Trois ans avec Nicolas Sarkozy


Depuis 3 ans, je pense à lui tous les jours, j’écris sur lui tout autant.

Le blog Sarkofrance a ouvert ses portes le 6 mai 2007 dans la soirée. Depuis cette date, il ne s’est pas passé un jour sans billet quotidien, pas une semaine sans une chronique récapitulative. La relecture de certains de ces billets est souvent éprouvante, mais moins que la réalité « de terrain » de millions de gens. Il serait inutile d’accuser Nicolas Sarkozy de tous les maux. Mais il est bien légitime de l’attaquer sur ses promesses et son caractère.

A l’occasion du troisième anniversaire de la présidence sarkozyenne, je vous propose d’expliquer en quelques phrases 3 motifs de satisfaction (si vous êtes de gauche), ou d’insatisfaction (si vous de droite) à l’encontre du Monarque.

Voici donc, pour Eric Mainville, Le coucou de Claviers, Olympe et le plafond de verre, Mrs Clooney, Le blog de Gael, Vogelsong, Guy Birenbaum, Olivier Bonnet, Dazibaoueb, CeeCee, et Gabale,  la question qui tue : « quelles sont les trois principales réussites de Nicolas Sarkozy ? »

Et pour Authueil,  Seb de çaRéagit, lOmig, Toreador, Hashtable, et Reversus, l’alternative qui tue tout autant : « quels sont les trois principaux échecs de Nicolas Sarkozy ? »

Afin de n’influencer personne, je ne livrerai que plus tard ma réponse à la première question. Pour la seconde, je vous invite à lire Sarkofrance si vous manquez d’idées. Cliquez donc sur le tag « Promesses » dans la page des « mots-clés ».

Ces questions s’adressent à tous, y compris (et surtout) vous ami(e)s lectrices et lecteurs.

Publicités

18 réflexions sur « Trois ans avec Nicolas Sarkozy »

  1. Bonjour, fidèle lectrice de votre blog (bravo à vous pour le petit billet dans le dernier Marianne) j’ai hate de lire les réactions des détenteurs de blogs cités dans votre billet!!!!! comme vous, malheureusement je pense ou plutot je subis (comme des millions de français, et ce bien au delà des 47% qui ont voté Mme Royal) ce « triste » personnage dont je déteste écrire le nom tellement je le méprise, et le pire il m’arrive souvent de faire des cauchemar!!!!!! en tout cas, félicitations vous faites un travail REMARQUABLE, qui devrait etre remboursé par la Sécurité Sociale

  2. Question intéressante. Mais 3 principaux, ça fait restreint, ça. Il va falloir choisir trois parmi les plus emblématiques. Un travail épineux devant l’abondance du choix !

  3. Juan, je te réponds ici.
    1° Révéler la vraie nature de quelques politiques « de gauche » : Kouchner, Besson et compagnie.
    2° Désacraliser la fonction présidentielle à un point que je ne pensais même pas imaginable (je n’arrive pas à ne pas m’en réjouir…).
    3° Permettre à pas mal de journalistes politiques de confirmer qu’ils ont l’échine d’une rare souplesse…

  4. 1) M’avoir redonné de la combativité politique

    2) M’avoir permis de réfléchir à ce que sont, pour moi, les valeurs fondamentales et symboliques d’une Présidence.

    3) Avoir fait du « nettoyage » à gauche.

  5. il a consacré 3 ans à faire revivre les années sombres de Vichy, il remonte maintenant encore plus le temps en ressuscitant les maisons de corrections de sinistre mémoire

  6. Sarkozy inaugure en France depuis son élection, non pas une nouvelle gouvernance Présidentielle, mais la mort pure et simple de cette dernière au profit d’un poste d' »homme de main » au service d’un système financier servant les intêrets de quelques grand groupes : audio-visuel, presse, nucléaire, armement, pétrole, céréales etc
    Par ailleurs – on parle de la grèce – mais les aides Européennes sont toutes, peu ou prou, détournées à des profits spéculatifs et ce dans tous les pays de l’union.
    De plus le système des commissions officielles + occultes fait parti intégrante du business international.
    Et les banques de l’union amorcent ces pompes en toute « légalité » …

  7. Salut Juan,

    bon, j’ai réfléchi moi aussi, et en toute honnêteté intellectuelle, j’ai essayé de trouver quelques mesures positives (ou disons, pas complètement réac/anti-social/démago/inefficace) dans l’action de N.Sarkozy et de son gouvernement depuis 2007, à savoir :

    1. la décision de l’arrêt de la pub sur l’audiovisuel public (même si le reste de sa réforme en la matière est une régression démocratique)
    2. un des points de la réforme constitutionnelle, à savoir l’obligation de nommer un membre de l’opposition à la tête de la Commission des Finances de l’Assemblée Nationale
    3. l’organisation du Grenelle de l’environnement (même si les suites sont décevantes, voire même lilliputiennes)
    4. la nomination de ministres issus pouvant être assimilés à des personnes issues de minorités visibles (Dati, Yade, Amara, Sabeg)
    5. le soutien apporté à Charlie Hebdo lors du procès lié à la publication des caricatures sur l’islam (c’était avant son élection ?)

    çà fait pas lourd, et ce n’est pas très convaincant.

    Merci pour tes blogs.

Les commentaires sont fermés.