Un commentaire d’un Mariniste


On appelle « mariniste » ces nouveaux fans du Front National, plus intéressés par sa présidente-candidate Marine Le Pen. Il y a peu, l’un d’entre eux, davantage fâché que votre serviteur avec l’orthographe, s’est fendu d’un commentaire édifiant sur ce blog, à l’occasion d’un billet sur un possible score à 35% de MLP.

Je vous le livre tel quel.

arrêter de critiquer le front national c est un parti qui lui au moin dit la vérité au français

se qui arrive aujourd’hui la crise et l effondrement de l euro seul marine le pen l avait prévu

a dire vos mensonges vous faites le jeu de l umps

2012 je vote pour marine et beaucoup d autres devrais faire la même chose vire ceux qui

trahisses depuis plus de 30 ans bien réfléchir avant de voter vive la France vive marine le pen.

Sur le coup, j’ai cru à une blague. Puis je me suis dit que nous avions encore beaucoup de chemin à parcourir pour convaincre.

Publicités

35 réflexions sur « Un commentaire d’un Mariniste »

  1. Si Mme Le Pen dit parfois ce que beaucoup  » pensent tout bas », les solutions qu’elle préconise (quand elle en a !) ne sont certainement pas celles qu’il faut mettre en pratique. Dénoncer est une chose, avoir le remède en est une autre et Mme Le
    Pen est un bien pitoyable médecin.

  2. Encore un dormeur qui se trompe de siècle. Bon je suis mal placé pour parler orthographe, vu que je laisse souvent des fautes d’inattention, que je ne corrige que très rarement (çà emmerde les sarkolâtres et çà, c’est un plaisir sans égal pour moi) mais tout de même, à bien observer le texte du gars qui semble à fond (et tellement sûr de sa connerie) pour ne pas pouvoir faire mieux, même en se « corrigeant », on s edit que ce genre d’électeur ne peux que rester dans l’à peu près et c’est bien là le créneau lepéniste. Et le fait que Jean-Marie (Jean de son vrai prénom, mais pour plaire aux cathos Janique lui avait conseillé de mettre Marie en plus) ait eu comme grand copain un ex nazi ayant « oeuvré » dans la Wafen SS nommé Herr Shöenuber (si j’emploi le passé c’est uniquement par le fait que le SS en question est mort. ce qui n’emp^che pas JML d’aller fleurir sa tombe en Allemagne) , il le sait le gars ? A moins que çà ne lui dise rien ou qu’il nous réponde que c’est le passé… Comme s’il ne pouvait pas se répété à quelques petites variations près. ARAMIS

  3. Cette  » image  » du militant de base frontiste mariniste, reflète tout à fait celle des deux « bas du front » à deux patés de maisons de mon immeuble ! Ils font régner la crainte par la brutalité de leurs accoutrements ( crane rasé et rangers ), et de leur vocabulaire simple et vulgaire ! Il m’est arrivé de les croiser, mais pas trop de près, car il sont accompagnés de chiens bergers allemands dont on ne connait pas les réactions en cas d’approche involontaire ! Quant à leur orthographe, je ne me suis jamais permis une telle fantaisie !!??
    A leur décharge, je les ai vu, aider un couple de personnes agées à traverser une rue très encombrée par la circulation automobile, qui « brûlait » le stop régulièrement, sans autres précautions.

