Fallait-il faire grève le 28 octobre ?


J’avoue avoir été surpris qu’un mot d’ordre d’action ce jeudi 28 octobre ait été maintenu malgré les vacances de la Toussaint. Evidemment, une minorité de Français partent en congés à ces dates, le potentiel de mobilisation est théoriquement inchangé. Mais la jeunesse sera sans doute absente, comme en témoigne la faible participation hier mercredi aux différents rassemblements étudiants organisés par l’UNEF.

Le pays est amer, à en croire les sondages, les manifestations récentes, les mouvements sociaux disparates. Mais le pays est fatigué. faire grève coûte à celles et ceux qui participent. La précarité n’a pas reculé. Le chômage, partiel ou total, concerne toujours un nombre croissant de familles : 4,6 millions de personnes étaient inscrites à Pôle emploi fin septembre, et moins de la moitié d’entre elles étaient indemnisées.

La précarisation de la société est un outil formidable de répression sociale, ne l’oublions pas. D’autres formes de contestations auraient pu être évaluées, proposées, soumises au débat. On en a déjà parlé sur ce blog.

En particulier, on aurait pu imaginer des actions de guérilla politico-sociale : des actions ciblées sur (1) des membres du gouvernement, et (2) des élus UMP emblématiques. Les premiers communiquent régulièrement leur agenda de déplacements et d’intervention publics. Imaginez qu’ils soient suivis à la trace, accueilli à chaque tribune, chaque visite de terrain par un comité contestataire bruyant mais joyeux. Imaginez que des piquets aux équipes tournantes s’installent devant leur ministère, les suivent casseroles en main, les traquent partout en France. Imaginez qu’un ministre ne puisse plus se déplacer sans une escorte hors normes. Il faudrait sans doute cibler celles et ceux du gouvernement les moins bien protégées.

Les seconds, ces sénateurs et députés UMP qui ont porté haut et fort la réformette des retraites devraient être pris un par un en exemple de critique politique : une centaine de sénateurs jouent leur réélection l’an prochain. Rappelez-vous d’eux.

Advertisements

11 réflexions sur “ Fallait-il faire grève le 28 octobre ? ”

  1. Je constate surtout que les deux principaux syndicats ont rechigné à suivre l’idée de Jean-Claude Mailly sur la grève générale nationale, pendant que quelques blocages sporadiques attaquaient le système comme des moustiques sur un éléphant. Il y alongtemps que je ne comprends plus le fait que les fédérations et les centrales syndicales ne soient pas plus soidaires quand une boite ferme. J’étais docker, croyez-moi on en a soutenu des boites que le patronat voulait fermé et on hésitait pas à débrayer et à venir sur place face aux CRS (Nous étions 200 à Rouen, jusqu’à ce que le soi-disant état socialiste nous découpe en 3 charrete de 500 gars en 4 ans, entre 88 et 92) et des boites peuvent nous dire merci (bien que la reconnaissance ne soit pas trop au rendez-vous quad ce fut notre tour) et mainetnant chacun ets de son côté en découvrant que c’est son tour. Ca ne va pas et il ne suffit pas de faire des démonstration de défilés plus importants les uns que les autres, sinon les gens se découragent et constatent que çà ne sert apparemment à rien. Il faut tout bloquer tous ensemble ou se taire, c’est toujours comme çà en France avec le haut de la pyramide bourgeoise, pas de demie mesure. A moins d’un sursaut qui serait relayé par « tous » les syndicats jusqu’à lécentualité de la grève générale nationale, sinon n’en parlons plus. ARAMIS

    1. tout à fait d’accord avec ARAMIS. N’ayons pas peur.. avoir peur de quoi d’ailleurs? il faut tout bloquer ensembles au même moment et le temps qu’il faudra il faut montrer notre détermination, ne pas décevoir le Président sarkozy agir comme lui… il est plus honorable d’aller au fond du trou (car on y va) en ayant réagi plutôt que de se taire et subir. Sarkozy ne cédera jamais nous aussi nous ne céderons pas, il faut négocier sinon il y a un perdant muselé et pour l’instant c’est le peuple…..

  2. @Pazmaby tu l’as vu où cette démobilisation ? 11 000 à Tours, 40 000 à Rouen je n’appelle pas ça de la démobilisation

    je ne suis pas d’accord avec toi Juan, il fallait maintenir, et même revenir le 6 novembre, parce que sinon les parlementaires n’auront jamais conscience qu’ils ont joué avec le feu, je te rappelle que le peuple n’a aucun pouvoir sur les élections sénatoriales qui se jouent au niveau des grands électeurs

  3. Le pays est encore mobilisé, Juan. Cet après-midi, dans ma manif, nous étions à peine moins nombreux que la précédente.
    Le mouvement devait continuer, il y a des grèves et des opérations coup de poing un peu partout, les raffineries continuent pour partie.
    C’est aussi une manière de montrer que si la loi est passée, la légitimité et le soutien populaire sont de notre côté, de renvoyer également les medias qui déclarent le mouvement terminé depuis le début, dans les cordes, et parce qu’on voulait y aller, finalement, l’envie, l’envie de ne pas plier devant cet autisme arrogant, cet insupportable pouvoir sarkolibéral.

    Parenthèse : d’accord avec Aramis sur la grève générale. Elle était ô combien nécessaire et légitime. Mais FO..Il y a loin de la coupe aux lèvres. Chez moi, FO très fort dans l’Education, par exemple, ne mobilise pas, ne mouille pas la chemise. Dans ces conditions, on peut penser qu’en fait pas plus FO que la Cégète ne voulaient la grève générale, et même pas la grève reconductible. Je parle naturellemennt des dirigeants, parce que la base CGT, FO, CFDT et SUD et autres, bien sûr, elle est bel et bien dans les manifs et déterminée.

  4. Je ne suis pas d’accord sur le fait que l’on puisse dire que la mobilisation est terminée …

    2 millions, ce n’est pas rien … et il faut en effet rappeler que bcp de monde s’épuise, de plus la loi étant passée, je pense que bcp attendent de voir ce que ça donne, voilà pourquoi il est important de continuer ! J’y étais ce matin et j’y retournerai le 6 novembre !
    D’ailleurs demain à 4h, je vais avec d’autres bloquer des réservoirs de Caen … Certes, il faut que ce genre d’action soit menées d’un seul coup, mais ce n’est malheureusement pas si simple …

    Ne lâchons pas !
    Il envoie des CRS pour nous déloger, c’est donc que nous gênons !
    Il effectue des arrestations ridicules, c’est donc que nous gênons !!
    Il demande à des officiers de police d’effectuer des actes de vandalisme, c’est par ce que nous gênons !!!
    Des journalistes sont volés, parce qu’eux aussi gênent !!!

    Ne plions pas face à sarkozy, nous sommes en train de le pousser à bout, ce genre de personnage va finir par complétement exploser !

    Voilà notre objectif !
    Soyons une petit cuillère : http://www.youtube.com/watch?v=9VDvgL58h_Y 😉

  5. Au diable le sarkozysme !
    Il faut combattre ce gouvernement de profiteurs où chacun pense à enrichir le fond de ses poches.

    Je chie sur Sarkozy
    Tu chies sur Sarkozy
    Il chie sur Sarkozy
    Nous chions sur Sarkozy
    Vous chiez sur Sarkozy
    Ils chient sur Sarkozy

    Aux armes Citoyens !

Les commentaires sont fermés.