Le Monde en aurait-il trop fait contre Ségolène Royal ?


On sait pour qui Le Monde n’appellera pas à voter en 2012, si Ségolène Royal se retrouve une nouvelle fois en situation de concurrence présidentielle. Coup sur coup, le « Quotidien du Soir » s’est fendu de deux articles aux titres prémonitoires:

« Comment Segolene Royal ensorcelle ses alliés en ses terres de Poitou Charentes« 

Le procès en sorcellerie de l’ex-candidate est une donnée fondamentale de l’anti-royalisme. Sego abuserait de références religieuses dans ses discours. Elle préfèrerait la forme au fonds; ses tenues seraient « christiques », etc etc. Et blablablabla. Notre consoeur Olympe s’est justement interrogée sur le sexisme d’un tel titre: Ségolène Royal ensorcelle. Elle userait d’armes déloyales dans ses « terres ». Ce clin d’oeil au Moyen Age est stupéfiant de la part d’un grand journal. Les femmes sont donc des sorcières potentielles ou avérées. Les hommes seraient à l’inverse francs et directs. Je me demande si Le Monde aurait osé titrer « Comment Sarkozy brutalise ses alliés ». Que reste-t-il au Monde pour dégrader un peu plus ses analyses politiques ?

Quelques jours plus tard, le Monde récidivait avec un « Radiozapping » dédiée à Segolène Royal: « Des excuses à l’Afrique puis à Jose Luis Zapatero, les photos dans Paris Match, la rupture avec Vincent Peillon, Ségolène Royal a défrayé la chronique politique en 2009. »

« En 2009, Ségolène Royal en a-t-elle trop fait ?« 

Je ne sais pas comment reprocher à un(e) opposant(e) d’en faire trop en période d’opposition. J’ai plutôt tendance à reprocher l’inverse à nombre de figures de gauche ou du centre. Celles et ceux qui n’économisent pas leurs efforts, peu importe leur camp, méritent nos encouragements : Ségo, Mélenchon, Hamon, Bayrou, Villepin, Cohn-Bendit, pour n’en citer que certains.

Qu’arrive donc t-il au Monde ?

Publicités

30 réflexions sur « Le Monde en aurait-il trop fait contre Ségolène Royal ? »

    1. Sans Royal, le PS ne serait pas parvenu au 2ème tour de la présidentielle.
      Elle seule incarnait le changement. C’est ce qui dérange le microcosme politico-médiatique parisien, qui n’y retrouve plus ses codes et ses repères.

    2. le fond et la forme
      C’est Mitterrand qui,après bien d’autres,a dit qu’on ne pouvait dissocier l’un de l’autre …ah savoir faire savoir…tout un art .

      précision : je ne me sens ni royaliste ni ségoléniste…aux primaires j’étais d’abord jospinien puis j’ai failli voter DSK…mais la figure de Royal m’a convaincu compte tenu de l’objectif essentiel pour la gauche :retrouver vraiment les classes populaires,les résultats électoraux et les études ( sofrès ) ont montré qu’elle y était parvenue beaucoup mieux que d’autres.

      Ce qui est amusant chez vous c’est que vous réclamez du fond mais quand il y en a vous le reconnaissez du bout des lèvres pour le banaliser ou noter que c’est un très vieux sujet qui n’est donc pas original….et vous concluez sur le style,la forme : Royal vous insupporte !

      C’est une erreur à mon avis de passer par pertes et profits la question du mandat unique par exemple( gde question de FOND) dont le refus se trouve être une des causes fondamentales du conservarisme du PS :renouvellement,rajeunissement,diversité,parité,vous savez tt cela : l’application enfin d’une idée ancienne est un événement considérable !

      Même réponse pour la France Métissée ,aux antipodes du débat sur l’identité nationale,dire que cette voie n’est pas un sujet de FOND est la marque profonde d’un esprit conservateur ( on ne va pas changer qq ch qui existe depuis toujours et ne changera jamais !) …à ce compte là inutile de travailler à plus de justice,d’égalité !

      Sur son apport à la défense de l’emploi/environnement (heuliez,taxe carbone anti sociale ) je trouve méprisant s les commentaires quand il y en a pour des résultatstrès positifs,et Royal a raison de dire qu’en politique il y a une morale de l’action :ce n’est pas du FOND ça ?