  4. Française de souche

    Bleu Marine : je m’appelle Bleu Marine
    Ciel Bleu : Je m’appelle Bleu Ciel
    Bleu Marine : je suis patriote. J’aime mon pays et je fais tout pour lui
    Ciel Bleu : Je suis patriote; je fais tout pour qu’on aime mon pays
    Bleu Marine : nous sommes envahis. Et je m’élève contre les envahisseurs
    Ciel Bleu : c’est le principe du marché : la porte ouverte à toutes les fenêtres comme le dit si bien un juif marocain.
    Bleu Marine : la préférence française… je ne vois rien de mieux pour gommer tous les abus, tous les excès, tous les déchets
    Ciel Bleu : la référence française parce qu’il n’y a que les autres pour nous rendre fiers de nous-mêmes.
    Bleu Marine : quels autres? Les agents de dissolution de notre identité française?
    Ciel Bleu : Parce que la France n’est pas un pré carré mais un champ de possibilités…
    Bleu Marine : un champ dévasté par les enfoirés de tous les pays… qui y trouvent matière à tisser et à ratisser.
    Ciel Bleu : non, un champ magnétique qui se vend au plus offrant et s’étonne de voir proliférer les clients.
    Bleu Marine : c’est un problème juridique qui réclame une volonté politique.
    Ciel Bleu : non, c’est un problème économique que je peux résumer en deux mots, le capital a piégé tout le monde.
    Bleu Marine : si tu veux, n’empêche qu’on a vendu la France… et moi je me propose de la racheter
    Ciel Bleu : on ne peut pas racheter le passé… c’est hors de prix
    Bleu Marine : on peut changer l’avenir en réhabilitant la nation française, la monnaie française, la tradition française.
    Ciel Bleu : les hommes cherchent des ressources et ne sont plus tentés par un retour aux sources.
    Bleu Marine : pas de ressources sans retour aux sources, c’est le b-a-ba de tout mon combat.
    Ciel Bleu : avec la mondialisation ils ont plutôt retenu l’inverse: qu’on se ressource plutôt ailleurs que chez soi.
    Bleu Marine : d’où la crise… des finances et de la matière grise. Cette fuite en avant est la pire des sottises
    Ciel Bleu : tu n’as donc pas encore compris que le profit n’a ni race, ni couleur ni odeur… c’est un mélo tout terrain.
    Bleu Marine : un profit qui ne profite qu’aux autres, j’appelle ça un désastre économique et politique.
    Ciel Bleu : je le répète: les hommes n’y sont pour rien… c’est le système qui fausse la donne
    Bleu Marine : non, c’est la volonté politique qui s’évertue à pourrir une situation que je cherche à assainir.
    Ciel Bleu : encore un argument idéologique: une bourgeoise qui dénonce la bourgeoisie et l’embourgeoisement des esprits.
    Bleu Marine : je ne suis pas une bourgeoise… mes racines sont marines.
    Ciel Bleu : dans ce cas, pourquoi tu cherches à enfermer l’océan dans une bouteille ?
    Bleu Marine : pour le préserver figure-toi, de toute pollution et pour que nos poissons ne finissent pas dans les filets du voisin
    Ciel Bleu : le nationalisme n’est pas la solution…
    Bleu Marine : tu es entrain d’insinuer que le problème c’est qu’il n’y a pas de solution?
    Ciel Bleu : je suis entrain de te dire que TA SOLUTION, n’est pas la solution du problème
    Bleu Marine : le problème, je n’en vois qu’un : bientôt plus de France ni de français
    Ciel Bleu : ce n’est pas en chassant tous les étrangers que tu vas retrouver… ta maison, ta raison ou ta 5ème saison
    Bleu Marine : m’y retrouver c’est déjà ça et après on verra
    Ciel Bleu : tu as raison c’est plus facile de rejeter les pauvres algériens que les riches américains
    Bleu Marine : les uns, puis les autres… mais les plus menaçants en premier
    Ciel Bleu : c’est l’Islam qui te fait cet effet?
    Bleu Marine : l’islamisation des esprits, oui cette culture de la soumission et de l’endoctrinement à tout bout de champ
    Ciel Bleu : c’est de l’argent ni plus , ni moins. Pourquoi tu ne rejettes pas le Qatar, l’Arabie, le Koweït et tout l’or noir?
    Bleu Marine : sans hésitation … mais en attendant je commence par les chasseurs de dot.
    Ciel Bleu : Tu me fais de la peine parce que ton combat ne rime à rien
    Bleu Marine : il n’y a en pas d’autre
    Ciel Bleu : j’ai la naïveté de croire que le vrai patriotisme est inconcevable sans un brin de communisme
    Bleu Marine : tu es bien naïve… en effet…ton brin de muguet à une logue histoire : le totalitarisme.
    Ciel Bleu : aussi scabreuse que celle du nationalisme
    Bleu Marine : on dirait que tu as signé un pacte avec le diable
    Ciel Bleu : lequel? Celui qui relie l’extrême gauche à l’extrême droite ?
    Bleu Marine : je ne me sens concernée ni par l’une, ni par l’autre
    Ciel Bleu : avec ta culture du rejet tu finiras par te rejeter toi-même
    Bleu Marine : et avec ton sens du compromis tu es promise à un avenir sans avenir
    Ciel Bleu : si on te donnait les moyens de faire le vide, qui mettras-tu à la porte le chasseur, le pêcheur ou le berger ?
    Bleu Marine : le berger qui ne prend pas soin de ses brebis, le chasseur qui chasse en dehors de ses terres et le pêcheur qui pêche le poisson destiné à une autre population que la sienne
    Ciel Bleu : bizarre tu viens de dresser en deux temps trois mouvements le portrait robot de l’occident.

    http://www.lejournaldepersonne.com/2011/12/francaise-de-souche/

    1. Français ou française de souche, ces concepts sont nuls et ne veulent rien dire. Savez-vous d’où viennent les français?

