L’affaire DSK illustre les clivages


Ça y est, c’est l’overdose. La fatigue ou l’énervement. L’affaire DSK tourne les esprits. Jean-François Kahn, ancien patron de Marianne, évoquait un « troussage de domestique » plutôt qu’une tentative de viol, lundi sur France Culture. Jeudi, il s’excuse et déclare au Nouvel Observateur « Cette formule, c’est une connerie. En fait, j’ai voulu dire que j’osais espérer qu’il n’avait pas commis quelque chose d’horrible, qu’il avait juste essayé de l’embrasser ».

L’affaire DSK fait écran, mais elle rejoint surtout d’autres évènements, comme l’affaire Polanski, ou le rejet du traité constitutionnel européen en juin 2005 qui illustrent une cassure que l’on décrirait sans doute imparfaitement en la résumant contre l’opposition de la France d’en haut contre la France d’en bas. Il faut lire certains commentaires, rageurs ou rageants, sur la retenue perçue des « élites médiatico-politique » à l’encontre de l’ex-directeur général du FMI. On retrouve les mêmes accents, la même incompréhension. Le scandale portant cette fois-ci sur une tentative d’agression sexuelle, il s’y ajoute une dimension machiste attendue mais moins assumée. Mais l’essentiel de la cassure me semble à nouveau culturelle et sociale. Une fois de plus, les puissants excuseraient plus facilement les travers de l’un d’entre eux.

Tout récemment, le think-tank Terra Nova a tenté de transformer ce clivage en ciblage électoral. Les fameuses classes populaires dont le Front National, l’UMP et la gauche se disputent les faveurs, seraient trop inquiètes pour leur avenir pour entendre un discours progressiste. Employés ou ouvriers, les simples exécutants interchangeables de la mondialisation, ne seraient plus le levier nécessaire et suffisant pour défendre les causes sociales et écologiques. Il faudrait se concentrer sur les jeunes, l’immigration (rebaptisée « la diversité »), les cadres et les professions intellectuelles, toutes celles et tous ceux qui envisagent l’avenir avec davantage d’enthousiasme ou d’énergie que la moyenne.

Je rejoins parfaitement les critiques contre ce mauvais ciblage de Terra Nova (et vous invite à lire celles, très complètes, de Variae). La conquête du pouvoir suppose de viser large et de parler juste. Viser large, c’est au contraire recouvrer l’ancrage populaire qui fait défaut à la gauche depuis lustres. Parler juste, c’est utilser les mots qui fâchent quand il le faut, sans fausse pudeur ni dérapage.

14 réflexions sur « L’affaire DSK illustre les clivages »

  1. TRès bon billet une fois encore Juan. Je m’apprête à écouter Ségolène Royal sur bfm tv
    ..mais je fais parti depuis longtemps des convaincus.

  2. Il y a un problème avec la mise en page. Votre texte est en partie illisible sur la droite quand on se trouve en face de l’écran.

  3. Il fallait donc que nous en passions par ces dérives à répétitions pour que qu’elles soient enfin vues, reconnues et (peut-être) combattues comme il se doit. Sarko à tout mélanger pour ajouter à la confusion ambiante émanant de la fausse Gauche socialiste depuis 83 (Nous sommes dans le prolongement de cette arnaque) contribuant à caviarder les aquis sociaux issus du programme du CNR signé en 1943 entre la résistance et le Général de Gaulle en vue de la reconstruction. Tout se dévoile au grand par saturation de dérives de la part des « décideurs » (politiques, affairistes, showbiz) leur donnant le sentiment de pouvoir tout faire et tout dire. Louis XVI avait laisser faire ses affameurs et en avait payé le prix. DSK vient de trébucher dans le pays du puritanisme et de l’affairisme guerrier (la belle hypocrisie que voilà) symbole possible de tous les excès de riches au seules limites de l’argent roi. Voilà donc le monde qu’ils nous proposent ces nouveaux « rois » et leurs cliques bourgeoises, et au-delà de possibles réglements de comptes pour la place du FMI, il faut espèrer que notre peuple y verra enfin la possibilité de shouter un grand coup pied dans cette fourmilière, comme le firent ses aîeux de 1789 en étêtant les deux couronnes la représentant. Tout est en place pour le quadrile et reste à faire. Que la fête commence… ARAMIS

