Jean-François Kahn passe au blog


Jean-François Kahn va ouvrir un vrai blog.

Son billet annonciateur s’intitule sobrement, et curieusement, « Tourner la page« . Le fondateur de Marianne, puis candidat Modem aux dernières élections européennes, explique qu’il « convient de réagir de plus en plus vite à une actualité qui bouscule les permanences – ici et ailleurs –« . Il ajoute qu’il faut « pouvoir s’adapter à cette accélération » que représente la stratégie sarkozyste. Cette dernière incite chacun de nous à « Passer sans cesse à autre chose pour éviter qu’on s’arrête sur quoi que ce soit. » Le blog, pour JFK, serait l’une des bonnes parades.

Depuis ses premiers jours à l’Elysée, Nicolas Sarkozy s’est calmé. Son agenda s’est vidé à la fin de l’année 2007. Mais il continue, avec l’aide de ses conseillers, à alimenter les médias de discours, de messages, de communiqués en tous genres. Même quand il part quelques jours à l’ombre ou au soleil, il y a toujours quelqu’un pour servir les plats. Un sujet chasse l’autre. Depuis septembre dernier, cette boulimie médiatique a été servie par des polémiques involontaires. L’agenda politique a partiellement échappé au chef de l’Etat: la bourde de Brice Hortefeux, les affaires Polanski puis Mitterrand, la nomination avortée de Jean Sarkozy à l’EPAD, les ratés du discours agricole, les dérapages du débat sur l’identité nationale, etc. La liste est longue de ces « évènements » qui ont frappé l’espace médiatique en cascade. La presse a suivi, mais avec toujours deux ou trois jours de retard.

Dans son message, Kahn pointe du doigt l’un des rôles majeurs du Net dans le combat pour une information libre et contradictoire. Les « pure players » du Web, blogs et sites d’infos tels Marianne2, Bakchich, Mediapart ou Rue89, sont là pour ça. La presse papier, même quotidienne, est systématiquement dépassée. Elle doit apprendre -«  s’apprendre » – à porter du recul à une actualité secouée par l’agenda présidentiel.

Il est curieux de constater que l’irruption du Web trouble toujours à ce point les hiérarques de l’information. Seb Musset a décrypté un récent débat télévisé sur France 3. Laurent Joffrin s’y montrait, une fois de plus, très contempteur à l’encontre des « user-generated contents« . La complémentarité des supports apparaît pourtant évidente. Comme hier la radio, la « net-information » apporte à la sphère publique buzz et réactivité que la presse écrite ou télévisée ne peut structurellement lui fournir.

Il est aussi curieux de constater combien chaque vacance de Nicolas Sarkozy agit comme un carême dans les rédactions politiques. Sarkozy absent, et voici l’actualité se couvrir de titres sur la météo et des faits divers en tous genres, tout juste parsemés de quelques billets rétrospectifs des « puissants de l’info ». Les journaux seraient-ils à ce point dépendant de l’agenda élyséen ? Ne peuvent-ils pas fouiller un peu leurs sujets, profiter du repos sarkozyen pour creuser certaines décisions, revenir sur des bilans hâtifs ?

Sur le Net, les rétrospectives sont sans limite, ni d’espace, ni de sujet.

Bienvenue à Jean-François Kahn.

8 réflexions sur « Jean-François Kahn passe au blog »

  1. Bonjour, Juan !

    Bonne nouvelle que celle de JFK qui pousse sa résistance au point de se lancer dans la blogosphère. En ce qui concerne l’agité de l’Elysée, il ne fait aucun doute que les MERDIAS sont à ses ordres, ce qui explique que l’on nous parle plus de l’Iran que de la situation INSUPPORTABLE à Gaza. Pourquoi ? Demandez donc aux intégristes du CRIF et de L’UPJF.
    Plus vite, on réduira au silence la presse « torche……C » mieux l’on préparera l’élection 2012 dans une plus grande sérénité, loin des discours néoconservateurs.

    Bienvenu à JFK !

    A2N

  2. Bravo, JFK lâche Marianne : pas trop tôt ! Il y a déjà un an ou deux que je n’y jette plus qu’un cil interrogatif parfois. Cet hebdomadaire avait un supplément Internet très complémentaire, maintenant ce ne sont plus que des billets sans intérêt. Dommage !

    Et que vivent les blogs.

  3. @babelouest JF Kahn ne lâche pas Marianne… Aux dernières nouvelles, il a toujours ses deux pages dans l’hebdomadaire ! Il se met juste à un nouveau support par assouvir sa très grande (trop grande !) productivité 🙂

    PS. Pour ce qui est supplément Internet, je te conseille le dossier Média/Internet des Inrocks !

  4. La France accuse un gros déficit et, bien entendu, on va bientôt augmenter les impôts. Mais le déficit dû a la crise relève de la responsabilité du monde de la finance; après avoir pompé des milliards pour ne pas s’effondrer, ce petit monde se porte au mieux et continue à engranger les profits alors que tant de gens n’ont plus rien. Si les responsables gouvernementaux veulent venir dans nos poches pour combler le trou du déficit, j’espère que ce sera la révolution générale…. En tous les cas, chaque fois que j’en discute, c’est l’idée que je développe et personne n’a rien a y opposer. Les banques et les financiers ont perdu des milliards, on les a aidés à s’en sortir; alors qu’ils payent maintenant. C’est d’une logique a toute épreuve. Je suis révoltée à l’idée qu’on nous réclame un sou pour requinquer les finances publiques alors qu’on n’a pas demandé un sou d’intérêt aux banques à qui on a prêté des milliards.
    C’est immonde, inique, pire qu’injuste!!!!
    Et l’autre qui dépense sans compter pour ses petits besoins quotidiens et qui commande des sondages en pagaille pour tenter de se rassurer…… lamentable…………….
    A+

Les commentaires sont fermés.