New York et Mrs Clooney


Une consoeur est partie à New York avec son fils. A voir ses photos et billets témoignant de son voyage, je me souviens de plusieurs mois passés à Manhattan. J’étais étudiant, étudiant à Columbia University. Une expérience formidable pour s’imprégner. En Sciences Politiques, on m’a appris le jeu politique américain. La période était propice. La campagne présidentielle battait son plein, Bill Clinton lançait à George Bush senior « It’s the economy, stupid ! »

Le déjà vieux Républicain pensait que sa victoire militaire en Irak, lors de la première guerre du Golfe contre laquelle j’avais manifesté à l’automne 1990, allait lui garantir une réélection facile. Il n’avait pas venu venir le petit gars de l’Arkansas. Clinton s’est rapidement brisé les dents sur l’opposition du Congrès, agité par un camp républicain des plus réactionnaires que l’Amérique ait connue depuis la guerre.

Je me souviens de Newt Gingrich, le leader des Représentants républicains à la Chambre, scandalisé par la première mesure de Clinton élu, l’autorisation des gays dans l’armée… je me souviens du New York Times chaque jour, surtout le dimanche. Et de new York One, une chaîne d’info locale, pour suivre l’actu des 8 millions de New-Yorkais, la place du fait divers et des moeurs.

En 1993, j’étais encore à New York quand un attentat frappa les Twin Towers. J’y étais encore, le 11 septembre 2001, quand deux avions détournés eurent raison d’elles. New York City est une ville à part aux Etats Unis. Une cité cosmopolite, difficile, légendaire. Mrs Clooney nous la dévoile, avec simplicité. Ses photos sont troublantes de sincérité. Le regard est précis, s’attarde sur des détails qui dévoilent. Bravo pour le reportage.

J’aurai aimé être là-bas.

Mrs Clooney

Publicités

2 réflexions sur “ New York et Mrs Clooney ”

  1. je ne savais pas quoi te dire mais…..finalement « merci beaucoup »
    c’est bien 🙂
    Je crois que comme pour Montréal, je suis tombée amoureuse et je reviendrai à NY

Les commentaires sont fermés.