Je suis Nicolas


Au réveil, la radio s’allume et m’allume. 6 heures cinquante. Il ne faut que quelques minutes avant que Nicolas ne fasse parler de lui. C’est le flash info. Cerveau embrûmé pendant le petit dej.

Nicolas est toujours là.

Une mesure, une déclaration, un opposant qui s’exprime. J’accompagne les enfants à l’école. Nicolas est quelque part en affichette sur un kiosque à journaux. A la radio sur le chemin du boulot, on parle forcément de lui. Je feuillette Libé. Nicolas est encore là. Je pense au billet du jour, du soir, du lendemain. Mon poil se hérisse. Je travaille. Pause déjeuner. Il y a bien une télé qui traîne. Nicolas a-t-il parlé ? Oui.

Nicolas est encore là.

En fin de journée, radio encore, quotidien en main, hebdomadaire parfois. Il y a une photo, une petite confidence, un grand dossier sur lui. Plus tard le soir, quelques mondanités parfois. Nicolas n’est pas là. Mais je pense à lui. A ce qu’il me reste à écrire, à commenter. Je n’écoute plus mes interlocuteurs. Je suis ailleurs. Je pense à Nicolas. Les journées se ressemblent. Faut-il trouver quelque chose à dire ? Je me surprends à regarder davantage ses costumes et ses cravates qu’à écouter ses discours. Ses sbires m’insupportent. Rendez-moi l’original ! Je me réfugie sur Elysee.fr. Il y a toujours une video qui traîne avec l’un de ses discours. Le fonds est souvent bleu. Je me l’imagine parlant devant une salle vide, faisant son show. Sourires, clins d’oeil. Salle vide.

Dîner en couple ou baiser tardif. « Tiens, j’ai écris ça tout à l’heure. » Il faut que j’introduise Nicolas dans ma vie de couple. »Il a dit ça ? » répond Olive. « Il n’a vraiment jamais souffert, lui. » ou bien : « je suis certain que c’est un mal b… » Pas le physique chéri. Pas le physique. « Et sinon, t’as passé une bonne journée ? » Je dois encore lire quelques lignes. Le Monde, ou Libé, ou autre chose. Les blogs sont prêts pour demain. Tous. Je peux dormir.

Je m’appelle Nicolas.

Finalement.

juan-sarkofrance-vaudou

Publicités

9 réflexions sur « Je suis Nicolas »

  1. @Rubin : effectivement, j’aggrave mon cas.
    @Nicolas : ben oui, c’est une déclaration d’amour
    @kropotkine : je ne sais pas pourquoi mais j’ai l’impression que j’ai du temps devant moi… 😉

  2. tu sais que t’es un drôle de bon mec toi ?
    c’est à dire que je viens de lire vraiment toutes les notes de TOUT tes blogs, chose que je n’avais pas eu le temps de faire avant.
    Et c’était donc un résumé de ma pensée…
    :°)

  3. Merci pour ce sacrifice qui me permet de ne pas à avoir à le suivre partout… en récompense je te prescrit une semaine de vacances au bout du monde, tu y échapperas… peut être.

  4. Hello
    Ma chère et tendre me dit souvent qu’elle a l’impression de vivre avec Sarkozy…

    Les pauvres épouses…Elles n’ont pourtant pas choisi d’être des Carla…

    🙂
    CC

Les commentaires sont fermés.