Boycottez le 22 juin


L’opposition parlementaire aura-t-elle le courage de boycotter le show présidentiel du 22 juin prochain ?  Ce jour-là, Nicolas 1er, tel Napoléon III, a convié un Parlement aux ordres à venir l’écouter à Versailles. Le Monocrate a trouvé comment cérémonialiser le lancement de la seconde moitié de sa mandature. Vendredi dernier, Noël Mamère suggérait à l’opposition de ne pas se rendre à Versailles. Qu’y apprendrait-elle ? Gageons que la Web Tv présidentielle et les médias TV nous retransmettront l’intervention de Nicolas Sarkozy.

Pour allécher les hésitants, l’Elysée a promis un débat sans vote, dans la foulée du discours-fleuve du président. Réjouissant serait le spectacle télévisé d’un débat Ump-Ump dans un hémicycle à 40% vide ! On pourrait même suggérer aux parlementaires de l’opposition de se réunir en parallèle au Zenith de Paris pour débattre. Imaginez donc, un grand meeting de la Fraternité !

Malheureusement, il se trouvera bien un Jack Lang, un Manuel Valls ou quelques radicaux de gauche pour assister au discours du Monarque. Pensez-vous ! On pourrait les accuser d’antisarkozystes primaires ou pavloviens ! Curieuse période où il faut s’excuser d’être opposant. De tout temps, la « majorité » (en l’occurence, cette dernière ne pèse plus que 30% de l’électorat) a accusé l’opposition de s’opposer avec dogmatisme et sectarisme. Sarkozy a introduit une nouveauté : on s’opposera davantage à sa personne pour éviter de critiquer sa politique. Les chômeurs de Gandrange (et d’ailleurs) apprécieront.

Quand aux députés et sénateurs centristes, je laisse mes amis Modemistes nous livrer leurs pronostics…

Le taulier Nicolas J, maître de la wikiosphère politique, vous donne le même conseil, mesdames et messieurs les parlementaires de l’opposition. Restez chez vous !

Publicités

7 réflexions sur « Boycottez le 22 juin »

  1. Une évidence. Sauf que le PS va encore se débalonner.
    Il y aura les POUR, les CONTRE, les Sans Opinion, les lèches culs de tout poil… donc ça sera pas un vrai boycott mais, à l’image des grèves à répétition, un mouvement sans intérêt voire ridicule.
    Donc sur le principe évidemment oui. Vous vous doutez bien que mettre d’accord des socialistes entre eux, c’est comme demander à Nicolas de lire et comprendre la princesse de Clèves

  2. Mamère sur canalplus (à revoir après sur le site de canalplus)
    il développe bien l’idée!

    est-ce les verts qui deviennent audibles, convaincus
    et les cadres du ps des cons vaincus. ?.. . c’est mauvais mais le ps ne m’inspire pas plus que celà!

  3. Et des rassemblements populaires devant toutes les (sous-)préfectures ce jour-là ?

    Sans attendre que partis et syndicats ne décident (rien) à notre place ?

  4. Pourquoi ne pas boycotter le discours mais entrer dans l’hémicycle pour participer au débat qui suit? L’opposition transforme alors le forium en un droit de réponse… D’une pierre deux coups: opposer l’instrumentalisation par le Prince et éviter l’étiqette d’opposant systématique sans project (bien entendu, il faurait que ceux qui portent cette réponse ne se lancent pas dans un discours simplement négatif – sinon, les idiots n;auraient rien compris des leçons des Européennes). JML

  5. Deux choix sont possibles; Ne pas y aller car ce serait uniquement pour être spectateur d’une exhibition qui sert à satisfaire un ego sur dimensionné ou s’y rendre et faire du bruit, manifester son mécontentement.

Les commentaires sont fermés.