      Sur l’accident de Dijon,de deux choses l’une ou Peillon a explosé en plein vol en ne pouvant s’empêcher de révéler ce qu’il masquait d’ ambition ( quelle gloire de mettre en oeuvre – c’est très bien ,remarquez – ce que Royal a initié:tout sur l’éducation et alliance de la gauche radicale jusqu’au centre: deux grands axes de FOND ) ou il a donné sciemment de l’éclat à cette visite en termes d’une violence extrême qui ne sont pas à son honneur et ne resteront pas à son crédit.

      Je ne me sens pas dans la FORME par rapport au Modem,la gauche a besoin de ces électeurs et nombre d’entre eux ne sont pas différents de beaucoup d’électeurs,citoyens,militants,adhérents du PS,le dire où est la faute ?Ah oui,5 places offertes sans consultation des militants du coin ? tout à coup il n’y a plus assez de démocratie participative…Ah l’heureux temps où on se gaussait de l’absence d’idées ( fabius le premier ! ),de suivisme de l’opinion des gens…ah les gens…eh bien ce coup ci Royal fonctionne en chef qui montre la voie,donne la direction …ne vous étouffez pas : c’est du FOND !

      Royal ne fonctionne pas pour des personnes comme vous et moi qui suivons les méandres du spectacle politique à la fois avec délectation et/ou sévérité : il lui faut se faire entendre dans cette sacrée démocratie d’opinion,ce brouhaha médiatique,rien ne prouve qu’elle y arrivera,elle aura essayé de rallier les classes populaires perdues par les PS/PC et raflées par le FN…et l’abstention.

  1. Curieux de voir en Royal la diviseuse du PS alors qu’on a bourré les urnes pour qu’elle ne devienne pas premier secrétaire du PS et qu’une grosse partie de l’appareil du PS a clairement fait le jeu de Sarkozy pour pilonner sa campagne en 2007.

  2. D’accord avec gauche de combat, depuis 2007 on sait que la France est profondément sexiste et raciste …
    Sarkozy à siphonné le réservoir raciste à l’extrème droite mais il a également siphonné le réservoir sexiste tous partis confondus !
    Le racisme c’est bien mais le sexisme c’est encore bien mieux !

  3. Et une fois que Ségolène Royal sera éliminée, Le Monde invitera à voter pour la grosse aubry ?

    Et bien moi, je voterais Villepin.

  4. @GAUCHEDECOMBAT!
    La France a quelque chose contre elle?
    La France l’a portée au second tour et brillamment, malgré les obstacles mis sur son chemin par son propre camp et malgré les trahisons.
    Bizarre que le Monde n’ait retenu que le Pardon à L’Afrique qui est un grand moment historique reconnu dans le monde francophone sauf par les coincés néo-colonialistes français de Gauche et de Droite, pour la plupart lecteurs bobos du Monde, qui continuent à faire du paternalisme vis-à-vis de l’Afrique , alors que l’intelligentsia africaine a de plus en plus de leçons à leur donner.
    Le Monde a retenu les excuses à Zapatero, mais ça rentrer tout dans le même cadre, la valeur de Respect: Respect pour l’Afrique, les Africains et leur Histoire, Respect pour les partenaires européens de la part de Nicolas Sarkozy: il n’ y a que les coincés qui font semblant de ne pas comprendre la portée des actes posés par Ségolène Royal qui ont trouvé déplacées les excuses à Zapatero, une façon de demander à Sarkozy d’apprendre à respecter les autres.
    Il a parlé de Dijon? une énorme connerie, puisque de notre point de vue, Dijon a été une démarche politique indispensable qui a permis de remettre les pendules à l’heure et de permettre à Peillon de montrer son propre visage.
    En cette fin d’année, Ségolène a déshabiller les hypocrites et les calculateurs sans scrupules et sans morale: suivez mon regard!
    Avec elle jusqu’en 2012!

  5. Je ne sais pas ce que fera « Le Monde » en 2012, je doute beaucoup que Ségolène Royal puisse être candidate, mais il faut rappeler qu’en 2007 il avait appelé à voter pour elle.

