Blogueurs et conflits d’intérêt


L’ami Guy vient de lancer un joyeux débat : pourquoi les journalistes ne seraient-ils pas assimiler aux agents publics à l’encontre desquels la Commission Sauvé suggère nombre de règles et de sanctions en matière de conflits d’intérêts ? La question est très bonne. Elle fait surface, de temps à autre, dans le débat public, quand un journaliste est surpris à faire un  » ménage  » trop voyant.

S’agissant des blogueurs, Guy évoque, en fin de billet, une récente action de l' »enfin-secrétaire » d’Etat Frédéric Lefebvre, chargé du tourisme et du commerce : ce dernier a demandé à la DGCCRF d’enquêter sur les faux avis de consommateurs qui pullulent sans règle ni cadre sur le Web. Sacré Lefebvre ! Il a toujours eu un problème avec Internet.

La publicité à la télévision est très encadrée. C’est un peu normal. La télévision déboule dans votre salon (ou votre chambre), les téléspectateurs sont passifs. S’agissant de la presse, même topo, le lecteur a en main un papier tout préparé sans aucune interaction de sa part. Il est encore trop tôt pour savoir si la mutation numérique de certains journaux sur les tablettes de la Pomme changera la donne. Mais s’agissant du Web, la démarche de l’utilisateur est radicalement inverse. C’est à lui de venir, de fouiller, de découvrir. Il peut commenter, dialoguer, contre-dire. En d’autres termes, les médias traditionnels fonctionnent sur une logique de « push », et il était crucial de fixer des règles sur ce qu’ils déversent. Le Web, au contraire, suit une logique inverse.

Ceci étant posé, rien n’empêche de réfléchir à quelques règles d’éthique et de bon sens. Quand ma consoeur Olympe écrit un billet dit « sponsorisé« , ce qui est rarissime, elle l’écrit. Elle a bien raison.

Publicités

Une réflexion sur « Blogueurs et conflits d’intérêt »

Les commentaires sont fermés.