  5. Ce type de réponse n’est malheureusement que la fraction visible de l’iceberg .
    Le terme UMPS que Le Pen employait à tour de bras pour démontrer la collusion qui était sensée exister entre ces deux partis a été repris y compris jusqu’ici par ceux qui se réclament aujourd’hui de la « vraie » gauche . C’est dire si ce concept « brillant » a bien fait son chemin !

    Alors puisque les deux extrêmes sont d’accord sur la constatation pourquoi voudrait-on qu’un jeune ( car il doit l’être) qui cherche à jouer au grand aie une vision différente de celle des plus radicaux de la génération précédente ?
    Si certains ne prêtaient pas le flanc à ce genre de vérité toute faite et simpliste nous n’aurions certainement pas ce « magnifique » élan du clan des « tous pourris » .
    D’ailleurs tous ces appels au vote blanc , à l’abstention concourent largement à ce genre de réaction .
    De même que les slogans « ni gauche ni droite » de Bayrou risquent de faire un carton et il n’y aurait rien d’étonnant à ce qu’on retrouve Bayrou-Le Pen au deuxième tour .

    On vit une époque formidable où les mots n’ont plus grande importance , où les expressions assassines ont remplacé les arguments bien étayés . La personnalisation à outrance nous a poussés à n’élaborer que des théories égocentristes voire narcissiques que nous confondons volontairement ou non avec l’intérêt collectif .
    « L’autre » est forcément un traître , un malhonnête , un menteur , un calculateur intéressé par opposition a notre très grande faculté de compassion , à notre allocentrisme forcené !

    Le chemin que nous avons à parcourir Juan , c’est comme si nous devions rouler en sens inverse sur une autoroute ! C’est en cela que je suis sinon pessimiste du moins mal armé !

    J’espère qu’en 2012 on fermera les autoroutes de la bêtise et que la raison l’emportera sur les appels au crime .

  6. Le dédain insultant que vous affichez envers ce lecteur mariniste de votre blog rallonge simplement le chemin qu’il y a à convaincre que le front national n’est pas le bulletin de vote que l’électorat populaire doit glisser dans l’urne.
    N’oublions pas non plus que cet électeur aurait dû apprendre son orthographe quand il était sur les bancs de l’école. Je me demande bien ce que peuvent bien faire les professeurs d’école pendant les heures de classe pour en arriver à ce niveau. J’oublie, il est vrai, que sous la pression de parents bobos intellos qui veulent que leurs enfants aient une ouverture sur le monde, les professeurs amènent les enfants au lieu de leur apprendre la lecture et la grammaire (euh excusez-moi les points de langue le mot grammaire est maintenant banni) , voir des expositions, des fermes pédagogiques vont à la patinoire, à la piscine etc… en comptant les déplacements il ne reste guère de temps. mais ce n’est pas grave puisque les parents issues des couches favorisées de la société pallient pour leurs enfants et seulement les leurs ce manque d’instruction élémentaire.Et tant mieux si les couches sociales défavorisées ne suivent pas ça donne un peu plus de chance aux rejetons des bobos d’avoir une bonne place au sein de cette société qui reste compétitive. Les enfants restent inconscients de la lutte que se livre en sous main les bobos pour casser la grande idée de l’école républicaine. Comme Voltaire et Rousseau étaient d’accord pour ne pas instruire le petit peuple (cf marianne l’histoire hors série sept-oct 2011 p36), l’UMP et le PS qu’on peut à juste raison appeler UMPS sont d’accord pour organiser cette casse généralisée.

