Immigration: ce que je crois


C’est la suite, logique, puisque le Monarque nous y invite, de réflexions sommaires mais personnelles.

1. Des racailles franco-françaises-de-souche-de-longue-date, il y en a beaucoup. Des racailles pas françaises ou françaises depuis peu aussi. Le dernier gamin qui a rayé ma voiture dans la rue était blond. Haro sur les blonds ?

2. Etre Français ne se mérite pas: point de parcours du combattant pour celle ou celui qui est né(e) avec la cuillère tricolore dans la bouche.

2. Il n’y a pas trop d’immigrés en France. La vieille Europe souffre d’une natalité insuffisante (la France est à peine une exception). On nous bassine qu’on manque de jeunes.

3. L‘Islam, radical ou pas, peut être un souci pour la laïcité, comme n’importe quelle religion. Ecouter le catholique Christian Vanneste attaquer l’Islamn au nom de la laïcité me révulse autant qu’une burqa croisée dans la rue. L’Islam ajoute un a-priori machiste détestable qu’il doit contester s’il ne veut pas être contesté. Mais les radicaux religieux cherchent surtout à être visibles, avec leur barbichette et leur burqa, visibles pour exister. Leur faire de la pub à longueur d’affiches, de débats et autres est contre-productif. Inutile de transformer des fondamentalistes arriérés en Che Guevarra.

4. Expulser des clandestins: sur le fond, je ne sais pas ce que cela veut dire. Il y a plein de gens qu’on devrait expulser et qui ont des papiers. Le sans-papier, au moins, il est clairement motivé à rester chez nous. Expulser des clandestins, c’est visiblement plus facile que de déchoir un évadé fiscal de sa nationalité. Des gens du voyage, ça circule en caravane. Des fraudeurs internationaux, ça se cache dans des alcoves bancaires. La nounou que j’embauche en CDI déclaré à temps partiel, en France depuis 7 ans, se voit refuser sa régularisation à long terme pour des faux prétextes. Elle navigue depuis deux ans avec des titres valables 3 mois.

5. Eric Besson et avant lui Brice Hortefeux ont réussi un truc : malgré tous les efforts et leurs bavures, ils n’ont trouvé que 30 000 sans-papiers à expulser chaque année, dont nombre de Roumains, Bulgares et autres Comoriens. Quelle tartufferie !

Publicités

5 réflexions sur « Immigration: ce que je crois »

  1. Il est plus facile d’expulser des sans défense que de gros comptes en banques ou ceux des cités où la police n’est pas chez elle. Différence entre européens  » espace shengen  » entre non européens qui est dans son droit , j’allais dire son  » bon  » droit . Autrefois quand on devenait français , c’était une fierté et on se conduisait comme la population locale . Je suis issue d’une de ces familles .

  2. il paraît qu’il y a 15000 roms en france, et besson en a déjà expulsé 8000 depuis janvier. ce qui veut dire qu’à la fin de l’année ils auront tous été expulsés et seront tous revenus.
    essayer de virer et stigmatiser les roms, ce n’est pas la bonne réponse, et ce n’est pas la bonne question.
    il faut s’intéresser à la finance, à la dette, aux délocalisations, aux gaspillages, à l’éducation, au respect des gens et de la loi. pas à 15000 miséreux qui survivent on ne sait trop comment.

Les commentaires sont fermés.