement aux débats. Des militants de la CUT (le principal syndicat brésilien) m’ont dit les relations fraternelles nouées avec les syndicats français aux heures sombres de la dictature militaire. »

Lula lui a bien dit tout le bien qu’il pensait de Sarkozy (un sous-marin nucléaire de plus !), Ségolène Royal ne se démonte pas. Le président brésilien lui a présenté Dilma Rousseff, future candidate à l’élection présidentielle de 2010. Une ancienne prisonnière politique.

En France, le débat entre formations politiques est proche du néant. Tout n’est que posture et illusions.

A quand le grand ménage ?

Publicités

4 réflexions sur « Sego parle d’unité »

  1. Ségo qui parle d’unité alors que ses lieutenants crachent tous les jours sur la direction nationale du Ps ça me fait bien rire…

  2. Eh bien oui, si les gauches en France avaient su dialoguer nous n’aurions pas eu cette ignominie au pouvoir aujourd’hui qu’ est Sarkozy …
    Mais la haine viscérale d’une certaine gauche envers le PS a fait louper le coche. Comme la haine intrinsèque existant dans le parti même contre Royal.
    Royal pour passer en 2012 devra être d’une indépendance absolue.
    Les Royalistes n’ont pas pour habitude de cracher – mais de pointer là ou ça fait mal – en l’occurrence ce parti Socialiste est devenu le symbole de la manipulation et de l’ anti-démocratie.
    Aucun pro Royal ne l’oubliera, et surtout pas les militants.
    Le 29 il y avait un semblant d’unité pour « contrer » Sarkozy. Mais dans la réalité cette unité n’existe pas dans les faits.
    Et là encore Royal a mille fois raison quand elle disait que pour battre Sarko il faut l’alliance de toutes les gauches autour du PS …
    Mais je doute qu’en 2012 cette alliance existe …
    Je suis archi pessimiste pour l’avenir …
    Quel gâchis humain.

  3. Bien sûr que Ségolène Royal parle de l’ unité, il suffit de regarder la vidéo :

    Si le PS ne donne pas toute sa place à Ségolène Royal et à son équipe, il est mort si ce n’est déjà fait car il ne suffit pas de se promener avec des drapeaux dans la rue pour être un grand parti.

    Merci de votre fidélité à Ségolène Royal.

  4. Ca va saigner au PS quand son livre sera lu ..
    Ségolène Royal ne connait pas la langue de bois .. Ca nous change des mamouths et autres pachidermes
    Elle a décidée de ne plus tendre l’autre joue et c’est tant mieux et donc ca promet pour 2009 et au dela des échanges vifs, il va y avoir du sport .

Les commentaires sont fermés.