    1. « Je me demande bien ce que peuvent bien faire les professeurs d’école pendant les heures de classe pour en arriver à ce niveau » .
      Voila bien encore un trait de caractère de notre pensée simpliste . Quand on veut tuer son chien on l’accuse d’avoir la rage .
      Sarkozy et sa clique on cassé l’école publique pour avantager l’école privée . Il a fait de même avec tous les services publics . Mais on accuse toujours les profs ou les médecins de ne pas faire leur boulot , c’est beaucoup plus facile .
      Que je sache ce n’est pas la gauche qui a décidé de na pas remplacer un fonctionnaire sur deux , mais la droite . Il ne faut pas dire n’importe quoi .
      Par contre , effectivement , Kouchner a largement participé à la fermeture des hopitaux de proximité , sous prétexte de rentabilité , c’est vrai . Mais une partie de la gauche était contre ( y compris au PS) pendant que la droite applaudissait . C’est pour cette raison qu’il faut arrêter de mettre tout le monde dans le même sac , c’est de la malhonnêteté intellectuelle et ça conforte largement tous ces marchands de slogans simplistes et haineux .

  7. Vous ne lisez que ce qui vous émeut et vous devenez aveugle au reste du post.
    Je dénonce plus facilement la très forte pression que subissent les professeurs par toute une clique de bobos de droite ou de gauche. c’est eux, pour favoriser leurs enfants au détriment des autres qui poussent à l’abandon des missions premières de l’école. Et je peux vous assurer, qu’à moins être un surhomme, ce que je dénie même au professeur, il est difficile d’écarter d’un revers de main toute les pressions et bien souvent le compromis finit, de guerre lasse, par ressembler à de la compromission.
    Si Sarkozy diminue effectivement les moyens et c’est je vous l’accorde un drame, c’est le ps en voulant tellement ouvrir les petits « n’enfants » sur le monde et sur ses injustices qu’il a volontairement mis à l’écart l’instruction au profit une éducation.
    L’instruction ne donne que des outils pour comprendre le monde par soi-même, et de surcroit plus tard au nom de la dignité humaine, le droit de se construire idéologiquement au fur et à mesure de la construction intellectuel de l’enfant cet adulte en devenir. L’éducation oriente les enfants à savoir comment comprendre le monde et surtout tout de suite, dès aujourd’hui. D’autres, déjà dans l’histoire, ont voulu faire ça.
    Or l’école par l’instruction donné était un moyen pour l’individu en devenir qu’est l’enfant d’avoir des armes intellectuelles, de réflexion par soi-même, pour se défendre s’il se trouvait en désaccord avec l’éducation qu’il recevait au niveau familial et de son environnement social.
    Après comment se plaindre après que « l’école privée » que des communautarismes religieux, si on éduque plus qu’on instruit, veuillent leur part du gâteau.
    Quand dès la maternelle on demande à des enfants de « réfléchir » sur le sexisme, le racisme, la pollution, bref ce qui est bien ou mal ne vous étonnez pas après qu’on arrive à un « simplisme moral » ce que j’appelle une morale pré pubère et dont l’inquisition du politiquement correct s’inspire pour asseoir son pouvoir au sein des mentalités.
    Si l’UMP organise la casse au niveau des moyens donnés le ps l’organise sur le fond.
    Je mets donc effectivement UMP et PS dans le même sac, vous pouvez appelez ça une pensée simpliste ou du populisme si ça vous chante.
    Personnellement, je me demande si « notre pensée simpliste » n’est pas la votre à la manière dont vous m’accusez de malhonnêteté intellectuelle d’être un de ces  » marchands de slogans simplistes et haineux ». je ne vois, moi là, qu’un inquisiteur de plus du politiquement correct.

  8. Ce n’est pas une blague, Juan ; si vous voyiez les méfaits induits par le chômage, les journées passées à regarder la télévision (TF1 bien sûr), le désœuvrement, dans ma région du « sud du Nord », vous mesureriez le chemin qu’il reste à parcourir !
    « Mi, j’veux nin d’boulot, j’veux une télé ! » Voilà la réponse d’un élève à mon frère, professeur en lycée technique, qui lui faisait remarquer qu’il devait être attentif au cours s’il voulait avoir un diplôme et un travail dans l’avenir… Et c’était déjà il y a au moins 10 ans !
    L’inculture, le manque de curiosité si ce n’est pour les médias foireux, le people, etc., l’incivilité, le manque d’éducation des enfants sur lesquels on crie à longueur de journée, qu’on nourrit de frites, de mauvaises confiseries, qui ne reçoivent intellectuellement et affectivement que des mises en demeure de ne pas ennuyer leurs parents, règnent en maîtres dans cette partie de la population qui va voter Sarkozy pour garder son mode de vie, ou Le Pen pour ceux qui sont un peu révoltés.
    Et parmi ceux qui ont un travail, qui vivent à peu près bien, certains vont aussi voter Le Pen pour résoudre tous les problèmes, séduits qu’ils sont par le simplisme du discours du FN. Certains d’ailleurs des couches plus instruites, plus favorisées, se laissent aussi séduire par ce discours : « On va virer tous les étrangers et il y aura du boulot pour tout le monde ! »
    Le manque de recherche et de réflexion sévit partout : il est si facile d’adhérer à des paroles que l’on comprend, des paroles et des affirmations simples, sans voir qu’elles sont simplistes.

