Valls, à gauche ?


En 2007, puis 2008 lors du Congrès de Reims, Manuel Valls soutenait Ségolène Royal. A l’époque, il voulait secouer les lignes, se placer pour l’avenir, bousculer les vieilles baronnies.

En 2010 puis 2011, il est parti tout seul, sabre au clair, primaire en tête. Comme peu de monde s’en préoccupe, Manuel Valls éprouve le besoin, régulier, de sortir des conneries.

Ainsi, ce mercredi, il en sortit deux belles, deux bien grosses, lui qui voulait bien faire et sortir de cette fumeuse affaire DSK.

Pour l’Express, comme nombre d’autres médias, Valls est donc un « candidat réaliste« . Il voudrait incarner une « révolution douce et généreuse« . Révolution … ou contre-révolution ?

La révolution « douce et généreuse » version Valls, refuse « 300 000 emplois jeunes » et le « retour à la retraite à 60 ans ».(Il n’y aura pas de retour à la retraite à 60 ans. [Dire que c’est possible], c’est mentir aux Français)

Valls préfère l’image à la réalité, la posture d’un « homme de gauche calé à droite » plus que tout autre chose. C’est bien agaçant. Est-ce par paresse que le maire d’Evry caricature ainsi le projet socialiste (contestable sur d’autres points mais pas ceux-ci) ? Parlons de la retraite à 60 ans. Personne, au PS, n’a réclamé de retraite mécanique et automatique dès 60 ans. Les socialistes ont même admis l’allongement de la durée de cotisation – mesure Fillon de 2003 – à fur et à mesure de l’allongement de la vie. Ils militent, très simplement, et comme d’autres à gauche, que l’allongement de la durée de cotisation est déjà bien suffisant.

Valls, ce mercredi, préférait caricaturer la proposition de son propre parti ! « Le rôle de la gauche n’est pas de refuser l’augmentation des annuités, mais de la rendre possible, acceptable et équitable, alors que l’espérance de vie augmente ».

La démondialisation prônée par Montebourg serait un « un concept totalement réactionnaire ». « Loin de la logique de la peur, qui se nourrit de l’ignorance, les Français doivent rentrer dans la logique de la mondialisation sans appréhension, avec engouement ».

Des mots vides de sens, creux comme le vent. L’engouement pour la mondialisation ?

Sans rire ?

Pauvre Valls.

Publicités

14 réflexions sur « Valls, à gauche ? »

  1. Je crois que le coup de bloose est passé, est-ce les amis bloggeurs qui ont remis les choses en place. Tant mieux pour nous tous qui suivons les affaires qui nous intéressent, nous et nos enfants.
    Bon courage .

  2. Valls n’est pas un éléphant, tout juste un phacochère, ne donnons pas d’importance à ce qui n’en a pas. Il fait l’intéressant pour se faire remarquer, c’est la stratégie des jeunes ambitieux.
    Le PS est une officine, une auberge espagnole sans doctrine, une rampe de lancement donc il est normal d’y trouver des Valls et des Moscovici. Les médias se servent de ces électrons libres pour le Buzz, mais Valls fera 3% aux primaires. Montebourg est une personnalité nouvelle autrement plus consistante et prometteuse.

  3. Le juge Renaud Van Ruymbeke, chargé du volet financier de l’affaire Karachi, a aujourd’hui une conviction, étayée par de nouveaux éléments judiciaires : les 20 millions de francs (3 millions d’euros) en espèces qui ont alimenté de manière suspecte la campagne présidentielle d’Edouard Balladur, en 1995, proviendraient bien de rétrocommissions versées à l’occasion de marchés d’armement.

    http://www.lemonde.fr/politique/article/2011/07/08/affaire-karachi-pas-de-fonds-secrets-de-matignon-dans-les-comptes-de-campagne-de-balladur-en-1995-selon-un-temoin-clef_1546273_823448.html

  4. Ce qui m’étonne, c’est surtout de ne pas le revoir avec son copain « bechamel » (BHL) venir casser du Mélenchon devant les micros des médias larbins. Bientôt sans doute ? Ce genre de lascards prétendant rouler à gauche, ils devraient éviter d’aller en vacances en Angleterre avec leur bagnole, çà leur évitera le face à face… ARAMIS

  5. Je préfère encore Valls, même si je ne suis pas du tout d’accord avec lui que Aubry et Hollande qui parlent pour ne rien dire et se planquent et se rengorgent comme prêtre et
    prétresse de comédie du Socialisme et quand ils parlent ne disent rien.

