Borloo est devenu gauchiste… roooo !


Le jour de ses 60 ans, le 7 avril 2011, Jean-Louis Borloo s’est découvert social et compatissant sur France 2, dans l’émission A Vous de Juger… Depuis une huitaine d’années, l’homme était ministre, de droite, et a tout couvert. Les rafles, le paquet fiscal, le Fouquet’s, la destruction narcissique de l’idée européenne, etc.

Ce soir-là, Borloo voulait afficher sa décision, sans l’avouer, d’être candidat à la prochaine élection présidentielle. Et pour cela, il devait paraître bosseur, social et le grand rassembleur.

« Tous sauf Sarkozy… à droite » résuma justement Pierre Moscovici.

Le débat fut inexistant et sinistre.

Publicités

10 réflexions sur “ Borloo est devenu gauchiste… roooo ! ”

  1. Le coming-out gaucho de Borloo ferait hurler de rire si la situation du pays n’était pas si grave. Le bonhomme a cautionné toutes les politiques droitistes depuis 2002, et il se pose maintenant en alternative entre le PS et l’UMP. Quel clown…

  2. Le débat fut-il regardé à part par les blogueurs gauchistes et quelques zombies de droite cherchant l’espoir ?

  3. Pour ma part, je n’ai pas regardé. J’ai préféré le match de football Benfica Lisbonne PSV Eindhoven. Un match splendide, 4 à 1 pour Benfica.

  4. Hulot et Borloo les deux gugusses du pseudo-grenelle ….. C’est cela la recomposition du paysage politique pour 2012 ? Eux , les Sarko/compatibles que l’on mandate pour faire face à l’urgence des enjeux sociaux, économiques et écologiques !…… C’est une blague ?

  5. Borloo, avocaillon de Tapie (l’ex ministre « socialiste de la ville qui achetait des boites pour mieux les couler : on se gausse) qui traînait ses guêtres du côté de la rue de Solférino quand Yoyo avait encore quelques chances de reprendre le coup de balancier en 2002, qui se rallia à Sarko en 2007 en assumant la politique du pire, qui se la joue maintenant « social » parce que c’est dans l’air du temps… Beurk ! La politique est pleine de bas de soie remplis de merde, aurait dit Napoléon 1er. Qu’importe l’odeur du fumet, pourvu qu’il y ait la soupe. Non décidément, à part Mélenchon et Besancenot, je ne vois pas… ARAMIS

  6. N’oublions pas qu’on parle de « jeunes issus de l’immigration » ou « immigrés de deuxième (ou troisième) génération ». Or ces deux catégories ne sont pas des immigrés mais les termes employés font que pour l’auditeur moyen qui ne réfléchit pas trop entend « immigrés ».
    De même, quand un individu se présente comme marocain, malien, algérien, espagnol, portugais ou n’importe quoi donc, alors qu’il a la nationalité française fait que ça renforce le sentiment qu’il s’agit d’un immigré (même si cet individu n’a jamais mis les pieds dans le pays en question).

    Autrement dit, il y a un problème de langage.

  7. Ca sent le roussi pour l’UMP qui, à la base à sa création en 2002, voulait regrouper tous les courants de la droite.

    Entre la droite dure actuelle sous Sarkozy and co et la droite dite « sociale » qu’est censé représenter Boorlo, le divorce (provisoire ?) a en tout cas eu lieu.

    Enfin pour 2012, si Sarkozy est face à Aubry au second tour, je l’imagine mal ne pas appeler à voter pour lui.

  8. Borloo, n’a t-il pas la main tremblottante pour pouvoir viser juste lorsqu’il faudra signer l’acte juridique de sa candidature ? Allez,mon garçon, remettez nous une tournée ! Ce Borloo est un clown, ou alors je n’ y connait plus rien en pitreries. Déja qu’on avait une sacrée ménagerie,la-bas en haut, manquait plus qu’un auguste pour faire tourner tout ce cirque d’une bien plus plaisante manière.

  9. Voici un type qui, ministre, signe l’autorisation d’exploration pour les gaz de schistes et qui, affranchi de l’UMP, dit s’y opposer !

Les commentaires sont fermés.