    Il y a beaucoup à faire ; il faudrait que la télévision cesse d’abêtir les gens et que l’Education nationale apprenne aux enfants les fondements de la vie, de la société, à réfléchir et à se faire leur opinion ; il faudrait éduquer et responsabiliser les citoyens… Malheureusement, pour cela, il faut un idéal ; lequel des candidats peut rallier un maximum de gens pour nous faire rêver un peu et nous enthousiasmer pour reconstruire la France ?

    1. Je réalise tardivement que j’ai été maladroite au début du commentaire : je ne méprise pas ces gens ; j’aime les gens et le mépris m’est inconnu ; mais c’est pour déplorer cet état de chose que j’ai fait cette description. Je suis catastrophée par le niveau de culture, d’éducation, de cette catégorie de gens qui n’ont pas de travail, pas d’idéal et je suis profondément en colère contre ces gouvernements qui ont abîmée l’Education nationale.

      1. Ne vous excusez pas, Chère Amie. Votre propos est juste et si nombre de nos contemporains ne font pas beaucoup d’efforts pour se sortir du marasme dans lequel ils sont tombés. Les valeurs actuelles de notre société dépravée ne les aident pas beaucoup au contraire, les enfoncent dans la dépression et le désespoir.
        Tous ceux, d’une manière ou d’une autre qui ont les possibilités d’éduquer, former, d’encourager à la réflexion et ne le font pas sinon faire croire à un bonheur factice et matériel dans l’égoïsme et la compétition, ont une très lourde responsabilité.
        Vous avez totalement raison, nous devons nous ressaisir et changer les paradigmes pour enfin tendre vers une société plus « humaine ». C’est année 2012 est cruciale, nous abordons non seulement un nouveau cycle mais le système mercantile va s’auto détruire au point de non-retour où il est arrivé sans issue ! Vous et beaucoup d’autres de nos concitoyen-nes prennent (enfin) conscience de la situation gravissime. C’est le commencement d’un nouveau jour qui passe par la lucidité et l’engagement à changer ses attitudes ! Bon courage vous n’êtes pas seule !

  9. Une chose est certaine, c’est que M Le PEN sait dire aux français ce qu’ils veulent entendre d’ou son score assez haut dans les sondages.

    Par contre une chose est certaine également c’est que ceux qui adhèrent à son discours démago ne savent pas ou ne pensent pas du tout que les solutions qu’elle propose mènerait la France au fond du trou et à la pagaille voire à la guerre civile qui pourrait s’en suivre.

    Un bon nombre d’entre eux sont des abrutis et des cons par natures les autres sont des désabusées de droite et de gauche qui ne se rendent pas compte à quel point le FN est un danger pour eux mêmes et pour tout le monde en particulier.

  10. Un idéal, capable de rallier un maximum de gens, a tendance à simplifier, puisque ce mot sur cette discussion est incontournable, les solutions. De plus, et c’est le principal hic de l’idéal, c’est que ça a tendance à créer des religions séculières et on a vu ce que cela a pu donner avec le fascisme d’une part et le stalinisme d’autre part.