  4. Cette affaire révèle en en effet à qui nous confions les rênes du pouvoir . Il fallait voir Badinter hier soir , défendant presque hystériquement un ami de sa caste , celle des nantis , avocats de surcroît ! Décevant pour un homme qui a défendu l’abolition de la peine de mort mais pas très étonnant car révélateur du fait que ces gens-là ne vivent pas dans le même monde que nous . Malgré leurs belles paroles et leurs beaux effets de manches ils se sont fait leurs petites lois bien à eux . Le reste c’est pour la populace .
    Et comme ils savent d’avance comment détourner les lois applicables au commun des mortels puisque ce sont eux qui les ont faites ils se sentent intouchables et au-dessus de la mêlée !
    C’est qu’en France on en est encore à l’époque des rois , des barons , des notables et ce n’est pas l’épisode sarkozyen qui a arrangé les choses , bien au contraire .
    ça explique en grande partie la montée du FN et de son fameux slogan « tous pourris » .  » Que vous soyez puissant ou misérable …  » c’est tout ce qu’on retiendra de cet épisode . Effectivement il est grand temps d’en finir définitivement avec ces pratiques d’un autre âge .

  5. Cette affaire révèle surout que les favoris PS qui nous sont présentés comme futurs gagnants aux élections viennent tout droit de l’écurie Lagardère et que le dernier en date en se révélant une infâme rosse qui cale dans le paddock rien qu’à l’odeur des juments a un peu vendu la mèche. Mais à coups de sondages financés par ces mêmes écuries, sondages qui ne sont pas là pour refléter l’opinion mais pour la faconner, le prochain poulain est déjà placé sur la ligne de départ, il s’appelle Hollande. Les DSKistes sont déjà en train de virer vite fait hollandistes pour être sûr de supporter le bon canasson.
    Et le choeur des pleureurs DSKistes veulent, au cas où l’ancien favori seraient acquitté, on ne sait jamais (ce matin à RFi, les questions des journalistes aux correspondants américains qui fusaient « A t-il (DSK) des chances d’être acquitté? », « Y a t-il moyen de négocier avec la victime ? », « Peut-on accélérer le procès ? » « Y a t-il une chance que le procès ait lieu AVANT LA CAMPAGNE ELECTORALE DE 2012 ? ») , lui montrer qu’ils sont des courtisans fidèles car gare à ceux qui n’auraient pas entonner le bon refrain au bon moment s’il revenait.

    E n effet, comme il est dit dans cet article : http://www.lepost.fr/article/2011/05/19/2500051_affaire-dsk-la-presse-americaine-attaque-la-presse-francaise.html#xtor=RSS-30
    « la révolution française, n’a débouché au final que sur la naissance d’une nouvelle élite encore plus puissante »

  6. C’est cette classe politique française toute entière qu’il faut nettoyer au Kärcher. Tous ces « mâles socialistes » et les propos qu’ils ont tenus, Lang aussi « pas mort d’homme », et Duhamel « au bénéfice de l’autre » (l’autre étant la dame en question)… tous ont sur-réagi en commençant par plaindre DSK en occultant totalement la dame… mais le comble a été atteint avec R Badinter qui a livré son dernier combat, son combat de trop… en défendant bec et ongles son ami, oubliant la dame, se rattrapant en évoquant les victimes, et ensuite applaudissant à sa libération sous caution et quelle caution, 1mio cash, 5mio de caution, plus 200 000dollars/mois pour sa sécurité de prisonnier de luxe avec garde armée, caméras, plus le loyer de son appartement prison à Mahattan 200m2 soit 5000dollars/mois R Badinter, éminent homme de gauche, a applaudi à la justice de classe… le fameux « il vaut mieux être riche et bien portant, que pauvre et malade »… La présumée victime va être écrasée, ruinée, explosée par le rouleau compresseur de DSK et ses amis qui a coup de millions va dépêcher les meilleurs P I Private Investigators de N Y dont la mission ne sera pas la recherche de la vérité, mais la fabrication d’éléments pour salir la dame… C’est ça le socialisme en France… Entre UMP et PS, Marine à raison, hélas, aucune différence, l’un c’est le Fouquet’s, l’autre c’est le Sofitel NY… même combat, le fric et le sexe, comme entendu d’une journaliste de CBS, cette affaire disait-elle, le rêve pour la presse, c’est trois en un « Bill Clinton, Madoff, Mickaeil Jackson »….