    (« Le Monde » étant UN journal, votre titre ne devrait-il pas plutôt être : « Le Monde en aurait-IL (et non pas « elle ») trop fait contre Ségolène Royal? »)

  6. Elle a sauvé Heuliez, le monde ne parle pas !
    Circulez y a rien à voir…

    Mais on est là et on le sera jusqu’au bout…. a l’élysée !!!

    Putain… 2 ans ! 🙂

  7. Que non ! S.R. n’en a pas fait trop. Martine , elle, a bourr e les urnes à Reims, elle en a fait beaucoup ytrop; pmour se dire honnette :
    -Peillon se veut le Mr qui a cree EAG.
    -Sarko en a fait tellemen,t trop que ça a deborde !

    Le gros Hollande a fait 4 enfants, avant de partir. Il avait dit en 92 : On est heureux, on voulait une famille nombreuse. Voila la famille qui reste . Il en a fait t r op , il aurait du y penser ! Mais est-ce qu’il pense ? Il rejoint une femme qui, elle, en a trrois.! !
    Mrs vous etes trop machiste. Si S.R. est desavoue par le P.S a qui Elle a apporte les idees reprises par la gr osse Aubry, je voteraai pour DE VILLEPIN; surtout pas pour Titine, ni porcinet

  8. L’insumersible,

    Tel est le nom que nous donnerons désormais à Ségolène Royal. Ce nom, qui fût attribué à ce sous-marin français….
    Cette femme ne coulera jamais, elle fera toujours surface, arborant son kiosque au-dessus des flots…..
    Elle sera toujours présente et efficace dans tous les combats .
    Sa « politique  » est un ensemble de théories plurielles générationnelles , ayant pour objectifs : combattre la déshumanition, l’injustice , la pauvreté , les conditions de vie décadentes sociétales de notre Pays ; et intervenir conjointement pour la sauvegarde le la planéte dans laquelle l’homme y perd pieds et vie.
    Ramener Ségolène Royal essentiellement à un un parti politique devient uthopique et réducteur.
    Ce qui ne tient pas à dire et penser qu’elle ne rélève pas d’un parti politique démocratique gauche , dont elle ne songe qu’à désamorçer, les bombes asphixiantes financieres et banquieres qui détruisent nos « respirations ».
    Elle génére depuis de longues années une autre école politique , innovante .
    Politiquement , c’ est une mutante , peu conformiste pour ses détracteurs et amis de son camp , elle va vite et sa méthode dérange. Pourtant elle est bien dans le paysage scénique de la politique actuelle de droite dévastatrice , yeux et oreilles grands ouverts.
    Elle est faite pour des postes à trés haute responsabilités; penser qu’elle ne sera pas Présidente en 2012 est une erreur stratégique.
    Audacieuse, volontaire et politiquement correcte ….. Madame le Présidente du Poitou -Charentes, toujours en 2010
    Heuliez , et encore d’autres à venir …vous verrez que certains politiques se sentirons trés petits à côtés .

    J.Frouté

    1. Excellent portrait de Mme Royal, « l’Insubmersible ».

      J. Froute,
      tu as bien décrit sa politique plurielle qui dépasse les partis et les générations.
      Avec Ségolène Royal, c’est réellement la politique autrement!

  9. D’ici 2012 l’eau aura coulée sous les ponts, pour le moment tout ceux qui n’apprécie pas Royal ne font que des suppositions des supputations et plans sur la comète.

    Je suppose que Ségolène Royal a tiré les leçons de 2007 et qu’ elle présentera pour 2012 un programme ambitieux et une équipe soudée pour le porter, il est donc urgent d’attendre avant de se prononcer définitivement ..

    en attendant Discutons sérieusement sur le fond.

  10. @ « Gauchedecombat »,

    Tu écris :
     » C’est la France qui a un problème avec elle, Remember 2007″.

    Cette analyse est réductrice et injuste.

    Il ne faut pas oublier que par rapport à Jospin 2002, Ségolène Royal a plus que doublé les voix de la Gauche : de 4,5 millions pour Jospin à presque 10 pour elle. Puis 17 au 2ème tour. Et ce, malgré le sabotage de certains pseudo « gauchistes ». Rappelons le Besson en avant-garde, suivi de Lang, Charasse (qui n’afficha devant les bureaux de vote de sa mairie que la photo de NS et un panneau vide pour la candidate socialiste !), et tant d’autres…

    10, puis 17 millions d’électeurs socialistes en 2007. Ensuite, dans la foulée de ce que l’on peut qualifier  » d’effet Ségolène », le nombre de députés socialistes a aussi doublé aux législatives de juin 2007 !