    à l’instar de M Onfray ce n’est pas l’électeur frontiste qu’il faut montrer du doigt ce sont les politiques ps ou ump qui nous gouvernent depuis 40 ans et qui s’acharnent à faire du néolibéralisme un dogme. Traiter d’abruti, de con un électorat n’est pas le meilleur moyen pour leur faire entendre raison. Dire que ce même électorat sera responsable de la pagaille, de la guerre civile en écartant des responsabilités les politiques qui nous gouvernent depuis 40 ans est faire de cet électorat un bouc émissaire pratique pour faire oublier que c’est nous, tous ensemble, à plus où moins grande échelle, qui avons voté ces 40 dernières années c’est nous qui ne nous sommes pas élevés suffisamment contre des politiques ignominieuses de droite et de gauche, contre le démantèlement du service public, des acquis sociaux.
    Si nous accusons ceux qui votent fn de vouloir trouver des boucs émissaires nous sommes prompts aussi à faire des électeurs frontistes les boucs émissaires de nos problèmes, de nos fautes.
    Je dis « nous » mais peut-on encore parler de « nous » y a t-il encore un « nous »? Plus qu’un idéal qui reste souvent à l’état de chimère il serait plus judicieux de se poser la question de savoir sur quelles valeurs communes nous allons pouvoir reconstruire.

    1. Je suis désolé mais on ne peut pas ignorer sauf a être naïf que le FN pullulent d’abrutis et de cons et j’ajoute des aigris et des racistes. Ceci étant un bon nombre épousent ces idées par ignorance, on y trouve également des français dégoutés par la classe politique qui ne respectent pas les promesses qu’ils font, sans oublier toutes les affaires et la corruption. Mais tout de même, peut-on courir le risque de mettre au pouvoir des gens et un mouvement qui veulent au bout du compte nous priver de nos libertés qui en plus sont contre la république

      1. Il y a une insulte qui m’interpelle c’est « aigris » aigri de quoi? j’entends derrière ce mot ratés perdants loosers… ratés en quoi ? ce mot fleure bon la foi en la supériorité de certains sur d’autres. Il y a tant de gens qui se croient supérieurs et pensent avoir le droit de mépriser ceux qu’ils pensent inférieurs. Crois-tu parce que des citoyens votent fn qu’ils sont inférieurs aux autres?
        Quant à courir le risque de nous voir privés de nos libertés et de notre république, il faut être naïf pour y croire encore. Il y a belle lurette que la république et la démocratie s’en sont allés. On peut signer l’arrêt de mort des démocraties au refus des gouvernements de reconnaitre leur défaite au référendum européen sur la constitution. Nos libertés? de pacotille, à moins que tu considères que la liberté de consommer, parce que tu le vaux bien, est la plus grande des libertés.
        Prenons comme exemple les agences de notations, ça fait deux ans que les médias nous préparent le terrain qu’ils nous familiarisent avec ces termes et depuis 3 mois ils sont passés à la vitesse supérieure pour nous faire avaler notre potion.
        La propagande a évolué elle est passé à l’ère de la manipulation sur le court moyen et long terme . la propagande est omniprésente, dans la pub, les émissions de télé, les séries, les films, les journaux papiers, radios ou télés même internet Ils font si bien leur boulot « qu’à l’insu de notre plein gré » nous nous autocensurons, nous nous auto-conditionnons.
        Alors montrer le fn comme diabolique et marine le pen comme une luciférine me fait doucement marrer.
        On a sacrifié toute notre liberté en élisant des hommes qui nous garantissaient la démocratie alors qu’ils nous vendaient une sécurité dont on s’aperçoit tous les jours qu’elle n’est qu’illusoire.
        « Si tu es prêt à sacrifier un peu de liberté pour te sentir en sécurité, tu ne mérites ni l’une ni l’autre » disait Jefferson. On n’a déjà plus ni l’une ni l’autre.
        Pour moi le grand danger est de réélire toujours les mêmes,de préférer la sécurité au risque. C’est la sécurité qui nous perdra. Il faut retrouver le gout du risque!
        « Plus les hommes seront éclairés, et plus ils seront libres. » disait Voltaire. Hélas plus la société est libre, plus la vie est douce et plus on confond confort et liberté, et nous vivons couchés plutôt que debout.
        Je me fous, en fait, de savoir si c’est Le pen, Melenchon, Poutou pour ceux qu’on taxe d’extrémistes ou quelque obscur candidat sorti de l’ombre qui gagne l’élection à condition que ce ne soit ni Hollande, ni Sarkozy, ni Bayrou, ni Villepin ni qui que ce soit qui ait déjà été au gouvernement ces 40 dernières années.
        Au moins on sortira de l’ornière dans laquelle nous sommes tous englués.

