Ma retraite


Sur le coup, j’ai cru à une mauvaise blague. Mercredi 27 octobre, ma banque (LCL) m’appelle pour parler … de ma retraite. Le jour même, la réforme sarkozyenne était votée dans sa version définitive par les députés. Ayant commencé à travailler à 24 ans, j’en avais jusqu’à 65 ans avant la retraite. Ce mercredi, j’ai gagné … un an de boulot (ou de chômage) supplémentaire. Peu importe, je ne suis pas à plaindre.

Depuis quelques semaines, les agissements de l’assurance privée en matière de retraite ont fait irruption dans le débat. On sait que les compagnies privées veulent « capitaliser » sur l’anxiété de chacun pour ses pensions. Difficile de leur reprocher la démarche. C’est leur job. Le problème est ailleurs, au gouvernement ou chez ces élus, députés ou sénateurs, si perméables aux lobbies.

Mercredi, donc, en écoutant une demoiselle livrer son argumentaire mécanique sur les bénéfices personnels que je pourrais tirer à souscrire à son offre, j’ai surtout pensé que la coïncidence était incroyable… et prévisible.

Quand Ségolène Royal, il y a quelques semaines, dénonçait, publicité à l’appui, la stratégie gouvernementale de soutien à ces groupes privés d’assurance retraite, un journaliste, malheureusement de la radio publique France Inter, s’offusqua. L’ex-candidate avait raison, comme d’autres. Les affaiblissements de la solidarité publique (retraite, santé, électricité) bénéficient quasi-systématiquement au secteur privé. Cela fait propre dans les comptes publics. Les « prélèvements obligatoires » et les « dépenses de l’Etat » baissent. Mais la charge demeure, elle est simplement privatisée.

Ces constats sont évidents et connus de tous.

Publicités

7 réflexions sur « Ma retraite »

  1. Et on passe de la retraite réussie à la retraite de Russie (voir la vidéo sur daylomotion), en passant par la retraite aux flambeaux du berceau au tombeau. En tout cas on est rassurés, le frère de sarko aura sa retraite chapeau, c’est déjà çà. Passer du textil en désuétude à l’assurance en capitalitude, Chapeau l’artiste ! Au fait, l’était point assureur le petit gros Bertrand ? Les voies de l’UMP sont autant interchangeables que … rentables. Charité bien ordonnées… ARAMIS

  2. moi, c dolce vita (pas de retraite pour moi) donc je raconte ms malheurs quasi-quodidiens.
    bien qu’ayant obtenu au titre du FSE, une aide de 200 euros pour payer ma facture, (courrier à l’appui) , je reçois encore une menace de coupure, si je ne paie pas le s 200 euros accordés.
    alors, je m’en fous, si ils coupent, ils coupent et moi, je crois que là, je tire dans le tas…plus aucune autre solution vu que j’ai appliqué à la lettre la « procédure ». et je suis capable de le faire, au moins allez les frapper, et JE ME FOUS DES CONSEQUENCES

  3. Hier 31/10 F Hollande est passé à france inter. Résultat des courses, si le PS est élu en 2012 vous aurez droit à une loi pour augmenter automatiquement le nombre d’annuités. Quand aux mesures pour l’emploi, il s’agit de remises de charges pour les entreprises. C’est bien connu que la sécu regorge de pognon. En d’autres termes la sécu sera privatisée à terme. Le PS, un parti de gauche? existe t il encore un imbécile pour le croire ?

  4. Dés le départ Ségolène Royal a bien inclus la réalité
    que la réforme favorisait la retraite par Capitalisation,
    qui à l’heure du « trop financier » objectivement est une régression avec son insécurité à long terme et ses profits de voisinage même avec le pouvoir.

    Remarquons que Mélenchon, plus (trop ?) radical pour le nb d’années de cotisation , de même n’a jamais eu non plus un point de vue « de raccrochage » comme le PS Solférino. D’ailleurs il a parfaitement expliqué lui aussi l’orientation ringarde dans le fond ridicule et de laisser aller complaisant vers les retraites par capitalisation.

    D’ailleurs les deux aussi sont constant aussi sur le fait
    qu’une réforme de retraite serait trés bien à être validée à Oui ou Non par Référendum.

    Le PS Solférino sur ce dernier point est comme pour beaucoup de choses incompréhensible il est pour oui
    mais je ne sais pas c’est pas possible ah oui c’est possible mais chut quoique etc…

    Ah mais j’oubliais la constance du PS Solférino formidablement toujours complètement vers l’avenir
    c’est la constance « future » : « Demain il rase gratis ».

    En tout cas avec lui le PS Solférino (Aubry DSK Fabius) la non validation de la réforme en 2012 je parie tout ce que l’on veut que ce serait « Tintin !! ».

Les commentaires sont fermés.