Moi aussi, candidat aux primaires


C’est l’ami Jegoun qui m’a donné l’idée. Après tout, pourquoi pas ? Ségolène, DSK, Martine, Mosco (si DSK n’y va pas), Gérard Collomb (pareil), Manuel Valls, Arnaud Montebourg, François Hollande, … qui manque à l’appel ?

Honnêtement, la profusion de pré-candidats socialistes prêt à sourire mais n’est pas si grave. La coupe étant pleine, si l’on pouvait, avant de dépasser les frontières du ridicule, régler cette affaire assez rapidement, ce serait pas mal. Pour le moment, les pré-candidats ne s’écharpent pas trop. C’est déjà pas mal. Mais, sans surprise, on s’amuse à commenter le jeu plutôt que le fond.

Jean-Luc Mélenchon s’est trouvé une chouette posture médiatique d' »anti-média », et l’on guette désormais chacun de ses bons mots vachards contre les journalistes.

Chez les écolos, certains ne s’inquiètent pas trop de l’effet politiquement désastreux d’une candidature Hulot (il serait Besancenot-compatible ???). Je n’ai pas besoin de Nicolas Hulot pour convaincre mes enfants que l’écologie est indispensable. J’ai besoin d’un candidat de gauche pour convaincre qu’elle ne peut être que sociale.

La campagne 2012, finalement, est déjà fatiguante. Seul comptera la défaite du Monarque élyséen. Mais après ?

Après, on pleurera.

4 réflexions sur « Moi aussi, candidat aux primaires »

  1. Rassure-toi, il n’y aura pas tant de candidats que ça, contrairement à ce que les détracteurs des primaires veulent faire croire dans leur entreprise de décrédibilisation.

    Quand DSK prendra son vol retour définitif (enfin le croira-t-il) Washington – Paris en buisiness class, Aubry, Moscovici, Collomb, Valls et Perret rentreront à la niche.

    Nous verrons ensuite si Royal et Hollande, qui tergiversent vis-à-vis de DSK, resteront en lice (l’une veut faire équipe avec lui et évoque son nom comme 1er ministre, l’autre a grosso-modo exactement la même ligne politique).

    Seule certitude, il restera Arnaud Montebourg et son projet de « transformation » (qu’il oppose à la « gestion »).

    Donc, potentiellement, il y aura entre 2 et 4 candidats au premier tour (car qui peut douter aujourd’hui de la candidature de DSK ?).

    Très loin donc du procès d’intention de foutoir des anti-primaires.

  2. Bon d’accord N. Sarkosy est trés nocif et M. Le pen
    encore plus.

    Sinon tant que ce sera cette vieille locomotive Soférino,

    auto pistonnée par logiciel et donc antidémocratique et illégitime, carrément sur les rails de droite avec ses soutiens d’hommes d’affaires et leurs médias,

    qui est censée tirer les Wagons Ecologie, le Front de Gauhe et la gauche radicale qui les cantonales approchant est vraiment peu radicale,

    Cela risque d’être toujours fatiguant et dans l’hypcrisie la plus totale.

    Finalement il n’ y a plus guère que Ségolène Royal et
    O. Besancenot Réellement dans l’opposition à la Droite. L’une par détermination réaliste mais sans ambiguité pour une forte Evolution l’autre par Révolution.

    Pour l’instant on est bien comme déterminé par Cambadélis et autres dans le Sondager pur
    DSK se faisant mousser en se magnifiant comme
    Expert international, et M. Aubry comme une Very Big « Patronne » avec
    promesse de vaste programme de promesses.

    Oui vraiment très fatiguant

Les commentaires sont fermés.