Pour la grève, mais la vraie


Il est difficile de comprendre pourquoi certaines organisations syndicales n’appellent qu’à des mouvements sporadiques tous les 15 jours.

1. Face à une contre-réforme de grande ampleur, il faut un mouvement qui dure et perturbe.

2. Sarkozy répète depuis juin dernier que l’affaire est pliée. Il faut donc, encore une fois, un mouvement qui dure et perturbe.

3. La bataille de l’opinion est gagnée : cette réforme est impopulaire. Au sein du clan sarkozyen, on pense que les Français sont résignés. Il n’y a plus rien à perdre à provoquer un blocage des transports, des écoles, des lycées.

Alors pourquoi ? Pourquoi appeler à deux nouvelles journées isolées, les 2 et 12 octobre ?

Il est peu probable qu’une grève générale parvienne à s’imposer. Faire grève coûte de l’argent. Et mobiliser jusqu’à 3 millions de personnes les 7 et 23 septembre, deux ans après le déclenchement de la pire récession économique des 70 dernières années était déjà une belle réussite. Mais on peut imaginer des grèves tournantes : l’ile-de-France d’abord, la région PACA ensuite, etc; ou bien les transports publics, puis l’éducation, etc… Plus drôle, il faudrait trouver comment bloquer le centre de Paris, près de l’Elysée : une manifestation par jour, rue du Faubourg Saint-Honoré; qu’importe si elle n’est pas fournie; l’idée est d’encombrer.

Face à un gouvernement autiste, il faut de la guérilla moderne.

11 réflexions sur « Pour la grève, mais la vraie »

  1. Votre idée de bloquer l’Elysée en organisant une grève par jour, est loin d’être stupide.
    J’adhère à 100%.
    Même chose pour la Province …
    jcagouille17

  2. c pas d’imagination qu’ils manquent, c de conviction, et de courage!!!
    la cgt est devenue un syndicat réformiste, les autres..on connaissait déjà.
    je dis que tout est déjà ok entre les syndicats et les gouvernants.
    maintenant, c une question d’élection présidentielle, et faut que la gauche motive ses troupes…. et comme d’hab, ls syndicats sont leur support.
    je me rappelle qu’en mai 68 c’était la révolution, et en 69 on élit….Georges POMPIDOU!!!!!!!!!!!! (faut-il en rire ou en pleurer???)

  3. Corinne : en 68 nous avons viré de Gaulle qui était avec les patrons qui refusaient de nous lâcher une augmentation de 4% du SMIG., alors qu’ils ont accepter de verser 33 % d’augmentation une fois que de Gaulle fut écarté après 3 semaines d’émeutes. Le seul truc qui a permis à Pompidou d’organiser une contre manisfestation en 69, c’est le matraquage de la propagande patronale et de la droite sur une possible entrée des chars russes en France (juste après l’invasion de la Tchécoslovaquie et du printeps de Prague, c’était imparrable) qui défileraient sur les Champs Elysées comme le firent les allemand en 40. D’où le sursaut « républicain » confondant les contestataires avec des soviets (c’était très à la mode), et les neuneux « informés » par la télé d’Etat se sont donc motivé pour défilé et voter dans la même ligne peu après. Là, sarko essaye de rejouer la musique (en 81 ils ont essayer à nouveau mais la fable n’a pas pris) sécuritaire mais il a le Net dans les pattes et il cherche à trouver une solution pour le museler. Oui, les syndiacts manquent d’originalité et sûrement même de courage, mais la plupart de ce peuple là n’est guère mieux placé pour leur faire la morale, car s’ils devenaient plus vindicatifs, les mêmes leur reprocheraient leur jusqu’ au boutisme, en arguant qu’eux ont des crédits à payer. ALORS … ARAMIS

  4. merci pour ts infos aramis, mais moi, ce que j’en retiens, c qu’on a déshabiller pierre, pour habiller paul, c tout.
    et qu’une grève générale ou tournante ou tout ce que vous voudrez, c de l’utopie (et pourtant j’en suis une très grande…).
    je le redis pour la nème fois, et le peuple du sous-sol, c quand qu’on « l’invite »…… je suis de plus en plus dégoûtée. (et suis pas la seule, croyez-moi).

  5. Comme disaient des jeunes en marge de la manif du 7, ce n’est effectivement pas entre République et Nation qu’il faut manifester, ça ne gêne personne, ça fait juste mousser les syndicats. C’est devant l’Assemblée Nationale, le Sénat, pendant les votes ou devant l’Elysée histoire de leur mettre la pression.

  6. bilbonotry, ce serait déjà plus « logique ». j’habite dans le var, (un département de fatigués..) je me souviens d’un appel à la manif devant le patronat, jusque là tout va bien, seulement c’était un samedi après-midi et le samedi après-midi, ben, c’est fermé!!!! faut le faire!!!!!!! on s’est regroupé, « symboliquement » sur la place…(rien qu’en l’écrivant, j’en ris encore…)
    j’avais raconté ça publiquement devant les copains de marseille (charles hoareau) la rigolade!!!!
    mais en fait, toute proportion gardée, c ça!

  7. Suffirait que Thibault mette les routiers en ordre de marche, d’un bon coup de gueule bien saignant et le pays serait bloqué en une journée. Terrain idéal pour amplifier la grève…

    C’est un rond-de-cuir entouré par un traitre avec un velléitaire qui vient de temps en temps (Mailly).

    Mais en bas ça commence à bouger sévère. Y a de plus en plus d’orgas locales, départementales et régionales qui se lancent unitaire dans la grève reconductible.
    http://www.frontsyndical-classe.org/ext/http://www.7septembre2010.fr/

  8. Vous avez raison faisns une grève à répétition comme le veux le NPA et comme la France est riche (- 1000 millirads encaisse) nous aurons dans qelquesanées des retraites peau-de-chagrin et nous irons tous en Roumanie faire la manche

  9. à pécary, le npa…. pour rappel, le npa s’est lui aussi servi de NOTRE misère comme fond de commerce en représentant les quartiers par une femme portant le foulard!!!!! cela s’appelle (ce que besancenot « dénonce » ») du racisme, c tout. je vis dans un quartier, et précisément, on se bat contre la stigmatisation, la ségrégation sociale.
    le npa est un « ‘parti » opportuniste, c tout.
    DESPROGES : « …il y a des racistes noirs, arabes, juifs, chinois, et même des ocre-crème et des anthracites argentés…. mais attention, il ne faut pas me prendre pour un support de lepen, sous prétexte que je suis contre tous les racisme.. »
    en ce qui concerne les grèves : et la grève des loyers, ce n’est qu’une procédure à mettre en route (caisse de dépôts et consignations) c trop compliqué pour « les révolutinnaires » des petits tours de boulevards (manifs interpro)…
    de la mascarade, tous avides de pouvoir, c tout.
    en ce qui concerner bernard thibaud, oui c un rond de cuir, c un réformiste, c un traitre (et les militansts aussi).
    ex salariée de la cgt, je dis : un patron reste un patron (pour moi : heures supplémentaires nons payées, pas de 13è mois, contrat précaire
    …) c une honte!!!!!!!!!!

Les commentaires sont fermés.