        1. La longueur de vos commentaires ne changera rien sur le fait que le FN n’est pas un parti comme les autres, même si en façade Marine le Pen essaie de rendre ce parti convenable, nous savons d’ou il vient nous connaissons son arbre généalogique, nous connaissons ses fondamentaux, et nous savons comment il trompe son monde avec des discours, qui a bien écouter ne tiennent pas la route car ce ne sont que pures mensonges basés sur une démagogie sans fond.

          1. « le Fn n’est pas un parti comme les autres…nous savons d’ou il vient nous connaissons son arbre généalogique, nous connaissons ses fondamentaux, et nous savons comment il trompe son monde avec des discours, »

            Ce genre de discours on l’a déjà entendu et me donne envie de m’attribuer un point godwin… changer fn par juifs et vous verrez…

            quant à la démagogie, je vous rappelle sa définition « abus de la démocratie qui consiste à flatter les passions populaires »
            Or vous flattez les passions populaires d’aujourd’hui.
            Après l’insulte et l’isolement ce sera quoi? Le crachat, le lynchage, le reconditionnement à la campagne des intellectuels récalcitrants, le stalag? Le pire est que c’est hélas déjà vrai du moins pour les deux premiers termes de l’énumération et c’est vous et vos coreligionnaires qui en sont responsables.
            Si les résultats, les schémas sont toujours les mêmes, les fanatiques, les bourreaux d’aujourd’hui ne sont pas ceux d’hier et les victimes non plus.

  11. C’est édifiant! Le niveau de réflexion est des plus élevé! Ce quidam (reptilien) a raison : MLP détient la baguette magique qu va transformer notre « enfer » en paradis terrestre! Comment se fait-il que nous n’y avions pas pensé plus tôt!….
    J’ajoute malgré tout, pour ne as être trop négatif que certains propos ci-dessous sont pertinents et que le vrai problème est dans la perte d’un idéal et de valeurs fondamentales….

  12. Si les autres n’affichaient pas clairement leur volonté d’être élu pour …. être élu (vu qu’ils ne sont pas fichus de nous sortir un programme), Marine Le Pen ne gênerait pas tant dans le décor. Il faudrait peut-être se centrer sur ce que nous propose le PS (puisqu’il paraît qu’il ne faut pas mentionner les petits partis). On a du mal à voir ce qui va changer avec lui à part le masque physiognomique du chef du gouvernement (un ancien gros à lunettes à tête de smiley contre un petit à sourcils en accent circonflexe et à double bouche).
    Je n’ai pas le moins du monde envie de m’abstenir mais je crains que l’on m’y force malgré moi (non, je ne voterai pas pour Hollande tant qu’il n’aura rien d’autre à proposer que sa seule gueule (je n’ai pas écrit « sale »).

  13. auriez vous autant de dedain envers un melanchoniste , un hollandiste nul en othographe…? Non,sansdoute.
    Ils sont pourtant tout aussi nombreux.
    Mais puisque ce quidam exprime dans son français approximatif ce qu’il ressent du fond de ses tripes , je ne peux que lui tirer mon chapeau.
    Bravo à ces petites qui gens qui bravent les quolibets des bien pensants!
    Demain une autre revolution?

  14. Le marrant de l’histoire c’est que certains prétendent que Mme Le Pen, bien que soulevant les bonnes questions, n’apporte pas de réponses. Pourtant son programme économique est calqué à 99 % sur les commentaires et jugements de Maurice Allais.
    J’attends une critique sur les théories économiques de notre unique prix Nobel ainsi que son analyse de la situation actuelle.
    Quand à se moquer de quelqu’un qui pratique une mauvaise orthographe, je vous trouve bien fats. Que vous le vouliez ou non, son bulletin vaudra autant que le vôtre, comme ce fut de tous temps. Et puis, il est peut-être un immigrant de récente date…

    1. Vous racontez vraiment n’importe quoi. Le programme de MLP, pour sa partie « économique », reprend presque tous les thèmes à la mode du moment (protectionnisme français et européen, etc). Dire que c’est un « copié/collé » de Maurice Allais, économiste libéral, est assez drôle.

