Et si je ne lisais plus Marianne ?


La rédaction de Marianne a publié un billet prévenant que Marianne allait (peut-être) changer de ligne l’espace d’un numéro.

« Samedi – et demain sur le Net – parait un numéro de Marianne singulier : épuisé par des années d’anti-sarkozysme souvent qualifié de primaire, l’hebdomadaire fondé par Jean-François Kahn, toujours désireux d’être là où on ne l’attend pas, se prépare à reconnaître quelques mérites à notre Président. »

Damned !

Je sais que nombre d’estimé(e)s blogueurs(ses) et lectrices/lecteurs restent critiques sur la ligne éditoriale de Marianne. La parole est libre et, finalement, l’antifrontisme et l’antisarkozysme sont deux des lignes directrices du journal. Aussi certains, au journal, ont-ils cru bon de vouloir déminer l’accusation d’antisarkozysme primaire, paraît-il un indécrottable défaut, par un numéro secret et rédigé par une « troisième équipe ».

Pour ma part, l’antisarkozysme ne peut être que primaire, car le sarkozysme est primaire. L’opposition ne doit pas empêcher la construction, mais l’absence de compromis doit rester totale.

Bonne lecture !

Publicités

7 réflexions sur « Et si je ne lisais plus Marianne ? »

  1. Je ne sais si le « sarlozysme » est primaire, en revanche, l’emploi, le pouvoir d’achat, le bien-être des citoyens sont pour cet homme, Sarkozy, passablement secondaires …

  2. J’ai entendu à France Inter que l’ironie maniée par Jean françois Kahn qui fait semblant d’encenser Sarkozy est peut-être encore plus féroce que le numéro sur « le voyou de la République » ! A voir , effectivement .
    Oui , le Sarkozysme est très primaire car il flatte les plus bas instincts. Mais il est aussi secondaire et même tertiaire tant les « dégâts collatéraux » sont graves et importants !

Les commentaires sont fermés.