    Aux dernières européennes ( mais il ne faut pas comparer avec des présidentielles,…), de 10 à 17 millions d’électeurs, le PS est retombé en dessous des trois millions.

    A cause de Ségolène qui aurait « un problème avec la France », comme tu sous-entends sans qu’ on puisse te comprendre, en bonne logique ?
    Ou à cause de ceux à gauche qui continuent à vouloir la saboter malhonnêtement ?

    Evidemment, parler de « sabotage malhonnête » va provoquer la réaction bien connue :  » paranoïa ségoléniste ».

    A ce détail près que moi, j’argumente.
    Et si ces sabotages, venant d’une certaine « gauche » depuis 2007 ou avant, était dus au fait que dans son programme, Ségolène Royal avait -imprudemment, c’est vrai !- inscrit le décumul des mandats.

    Illustration : le sinistre Charasse est sénateur-maire. Socialiste à l’époque, il a saboté sciemment la campagne de son parti, qu’il a ainsi trahi éhontément.
    A noter : ns ramassant toutes les branches pourries du PS, le Charasse va finir sa carrière politique au Conseil d’Etat.
    Et cette « promo » va lui rapporter plus qu’une poignée de deniers…C’est l’inflation, protégée par bouclier fiscal, depuis l’époque de Judas…

    NB : il y a plus de deux ans que j’attends une réponse argumentée à cette hypothèse de sabotage à gauche pour décumul, hypothèse que je continue à considérer très pertinente, puisque personne n’est jamais arrivé à la démolir.

  11. Concernant le 1er article du Monde, je ne vois pas ce qu’il a de méchant. Sauf à considérer le jeu de mot « ensorcelle » comme un crime.

    Pour le second, il s’agit de 27 réactions d’internautes qui ont bien le droit de penser ce qu’ils veulent, dans un sens comme dans l’autre

    Chris
    http://www.profencampagne.com

  12. De vrais journalistes objectifs devraient donner ce qu’ils jugent des erreurs et ce qu’ils jugent bien. Quand on ne donne que des erreurs c’est que l’on veut « casser » la personne. J’attendais plus d’objectivité du Monde…

  13. C’est sûr, elle perd à tout les coups : elle en fait trop (à une autre période, elle n’en faisait pas assez) et quand elle réussit, c’est grâce à ses « ensorcellements ». On évoque aussi ses « intuitions » assez régulièrement… Un homme, lui, ne doit la réussite qu’à la Raison, bien sûr !

    A sa charge, je dirais que c’est bien fait pour elle : sur son site, la couleur de fond qui revient souvent est le violet (au lieu du « rouge » socialiste). Or le violet, dans notre civilisation, a une connotation religieuse ou magique.

  14. « Les femmes sont donc des sorcières potentielles ou avérées. »

    C’est exact ! La pure vérité. Sans même besoin d’aller chercher telles gitanes d’Andalousie.
    (« sorcière » sans connotation péjorative, compris comme « douée de capacités hors normes »)

    « Les hommes seraient à l’inverse francs et directs. »

    Aucun rapport avec la choucroute, en réalité ce serait plutôt : « naturellement sous-développés », « grands gosses pas finis », « sous-doués pour l’essentiel », etc.

  15. Bah, aime moins ces sondages à questions hyper ambigües.
    Sur le fond ce qu’on lui a reproché dernièrement, marquer que Vincent Peillon la jouait trop individualiste et mettre le nez de F. Bayrou dans ses « dérobades » me parait pourtant parfaitement logique.
    Je suis persuadé que le courage et la constance de Ségolène est loin
    d’être méconnu.
    Effectivement un entourage politique plus stable et plus uni et un programme plus réellement applicable voilà du bon grain à moudre.

  16. @Thierry,

    Effectivement, les détracteurs mâles de Ségolène Royal du PS ne disent jamais » elle a été la première à dire, ou à parler de.. » mais toujours »elle a eu une intuition sur… ».
    Ca me choque toujours à untel point que j’ai envie d’entrer……. dans mon poste de télé pour demander à l’imposteur de se taire!
    La France est restée un pays profondément machiste et sexiste!