    Le pb c’est qu’il n’y a aucune raison de croire que M. Aubry ou F. Hollande
    reviendraient dans la réalité sur la réforme des retraites de N. Sarkosy.
    Ils ont déjà montré abondamment qu’avoir confiance en eux ne pouvait être qu’une posture ou une énorme naiveté.

    Alors quand on voit leur comportement complètement tactique à se faire « caresser » leurs courbes par leurs petits staffs de Margoulins avec ces éternels bidouilleurs Cambadélis, Lamy Batolone Fabius.

    Contrairement à ce que l’on veut nous faire croire ils n’ont pas de ligne économique personelle et ont touours suivi par coeur cele de DSK et c’est par opportunisme pur
    qu’ils ont mis dans le programme de revenir sur la réforme.

    D’ailleurs il n’ y avait qu’à Entendre Touraine, responsable trés Strauus Khanienne
    de la commission sur les retraites expliquer qu’elle s’en excusait presque mais qu’elle promettait d’expliuer trés longuement au fil des mois et des ans aux pauvres français inculte (par comme un(e) aristocrate socialiste.

    D’ailleurs Hollande et Aubry ont raison de se taire (en idées concrète) car car ils sont bien trop liés et surtout serviles envers des puissances économiques qui les soutiennent
    pour ne pas leur en être redevable et ne pas faire leurs caprices. Ainsi eux aussi trouveront touours des prétexte comme la notation AAA pour revenir sur cette et réforme etn impulserle moindre changement économique Notable.

    Arrêtons de de faire semblant !!

  6. Valls à gauche ?

    Mais c’est quoi la « gauche » … aujourd’hui ?!

    Papandréou … « socialiste » ?

    DSK ? (donc Aubry… donc Hollande….)

    « Quelles sont leurs dispositions pour sortir du « système » (piège de la dette ? »

    voilà à quoi il doivent répondre !. Ensuite seulement on reparlera de répartition, donc de politique de droite ou de gauche… avant ça c’est pas la peine. Iriez vous vous battre pour la marque de l’essence si le reservoir de votre voiture est percé ?

    Le dette c’est le gros trou dans le réservoir… remettre de l’essence en ergotant sur la « marque  » (gauche ou droite, Total ou BP ) et accélérer le débit de la pompe (mesurettes de « gauche ») ne sert plus à rien… sauf à gagner un peu d’illusions, de km, et de temps…

    Le clivage « gauche  » « droite » (UMPS) en l’état, est bidon

    Changer la date du décès annoncé …. (c.f; la Grèce avec le pasok au gouvernement) c’est du temps perdu

    Ce qu’il nous faut c’est un autre traitement et retrouver la santé !

  7. Valls a viré sa cuti depuis longtemps, dès qu’il ouvre la bouche, c’est pour dire le contraire de ce que un véritable homme de gauche devrait dire.
    Dommage, que « le saigneur à talonnettes » ai cessé de recruter, Valls ne déparerait pas dans ce gouvernement de « pourris » .

    1. Effectivement, je bois du petit lait, merci Marie-Anne (Le prénom de la République ?) et l’autre autiste de Barrosso le sarkozy portugais qui persiste et signe… Il me rappelle les début de 1789 en France et en plus il entend rendre responsables ceux qui auraient l’audace de tirer le signal d’alarme, un comble ! ARAMIS, le mousquetaire rouge vif

  8. On assiste a la grande parade des jeunots du PS , forts en gueule , sans experience … Ils ne pèsent rien dans la balance , en tout cas pas pour 2012 … Patience Messieurs , votre tour viendra … Faites d’abord vos preuves , comme vos anciens l’ont fait avant vous !!!

Les commentaires sont fermés.