Femmes engagées, et nous les hommes


Des consoeurs se sont enfin lancées. Le blog collectif des « Femmes engagées » a ouvert ses portes ce week-end. Grosse promo hier lundi. Vous n’y trouverez ni articles de mode, ni billets sur le macramé ou le tricot, rarement des recettes de cuisine.  On y cause politique, engagement et féminisme, et ces « femmes engagées » sont de véritables vigilantes. Annnieday , CC , Hypos , M. , Mrs Clooney , Nelly Margotton , Olympe , Quitterie et Trublyonne se sont données le mot pour pour mettre en ligne un blog qui devrait rappeler à la blogosphère que la femme est autant l’avenir de l’homme que vice versa.

Personnellement, je dois être trop « femme » pour expliquer a priori en quoi l’analyse politique d’une femme diffèrerait de celle d’un homme. Ce blog apporte cependant trois premiers éléments de réponses.

Primo, le féminisme est toujours un combat (n’est-ce pas ma petite fille ?). La faible place laissée aux femmes dans notre joli monde occidental (pour ne parler que de lui) peut exacerber l’engagement. La cause des femmes n’a pas l’apanage de la lutte, mais elle est l’un des rares combats qui nous concerne tous, dans tous les pays, des sujets collectifs aux plus personnels. Combien d’hommes libéraux se sont fourvoyés un jour ou un autre dans des propos ou des attitudes condescendantes à l’égard de la gente féminine ? Beaucoup, à ma grande déception.

Deuxio, l’une d’entre elles m’a dit récemment que la blogueuse évite les concours de quéquettes si courants dans le Web 2.0 machiste. Les « mâles« , moi le premier, se laissent effectivement aller aux facilités des combats de supériorité.

Tertio, nos consœurs feront peut-être la preuve par l’exemple que leur approche peut être différente de certains confrères masculins. Elles s’interrogent cette semaine sur une incompréhension très naturelle : mais pourquoi donc les Américain(e)s ont-ils élu Obama quand les Français(es) ont préféré Sarkozy ?

J’aimerai être une femme pour être parmi vous.

Merci les filles.

info_des_blogueuses

Publicités

10 réflexions sur « Femmes engagées, et nous les hommes »

  1. « La faible place laissée aux femmes dans notre joli monde occidental »… « la blogueuse évite les concours de quéquettes »

    en fait la question que tu soulève semble-t-il est aussi la faible place laissée à la féminité.

    pour reprendre le point posé en googlegroups sur une confusion fréquente: il n’est pas judicieux de confondre « être égal » et « être identique ». on peut débattre à l’infini des raisons qui font qu’il existe des différences entre les hommes et les femmes, mais à tout prendre je ne suis pas certain que l’existence de différences soit une mauvaise chose.

    ce qui ne veut pas dire que l’analyse politique diffère

    pour prendre un exemple d’une femme qu’on entend en ce moment: Maryse Dumas en a de l’analyse à revendre

  2. Au-delà de la blague c’est n’importe quoi cette histoire:être une femme n’est pas un fait politique.Ou alors aurait-il fallu, parce que je suis un homme que je vote pour Sarkozy parce qu’une femme lui était opposé?c’est ridicule

Les commentaires sont fermés.