  7. Effectivement, les lads de l’écurie Lagardère se sont déjà reportés sur leurs autres montures (Hollande Aubry)
    Alors à part qu’il y a procés entr’une Femme de Chambre et un Expert International en Economie en Amérique pour le PS Appareil absolument rien ne change.

    Depuis Janvier on est, comme programmé par ces grands stratèges Lamy, Cambadélis, Fabius, Bartolone,
    dans du Sondager « accompagné,  » maintenant pour « Patronne Légitime » et  » Brave Aminçi ».

    Jusqu’à fin Juin (au moins) on y aura droit, ça aura fait des dégâts et vive le Socialisme Capitaliste de Hamon et Emmanuelli!!

  8. Plus de gauche. Ni de droite. Et le centre est toujours nulle part…
    ça n’arrange personne. Ça dérange tout le monde. Néanmoins le monde reste petit et les voies très étroites.
    On n’a plus besoin de prendre des raccourcis…
    l’air du temps, la fin du printemps nous ôtent toute envie de savourer les fruits défendus.
    Nous ne serons pas assez mûrs pour les cueillir. Ni suffisamment présents pour les voir fleurir.
    Nous avons l’esprit ailleurs… bien ailleurs…
    nous sommes en guerre réelle ou virtuelle, orchestrée par notre désir de déguster quelques liqueurs perpétuelles.
    Dans notre microcosme franco-français, trois idéologies s’affrontent sans répit.
    Des forces occultes qui ont le culte du politique ou qui font du politique leur culte.
    Culte du pouvoir associé au pouvoir du culte…
    Argent, nation ou religion ne sont rien que les instruments de cette nouvelle volonté de puissance
    qui a ses réseaux et ses fuseaux pour faire exploser toutes nos bonnes vieilles mélodies.
    Trois idéologies qui dissimulent mal leur profil : le lepénisme, le sionisme et l’intégrisme.
    Le premier a été découvert par le second.
    Le second est dénoncé par le premier, et à la mi-temps, les deux passent leur colère sur le troisième
    qui veut leur faire croire que le jardin lui appartient…
    C’est le nouveau triangle des Bermudes !
    Je me dis, moi, petite fourmi : l’Eden pourquoi pas… et après ?
    Avec cette guerre de Troie, je me retrouve isolée, esseulée et désolée.

    http://www.lejournaldepersonne.com/2011/05/la-lettre-violee/

  9. 19h00.

    La libération de DSK retardée. L’hôtel Bristol Plaza de Manhattan n’accueillera pas DSK. Les copropriétaires de l’immeuble voisin, qui partagent la piscine et les prestations avec l’établissement de luxe, se seraient opposés à l’arrivée de DSK, selon les informations recueillies auprès de la direction par l’envoyé spécial d’Europe 1 à New York, Emmanuel Renard (@manurenard sur Twitter).

    Anne Sinclair recherche visiblement des prestations dignes d’un hôtel 5 étoiles avec piscine et personnel de service. Une locataire a expliqué qu’elle payait 11.000 dollars par mois pour une simple chambre au Bristol Plaza.

    Cela risque de retarder la sortie de prison de DSK car après avoir trouvé le logement, il faudra l’équiper en vidéosurveillance et le faire valider par le juge.

    http://www.europe1.fr/International/DSK-une-nouvelle-audience-a-huis-clos-549755/

  10. DSK : une prison dorée au coeur de Manhattan.

    Anne Sinclair avait vendredi jeté son dévolu sur un luxueux appartement du quartier huppé de l’Upper East Side, à deux pas de Central Park. Un meublé de la résidence hôtelière Bristol Plaza, sur la 65e Rue, « décoré de marbre de Carrare, équipé de trois lignes téléphoniques et de télévision plasma dans la salle de bains ». Piscine intérieure, terrasse et salle de sport à disposition des locataires. Loyer mensuel : entre 8.000 $ le studio et 14.200 $ le trois-pièces, selon le site Internet de l’immeuble.

    Mais, au dernier moment, le bailleur a refusé d’abriter ce couple décidément trop médiatique. Un coup dur pour DSK, obligé de passer quelques heures de plus derrière les hauts murs de Rikers Island.

    http://www.francesoir.fr/actualite/faits-divers/une-prison-doree-au-coeur-manhattan-103256.html

  11. DSK complot des sionistes avec l’aide des médias américains et un cadeau d’avance a Sarkozy pour que Sarko gagne les élections de 2012 ni plus ni moins

Les commentaires sont fermés.