je suis sexiste, ou pas


Des filles ont créé un blog politique et collectif « de filles ». Des mecs les ont tâclé. Pour l’avoir célébrée, j’ai récolté quelques critiques que je n’ai pas compris.

Je n’ai rien compris.

Je ne comprends pas qu’un garçon se sente suffisamment, intuitivement, désagréablement troublé par l’existence d’une telle démarche.

Je ne comprends pas.

Sur le fonds, Farid Taha développe trois arguments , dans un billet au titre fameux « sexisme 2.0 » : (1) le féminisme est un combat, (2) il ne faut pas justifier une réaction sexiste (comme la création de ce blog) par la « réaction à une supposée attitude sexiste de l’autre sexe » , (3) il serait réducteur de considérer les différences de vues entre blogueurs et blogueuses «  sur la seule base sexiste. »

Farid a raison. Pour tout dire, j’ai l’impression d’être plus féministe que pas mal de copines ou collègues qui tolèrent leur beauf à la maison. Le sexe (ie l’existence ou pas d’un truc qui pend entre les jambes, et tout le bordel qui va avec) ne justifie une différence de raisonnement politique en soi.

Mais est-ce le sujet ?

Comment nier que les inégalités socio-professionnelles et politique, parfois l’asservissement culturel et domestique, qui frappent la gente féminine dans une majorité de pays (y compris encore en France) induisent une autre perception de la vie sociale, politique, culturelle ?

Je ne comprends pas ces réticences naturelles à une nouvelle expression politique. Il est rageant et stupide que la blogosphère, pour ne parler que de ce lieu, soit féminine quand elle parle cuisine, mode ou enfants.

La politique doit parfois se sexuer, car la société est sexiste.

C’est aussi simple que cela.

Publicités

5 réflexions sur « je suis sexiste, ou pas »

  1. il me semble qu’il y a une question qui émerge de ça c’est la possible cohabitation, ou pas, entre féminité et masculinité dans le militantisme politique.
    Je vous rassure je répondrais par l’affirmative, mais au vu des épisodes bloguistiques récents on pourrait en douter: c’est bien par lassitude de se voir imposer des codes masculins que le besoin d’un blog de filles s’est fait sentir

    à part ça, je trouve que le percutage avec l’actualité du livre de Royal permet d’aller un peu plus loin pour pointer d’autres confusions de ce coté:
    http://sauce.over-blog.org/article-27503292.html

  2. Quand je vais dire ça à ma femme dans sa cuisine, elle va s’intéresser, je pense !!!
    🙂

    Plus sérieusement, chacun pense comme il veut, ces filles font le chemin qu’elles pensent devoir faire. Je trouve qu’elles sont les mieux placées pour décider, finalement !
    :-))

  3. Merci de m’avoir fait découvrir ces blogs de meufs, et merci pour elles de ces sages paroles.
    Des sexistes comme toi, il en faut des tas… 😉

  4. « Farid a raison. Pour tout dire, j’ai l’impression d’être plus féministe » Et tu as raison de l’être, je le suis aussi mais je préfère de loin un féministe qui encourage des filles à le rejoindre dans des combats communs dans des cercles de réflexion « asexués » plutôt que l’inverse.

    C’est pour cela que j’aimerais bien recueillir ton sentiment sur une éventuelle démarche inverse comme par exemple, si les Leftblogs s’étaient formés comme un groupe exclusivement masculin.

    J’espère que tu te serais senti comme moi « suffisamment, intuitivement, désagréablement troublé par l’existence d’une telle démarche. »

Les commentaires sont fermés.