jeunescons.fr

Les jeunes UMP proches d’Eric Besson sont des gars pleins d’humour. Leur mentor à peine parti du ministère de l’identité nationale, les voici qu’ils lancent un nouveau site sur … le parti socialiste. « France d’avenir« , c’est leur nom, s’étaient déjà amusés avec «PS Academy» et «SecretPStory.fr». Ces « jeunes Pop » veulent révéler les désaccords programmatiques au sein du Parti Socialiste, sans doute pour rebondir sur les primaires qui débutent. Quel suspense !

Cette fois, le nom retenu est http://solferishow.fr/. Manque de chance, ils n’ont pas pris toutes les précautions, et cette adresse renvoie vers de sobres conseils pour débutants sur le Web.

Au-delà de la plaisanterie, cette initiative témoigne d’une relative angoisse. Le nouveau patron-désigné de l’UMP Jean-François Copé vient d’annoncer la fermeture prochaine des Créateurs de possible, un réseau social créé de toutes pièces par l’UMP pour 1 million d’euros qui n’a jamais franchi le cap des 20 000 utilisateurs. Elle illustre également le désarroi programmatique qui règne à l’UMP. On aurait pu imaginer que ces jeunes cons militants décident de tacler les propositions socialistes elles-mêmes (si si, elles existent). Mais non. Ils vont s’attacher … aux désaccords et aux contradictions internes. Quel effort !

Indignez-vous

S’il n’y avait qu’un livre pour marquer cette année 2010, ce serait celui-ci. Son succès fait plaisir,  650 000 exemplaires écoulés. « Indignez-vous » de Stéphane Hessel, 93 ans, débute par de larges citations du programme du Conseil National de la Résistance. A quelques heures du changement d’année de notre calendrier occidental, cette lecture est revigorante.

Des 24 pages de cet ouvrage revigorant, je retiendrai ce passage, si contemporain :

« On ose nous dire que l’Etat ne peut plus assurer le coût de ces mesures citoyennes. Mais comment peut-il manquer aujourd’hui de l’argent pour maintenir et prolonger ces conquêtes alors que la production de richesses a considérablement augmenté depuis la Libération, période où l’Europe était ruinée ? »

Précipitez-vous.

L’avenir du Nouvel Obs et de Libération

Les équipes du Nouvel Observateur et de Libération se sont causées, paraît-il, pour avoir un patron commun de leur rédaction (Laurent Joffrin), et travailler quelques synergies.

Dans son éditorial du 8 décembre dernier, Jean Daniel se félicitait de ces convergences éventuelles, pour mieux critiquer l’indignation obsessionnelle de certains. « Je suis loin d’être contre le fait de crier son indignation« , écrivait-il, mais Jean Daniel s’inquiète de la contestation gauchiste (l’adjectif n’est pas péjoratif): « Les gauches de la gauche sont nombreuses, leurs visages multiples, et nous allons les voir proliférer au fur et à mesure que va se développer la campagne électorale. »

Pour critiquer l’indignation systématique, Jean Daniel développe trois arguments : primo, il dénonce l’effet de mode (« nous ne croyons pas qu’il suffise de dénoncer les gens friqués pour nous identifier aux humiliés« ); secundo, il invoque la complexité du monde (« le spectacle du monde tel qu’il est devenu doit nous contraindre à une certaine humilité, et c’est pourquoi il m’arrive de trouver le péremptoire insupportable. »); tertio, il rappelle les « insuffisances du cri« .

Si le propos général de Daniel est celui prudent et modéré d’un bourgeois (le qualificatif n’est pas péjoratif) inquiet, son dernier argument mérite qu’on s’y attarde. Jean Daniel a tort de critiquer l’effort d’indignation qui commence, à peine, à se développer dans le pays, mais il a raison de souligner que ces cris doivent être complets pour gagner en légitimité. La récente micro-polémique qui a opposé Jean-Luc Mélenchon au journaliste Jean Quatremer est une illustration. Quatremer a reproché à Mélenchon, entre autres, d’avoir refusé de participer à la remise du prix Sakharov pour la liberté de penser au Parlement européen.

