Sarkozy contre Le Pen


Nicolas Sarkozy a décidé de nous embarquer dans un mauvais voyage, aux confins des peurs xénophobes où, pense-t-il à juste titre, il paraîtra toujours plus centriste et acceptable de l’épouvantail épouvantable Marine. La blonde du FN sera sans doute au second tour de la prochaine élection présidentielle, si l’opposition ne se rassemble pas.

Supporter écologiste, je n’aime pas les incantations au vote utile. Il n’est d’ailleurs pas dit que le/la candidate du parti socialiste sera qualifiée utile dans un an et quelques semaines. N’en demeure pas moins l’urgente nécessité de se laisser une alternative à un second tour Sarkozy/Le Pen.

Si malheureusement le pire se réalisait en 2012, un second tour Sarkozy/Le Pen, ce serait à mon tour, comme d’autres je pense, d’agiter mon joker Ni/Ni. Le vote blanc pur et direct.

J’ai déjà du voter à droite une fois dans ma vie, en 2002. L’an prochain, si l’alternative à Mme Le Pen s’appelle Sarkozy, je devrai voter blanc, quitte à laisser sa chance à la Blonde xénophobe. Ce sera le constat d’un échec collectif. On prendra le maquis, avec nos fusils blogosphériques ou réels. Et on attendra le facho au coin du bois.

Il y a plus de 70 ans, il fallut une débâcle et une collaboration honteuse pour que les Français réalisent que leur avenir collectif devait être généreux. S’il faut repasser par un trou noir, allons-y. Préparez vos sacs-à-dos, vos munitions et vos sacrifices.

Marine, on t’attend.

Publicités

8 réflexions sur « Sarkozy contre Le Pen »

  1. Pareil…pour moi ce sera vote blanc…
    Mais pour je ne sais quelle raison, je reste plus optimiste que vous sur l’avenir.S’il existera toujours des collabos, il y aura toujours aussi des résistants…
    Il faut garder espoir, sinon c’est s’avouer qu’ils ont déjà gagné.

  2. J’ai du voter à gauche pour la première fois ces deux dimanches.

    On est quittes et pour la configuration que vous craignez, on sera déjà deux à voter blanc et à prendre le maquis.

    🙂

    Cela dit, il y aura les législatives à suivre.

  3. Je suis du même avis que toi concernant les appels au vote utile du Parti Socialiste et le vote blanc en cas de LePen/Sarko.

    J’aimerai simplement insister sur un aspect des choses: Il reste encore un an! Il va se passer beaucoup de choses d’ici là, en bien et en mal; et le temps notamment aux écologistes et à l’autre gauche d’imposer le rapport de force nécessaire à un _vrai_ programme de gauche sociale et écolo. Et pas de la jouer petit bras comme le fait maintenant le PS depuis presque 10 ans.

  4. Bien,

    Je crois en lisant entre les lignes qu’il y a une volonté définie du gouvernement d’aider le Front National pourquoi ?
    – Nicolas Sarkozy pense que le PS va s’ autodétruire pendant les primaires.
    – Nicolas Sarkozy pense que la seule façon d’être réélu est d’être au deuxième tour face à Marine Le Pen. (Scénario Chirac vs Le Pen bis)

    N.

  5. Une question vraiment sans arrière pensée:

    Ce blog c’est un hobby ou vous êtes payé pour écrire des trucs pareils?

  6. Ah au fait! Comme tous ceux de votre espèce vous atteignez le point Godwin en à peine quelques phrases.

    Mais puisque cette période de l’Histoire semble tant vous intéresser je vous rappelle que la Gauche française fût la dernière à « prendre le maquis »comme vous dites.
    En fait ils ne l’ont jamais pris, à quelques exceptions près.
    Le chemin de la collaboration fût nettement plus usité par nos amis socialistes!

    La SFIO, ancêtre du PS fût le grand partie collabo de France. Et aussi et surtout la plus active des collaborations, celle de Paris. Laval, Déat, Doriot etc etc.
    Cette interminable liste va même jusqu’à Robert Jospin le père de l’ancien Premier Ministre!

    Le PC quant à lui, je ne vous l’apprends pas (enfin j’espère…) a passé un pacte de non agression avec l’Allemagne du III Reich (le fameux traité Molotov-Ribbentrop) fin août 1939.
    Ce pacte ne fût rompu qu’à l’initiative de l’Allemagne en juin 1941.

    Ce n’est qu’a partir de cette date que l’on vit en France quelques modestes « résistants » communistes français se réveiller.

    Avant l’invasion de l’Union Soviétique rien!

    En fait pour savoir qui ont été les premiers (et là encore modestes, numériquement parlant bien sûr) résistants français il faut demander au premier d’entre eux, le Général De Gaulle lui même.

    Il nous donne sa réponse dans son magistral ouvrage intitulé: « Mémoires de guerre ».

    Je cite:

    « à Londres, j’ai croisé la cagoule et la synagogue. » (De Gaulle. Mémoire de guerre. Tome 1. L’Appel 1940-1942)

    Autrement dit l’Action Française et les Juifs.

    Et oui! Les résistants et les collabos n’étaient pas ceux que vous feignez de croire.

Les commentaires sont fermés.