La blogosphère doit parler Français. Ou pas.


Le ministère de la Culture a nettoyé le vocabulaire de l’audiovisuel et de l’internet de quelques anglicismes qui visiblement agacent quelques technocrates de langue française.

Ne dites plus « blog », mais « bloc-note »; « teaser » mais « aguichage »; « buzz » mais « bouche à oreilles »; « prime time » mais « heure de grande écoute ». Honnêtement, ces traductions font sourire. Les extrémistes de la francophonie ne savent plus où donner de la tête. Le Web est devenue la « toile d’araignée mondiale« .

La langue française a ceci d’exceptionnel qu’elle s’est nourrie d’une foule de dialectes, de langues étrangères, de racines diverses. Internet arrive, et voici les frileux qui se réveillent.

Cette réaction francophonesque semble davantage celle d’une crainte face à un univers mal maîtrisée.

bouche à oreille
Domaine : Économie et gestion d’entreprise
Définition : Technique mercatique fondée sur l’exploitation des messages circulant entre les consommateurs.

Équivalent étranger : buzz marketing (en)

Crédit illustration
Advertisements

2 réflexions sur “ La blogosphère doit parler Français. Ou pas. ”

  1. Bonjour,
    En réponse à: « La blogosphère doit parler français.Ou pas. »
    Libre à vous de vous moquer de ces traductions qui vous semblent fantaisistes.Certaines ont pourtant le mérite d’être claires pour nous qui ne maîtrisons pas forcément la langue anglaise.
    Mais de grâce,ne massacrez pas notre langue;il y a des règles,respectons-les.
    Ainsi,mettez un « e »à NOURRI,Otez un « l »et un « e » à EXCEPTIONNELLE idem à MAîTRISEE(sans « e »).
    Ainsi nous pourrions maîtriser ensemble cet univers et nous parlerions la même langue qui continuera à évoluer et à s’enrichir mais pas exclusivement de termes anglais ou américains

  2. inutile de s’énerver. Et merci pour les corrections (je suis assez distrait). Je ne pense pas qu’il faille maitriser la langue anglaise pour comprendre des termes techniques du Web tels Buzz ou emails.

Les commentaires sont fermés.