Sarkozy: les journalistes ont-ils compris ?


Dans « Looking for Sarkozy », le documentaire de William Karel diffusé par ARTE mercredi 21 décembre dernier, l’un des 18 correspondants étrangers interrogés concluait que la presse française devait avoir compris, que le story-telling sarkozyen et sa vraie-fausse proximité systématique  ne pourraient prendre aussi facilement que lors de la campagne de 2007. En bref, que les journalistes (pas tous bien sûr, mais beaucoup quand même), ne pouvaient pas se faire avoir une seconde fois.

Ce correspondant a sans raison. Même au Figaro, il se trouve quelques journalistes lucides. 2007 nous paraît être d’un autre siècle. Quand je revois cette photographie, également reprise dans le documentaire, je me demande ce que pense chacun des journalistes souriants autour d’un Sarkozy en scène. Ce cliché était déroutant et obscène. On reconnaissait d’estimés reporters, souvent critiques du Monarque. Mais l’ensemble met mal à l’aise.

Sur la photo, on y voit notamment Jean-François Achilli (France Inter, juste derrière le futur Monarque), Caroline Roux (canal+), Philippe Ridet (Le Monde), Arnaud Leparmentier (en second plan), Bruno Jeudy (JDD, prenant des notes).

Publicités

21 réflexions sur « Sarkozy: les journalistes ont-ils compris ? »

  1. On dirait « La cène  » de Léonard de Vinci ..mais il y a beaucoup plus que 12 apôtres !

  2. Et après on s’étonnera qu’il ait été élu…Alors qu’on disait que 80% des journalistes étaient de gauche !!!
    Mais maintenant, la lèche des journaleux c’est pour Hollande, qui va donc être élu les doigts dans le nez… En principe…
    Triste corporation…

  3. Grosse responsabilité de la presse française en effet et c’est parti pour en être de même en 2012. Résistons!

  4. La presse n’a pas du tout fait son autocritique. Si 80% des journaleux ne tombent plus dans le panneau, on a encore 50% qui confond la pravda avec l’information que nous sommes en droit d’avoir.
    Je crois que c’est lié aux intérêts financiers des groupes de presse. Sarkozy a encore des amis et surtout des dossiers sur pas mal de patrons de presse.

  5. Bonjour . Pour les journalistes, faut bien se mettrent à la place de certains, qui comme beaucoup, sont toujours de côté du plus fort, et pour l’instant, le plus fort, c’est notre monarque.De tout temps, cela s’est toujours passé comme ça, c’est la raison pour laquelle, il ne faut surtout pas croire, à leurs sondages bidons.Malheureusement, beaucoup y croient,c’est ce qui fait, la force des financiers…….Amitiés.

  6. J’espère que la grosse tactique des commanditaires des journalistes n’aura pas cours
    ou ne marchera pas : à savoir on ne donne de l’importance qu’à 2 principaux candidats adoubés comme bien vu par système pouvoir,

    et ne feront pas semblant que Bayrou et Mélenchon ne sont pas à priori au moins tout autant valables.

    De l »aération évitera peut-être la concentration par « saletés » sur 3 candidats.

  7. Les journalistes ump n’ont rien compris, les journalistes qui vont dans le sens du vent attendent de voir de quel côté ira le vent et ils le suivront.
    En un mot, les journaleux français sont avant tout des « Griots » ;ils n’informent pas, ils manipulent; c’est mon avis.

  8. je suis consterné par les interventions de j m Aphatie ,dans le grand journal ,lorsqu’il parle avec suffisance de J L Mélanchon et d’Arnaud Montebourg.Ce « journaleux » n’a que des certitudes,et est obsédé par la dette.Comment une chaine telle que canal plus,puisse tromper ses téléspectateurs, avec de tel « chroniqueur ».Ces deux hommes politiques dérangent « l’establishment »,ils sont crédibles et honnetes.Le problème, c’est que dans notre royaume, plus tu est pourri ,plus tu est considéré. Par contre ,j’apprécie beaucoup Y Barthès ,les guignols et surtout l’équipe de midi ,dirigé par Ali Badou.

  9. Je n’avais jamais vu cette photo, je n’ai pas non plus vu cette émission Arte et je le regrette, je trouve cette photo, dramatiquement inquiétante, comment ces journalistes ont-ils pu se laisser duper, comment ces journalistes ont-ils pu ne pas réagir à l’époque… Cette photo est odieuse, ignoble, Sarko apparaît comme ce qu’il ne cesse d’être un psychotique égocentrique sans personnabité. Abjecte photo

Les commentaires sont fermés.