« Le Prix Sakharov récompense des personnalités exceptionnelles qui luttent contre l’intolérance, le fanatisme et l’oppression. À l’instar d’Andreï Sakharov, les lauréats du Prix Sakharov témoignent combien il faut de courage pour défendre les droits de l’homme et la liberté d’expression. »

Mélenchon explique sur son blog qu’il en a marre de voir des dissidents cubains anti-castristes ainsi récompensés (c’était le cas cette année, pour la 3ème fois en 7 ans) au motif que (1) cela serait « une pure opération de propagande de nos adversaires de droite et sociaux démocrates latinos qui n’en sont qu’une variété comportant un nombre considérable de corrompus et d’assassins » (fichtre !), et (2) le Parlement européen aurait l’indignation sélective.

Quand je soutenais Pierre Juquin, il y a plus de 20 ans, j’écrivais également, avec d’autres, de dérisoires mais indispensables petits courriers aux dirigeants soviétiques pour leur demander de libérer des dissidents. Je suppose que Mélenchon nous aurait dit qu’on faisait le jeu de la CIA. Mélenchon est formidablement convainquant quand il pointe, vise et cible l’oppression économique et sociale actuelle. Il l’est beaucoup moins quand il tombe dans le piège de ces (petites) polémiques.

Mes 7 résolutions de blogueur pour 2011

Romain, confrère blogueur lyonnais, m’invite à répondre à la proposition de Nicolas,  prendre 7 résolutions de blogueur pour 2011, en précisant bien qu’elles ne doivent pas être faites pour être tenues. J’hésite à prendre des résolutions que je pourrais trop facilement trahir.  Il faut quand même qu’elles soient crédibles. Celles qui suive le sont toutes. C’est même ce qui m’inquiète.

1. Je me convaincrai de voter Sarkozy si Marine Le Pen est au second tour en 2012.

2. Je fermerai le blog Sarkofrance même si Sarkozy annonce qu’il ne se représente pas en 2012.

3. J’arrêterai de boire pour écrire mes billets. L’alcool ne m’aide pas à éviter les fautes d’orthographe.

4. Je ferai davantage de liens vers des blogs sarkozystes.

5. Je viendrai 4 fois au moins à une rencontre de blogueurs.

6. J’arrêterai de bloguer la nuit.

7. Je soutiendrai officiellement un candidat de l’opposition.

Se débarrasser des militants acharnés

« Votre lutte incessante vis-à-vis d’une même personne en l’occurrence Sarkozy, me donne la nausée, la France a de grandes difficultés à se débarrasser de cette manie de fouiller les poubelles grâce a des militants acharnés tel que vous, vu de l’étranger, les gens qui aiment la France sont consternés; vous faites Mr Juan un bien mauvais travail. »

C’est un commentaire, lu sur Marianne2 à l’encontre d’un billet de votre serviteur, posté par Belga Bleu le 25/12/2010 à 11:01. L’un de ses commentaires qui me redonne du courage pour au moins quelques jours. « La France a de grandes difficultés à se débarrasser de cette manie de fouiller les poubelles« , vraiment  ? La France effectivement déploie, comme d’autres « démocraties » des trésors d’imagination pour occulter les voix trop dérangeantes.  Il faut donc des « militants acharnés« , et c’est un honneur d’être reconnu comme tel par un commentateur énervé et attentif.

J’en profite pour rappeler l’objectif du blog Sarkofrance : il s’agit de chroniquer jour après jour, et si possible jusqu’à la fin, l’actualité du Monarque et de ses proches. Sarkozy a largement les moyens politiques et médiatiques de défendre son propre bilan, d’assommer les opinions avec un story-telling sur-mesure. Ce blog, comme d’autres, cherche à montrer une autre réalité.

Sarkozy, réélu.

Lui : « Sarkozy va être réélu en 2012. »

Moi : « Me dis pas ça… »

Lui : « Si, si, il n’y a personne, et c’est une bête politique quand il est campagne. »

Moi : « Mouais. C’est vrai, mais tu sous-estimes l’exaspération individuelle »

Lui : « Sa seule erreur, c’est de prendre autant de recul »

Moi : « Du recul, il en prend. Il a presque atteint la lune »

Lui: « Sarko risque de se faire oublier, et de laisser croire à d’autres qu’ils ont leur chance, dans son propre camp. »

Moi : « Faudrait savoir. Il a ses chances ou pas ? »

Lui : « Il a ses chances, mais il est mal conseillé. Il devrait occuper et cliver le terrain. »

Moi, interloqué : « Pas faux. »