  17. Le monde a fait un article à décharge uniquement c’est donc que l’ont veut nuire, le journaliste qui a fait l’article n’est pas honnête dans sa démarche…

  18. Si Mitterrand revenait sur terre, les Charasse, Lang, et autres qui étaient toujours sur ses talons, soumis et souriants, ne feraient pas long feu ; j’ai honte pour eux, on aurait pu les croire des fidèles, non simplement c’était des profiteurs …;
    Ségolène elle ne trahit pas, je ne l’ai jamais surprise en train de trahir, médire et c’est pour ça que moi aussi je lui serai fidèle jusqu’au bout, la défendant bec et ongles. De plus, j’épouse complètement ses idées politiques, ses prises de position avangardistes; il faut militer à fond pour elle et faire taire tous ces médisants ;
    je n voterai pour personne d’autre !!

  19. Bonjour,

    Royal ou De Villepin, tel est le choix qui faudra faire pour relever la France après l’accident démocratique de mai 2007. Oui, à gauche, il y a cette femme droite ( pas à droite, comme le disent ces mâles détracteurs), visionnaire, fine analyste politique et possédant le sens de l’auto-dérision. A droite, disons chez les Gaullistes, il y a l’homme du discours du NON à la guerre néoconservatrice en Irak, bien éduqué, cultivé, charismatique. Et il y a les autres, c’est à dire les besogneux et les traitres, ceux qui retournent leurs vestes à la Besson, Lang, Charasse, sans oublier les fascistes de l’UMP ( je pèse mes mots) qui veulent plonger le France dans une guerre de religion, un peu comme si l’histoire n’avait servi à rien.
    Alors, il n’y a pas photo, ce sera soit Ségolène la gladiatrice, soit DDV le comabattant.

    A+

  20. Un grand journal national digne de nom se doit être le plus objectif possible sauf à être un journal d’opinion.
    Le monde, a perdue de sa superbe, il lui arrive assez souvent de courir après le n’importe quoi.
    Après avoir chanté les louanges de 2007, il faudra bien qu’il admette au vu des résultats des échecs de la majorité que Ségolène Royal même en y mettant de la mauvaise volonté aurait sans aucun doute fait mieux et tout état elle n’aurait pas fait pire.

    Les soit disant vente des centrales nucléaires qui devaient rapporter des milliards et des milliards d’euros n’étaient en fait que du vent, aucun contrat n’avait été signé, pourtant les commentaires des médias étaient plus qu’à la fête, oui mais voila l’affaire s’est transformée en citrouille …

  21. Le mécanisme est archi-connu :

    Le pouvoir contrôle la majorité des médias, soit directement (télés, radios publiques), soit par l’intermédiaire d' »amis » les possédants – comme pour le « Monde » je pense – Il en use et en joue (seulement quand il le juge utile d’ailleurs, sans forcer si ce n’est pas nécessaire) pour mettre en valeur ou dévaloriser.

    Les journalistes, c’est comme cela, iront toujours dans le sens de leur employeur.

    Se plaindre est facilement combattu en parlant de « manie de la persécution », ou en disant « je ne crois pas au complot » ou même « c’est ridicule ». De toute façon les opposants ont besoin des médias et donc les charger en même temps…

    Cette méthode favorise le pouvoir et ceux qui, même en opposition officielle déclarée et nourrie, sont les plus connivents avec ce Pouvoir. Elle détermine pour une part plus ou moins forte (pour ma part je pense forte) les menées politiques.

    Voilà l’énoncé, mais dans le fond , y a t il une Solution à Court, Moyen Terme pour aller dans le sens d’un rééquilibrage sensible …?

  22. @ lucn

    Si cela devient impossible de critiquer le pouvoir, de connaitre des vérités par la presse en France alors peut être faudrat-il chercher, nouer des contacts avec des journalistes ou de journeaux de gauche à grands tirages basés à nos frontières et distribués en France, reste le problème de la traduction.
    Il faut bien que l’union européenne serve à quelque chose. Il faut faire revivre une certaine fraternité entre européens et qui a du mal à relever la tête en France.
    Ce n’est pas la geurre civile certes, mais cette démarche peut faire réveiller des consciences endormies…

Les commentaires sont fermés.