Un avocat pour défendre des blogueurs


Difficile pour un blogueur anonyme de créer une association. J’imagine que les blogueurs politiques devraient se cotiser pour constituer un collectif à la vocation simple : payer les frais de justice de celle ou celui qui se retrouve aux prises avec la justice. Je me souviens de Christophe Grébert (notre maître à tous de l’engagement blogosphérique) Fansolo, d’Olivier Bonnet, d’Yves Poey. Voici Denis. On peut être en désaccord avec les propos des unes ou des autres. La judiciarisation des débats a quelque chose d’excessivement désagréable. Les blogueurs sont généralement solidaires. Evidemment, on ne va défendre n’importe qui. Mais c’est là que la démarche est utile, sans doute nécessaire.

Nombre de députés s’amusent à franchir le pas, à prêter serment pour endosser la robe de l’avocat. Noble profession. L’un d’entre eux serait-il prêt à prendre fait et cause pour ces blogueurs solitaires ?

Publicités

11 réflexions sur « Un avocat pour défendre des blogueurs »

  1. depuis que j’ai proposée cette chose là, j’ai rejoins ta propre position. Effectivement, la tâche la plus urgente est de trouver un avocat… Demandons à Maître Eolas de nous en désigner un… s’il ne l’est pas lui même !

    En tous les cas, ici comme ailleurs, il devient de plus en plus difficile de s’exprimer sans être victime d’une judiciarisation outrancière importée des USA dont on aurait aimé qu’elle ne gagne notre beau pays… Propension à utiliser abusivement la justice à laquelle les sarkozystes ne sont pas étrangers, à jouer ainsi avec l’intimidation pour faire taire les récalcitrants.

    Suite à tes exemples, je pense aussi à Hervé EON, même s’il n’est pas blogueur.

  2. Borloo est avocat.@rosselin pourrait nous donner le contact de l'(ex) avocat conseil (private joke) de Courrier international, il est bien parait il. De toutes façons il faut chercher dans les avocats de journaux, expérimentés, ou ceux qui cherchent les sunlights : Collard, Dupont-Moretti, Vergés, Bergès…

  3. « je vous avez raconté l’histoire de ce blogueur il y a peu… poursuivi, il a été condamné…

    Au delà de son cas, c’est à mon sens un signal en diretion de la blogosphère non pas de la droite en particulier mais de la classe politique en général…

    Aussi, je me pose la question si il n’est pas temps de se constituer en association 1901 pour parer à ce genre de délires et ces dénis de citoyenneté.

    L’objet serait d’une part de faire savoir que les citoyens blogueurs n’ont pas l’intention de se laisser faire, d’aider financièrement le cas échéant ou d’aider à rassembler les sommes nécessaires et dans la mesure du possible de mettre en lien pour une assistance juridique.

    C’est un appel, une idée que je lance à l’ensemble de la blogosphère. »

    Ca date du 10 octobre 2008 : http://marc.vasseur.over-blog.com/article-23605516-6.html

    ..

  4. Clair qu’il faut s’organiser sur le sujet. 2012 venant, il va y avoir des « exemples » avec intimidation pénale (c.a.d financière). Est-ce que une assoc 1901 fonctionnerait pour les frais je ne sais pas, à moins de ratisser large (il y a peu de blogs politiques finalement). Faut demander à un avocat 😛

  5. Personnellement j’ai quelques contacts mais qui feront vomir les tenants de la vraie gauche ici présents, adeptes de l’insulte. Certains datent de la période novembre 2008 (vote au PS).

    On en reparle en IRL Mister Sarkofrance ou alors par mail .

    De plus nous sommes followés via twitter ou lus sur nos blogs ( je parle pour moi) par certains politiques ayant accès à des avocats. En cas de réelle menace, ces réseaux là seraient utiles.

    Et personnellement, mes projets secrets (move on like) se font avec la collaboration d’un avocat.

    GDC : vu que tu as des responsabilités locales dans le Parti de Gauche, tu dois avoir quelques contacts, tout peut donc rester informel sans passer par une association. Faut juste rester en contact et en cas de menace sérieuse échanger des infos.

    Il y a aussi un truc à savoir : la dernière menace que j’ai eu (enfin bon) était le fait d’un UMP. celui-ci avait oublié que la LCEN fixe un cadre juridique précis pour leur « mise en demeure » et que celle-ci ne le respectait pas du tout, voir même violait d’autres articles de cette loi. Le pauvre gars aurait eu des soucis en référé.

    Je me demande donc si une association serait utile. Par exemple, accepteriez vous de la voir défendre un blogueur Modem contre un UMP ? ou un libéral contre une multinationale défendant son (c) sur n’importe quoi ou contre de simples cinglés qui postent des commentaires diffamatoires contre des blogueurs ?

  6. Jaun, tu vises juste alors que Gauchedecombat fantasme à plein tube !

    Tout se situe au niveau de l’intimidation et de la provocation de la peur, adossée au problème, réel, du coût de la justice. L’enjeu se situe donc exclusivement, de mon point de vue, au niveau de la capacité financière de chacun, ici les blogueurs, à se défendre en justice…

  7. Pour ma part, sans fausse honte j’avoue avoir aidé financièrement plusieurs personnes très connues, attaquées pour des propos « insultants » ou autres sur leurs blogs. Des sommes importantes pour mon budget, mais qui me paraissaient justifiées par l’enjeu. Pour l’une au moins, j’ai la satisfaction de savoir qu’elle a eu gain de cause. Pour l’autre … il va falloir que je le lui demande, car il n’y a aucune nouvelle de son procès.

    Il ne faut pas avoir peur, après tout c’est à charge de revanche !

  8. Les obligations générales du blogueur et prescriptions de la CNIL : Donner son identité ou les nom et référence de son hébergeur, Permettre aux lecteurs de répondre et de le contacter, Respecter les droits d’auteur… (mon avis complet ici http://bit.ly/cttI61 )

Les commentaires sont fermés.