      1. http://fr.wikipedia.org/wiki/Maurice_Allais
        A lire qui est Maurice Allais prix nobel d’économie en 1988 je m’aperçois que si il est effectivement libéral il est aussi antimondialiste et protectionniste. »Il dénonce les changes flottants, la dérégulation financière, la suppression du tarif extérieur commun de l’Union européenne. Il annonce que toutes ces nouveautés provoqueront en Europe le déclin de l’emploi et dans le monde le risque d’une nouvelle grande dépression. À l’occasion de la crise dite « des pays émergents », en 1998, il annonce dans un article au journal Le Monde : « Ce qui doit arriver arrive ! ». Ces positions, contraires aux grands consensus de l’époque, sont souvent exprimées de façon abrupte. La plupart ne seront généralement pas accueillies favorablement. »
        Force est de s’apercevoir que Maurice Allais était en avance sur « tous les thèmes à la mode du moment (protectionnisme français et européen, etc) » et que MLP faute de le copier s’en inspire bien.
        A se demander qui raconte n’importe quoi!
        Ce n’est pas ainsi qu’on détournera les électeurs du front national mais en débattant honnêtement avec eux, reconnaitre ce qu’il y a reconnaitre, combattre ce qu’il y a à combattre. Personne n’est tout noir, et la preuve est faite, s’il fallait en apporter la preuve, par ce manque d’honnêteté intellectuelle sur qui était cet économiste, que vous n’êtes pas tout blanc. En démocratie, on ne peut écarter du débat une frange de l’opinion, chaque candidat devrait avoir l’obligation de débattre avec chacun de ses adversaires. Le dédain qu’affiche les grands candidats envers les petits reflète bien le peu de cas qu’ils se font de la démocratie.Ce n’est pas en diabolisant, en discriminant, en ghettoïsant, en insultant, en méprisant les opinions de chacun, c’est en les respectant, en discutant les uns avec les autres que la France pourra retrouver des valeurs communes, pourra se redresser.

    2. @ bleu marine

      Vous pensez vraiment que le front national a un programme économique sérieux !

      C’est une tartuferie, les pseudos économistes du front sont incapable de chiffrer sérieusement la moindre mesure si petite qu’elle soit.

      Il ne suffit pas de faire des déclarations à l’emporte pièce pour en faire un programme économique.

      Il faut croire que vous n’avez jamais étudié ni de près ni de loin la stupidité et la dangerosité des programmes de l’extrême droite française qu’est le front national qui dit tout et son contraire en terme économique.

  15. Difficile de donner des leçons d’economie au FN quand on voit le gouffre financier dans lequel la nation française est engluée pour combien de générations encore ? Le FN a peut être tord , mais ces pseudos experts ignares , c’est sur ,eux se sont trompés!

    Restez humbles , vos dogmes s’effondrent…Nos rois etaient encore bien meilleurs

    1. Il suffit tout simplement de voir l’état de santé financière des trois communes gérées temporairement par le fn.
      A titre de simple exemple, Vitrolles était complètement exangue et a du emprunter au CG pour le simple fonctionnement ou entretien courant.
      Pasd d’argent pour colmater des fuites d’eau dans le toit de la cuisine minucipale alors que le garage municipal abritait deux limousines de location. Et ceci n’est que la chose la plus visible.

  16. Oui ils ne semblent pas connaitre l’humilité. ceux avec qui ils ne sont pas d’accord sont toujours simplistes et démagogiques. Après 40 ans de partage des pouvoirs municipaux, législatifs régionaux ou nationaux où ils ont placés la France au bord d’une implosion financière, morale,philosophique, sociale et identitaire, où les valeurs républicaines que sont la liberté, l’égalité, la fraternité la laïcité sont foulés au pied, L’ump et le ps pérorent encore, donnent des leçons, insultent, méprisent et discriminent. ça ressemble à la fin d’un tyran ordinaire comme on a pu en vivre ces derniers temps. ça me fait penser tout à coup à une phrase de Voltaire: « S’il fallait choisir, je détesterais moins la tyrannie d’un seul que celle de plusieurs. Un despote a toujours quelques bons moments ; une assemblée de despotes n’en a jamais. »

  17. Ce fil touche du doigt l’essentiel, le mépris des classes moyennes de gauche envers les classes populaires. Je vais probablement voter FN, sans haine et après réflexion. L’Europe est une entreprise monstrueuse, ne pas le voir est criminel. Enfin, vous Juan, ne risquez peut-être pas de finir à la rue, avec votre diplôme d’ingénieur, je crois. Moi, si.

  18. A entendre certains intellos,qui pense qu’il ont la science infuse,qu’ils savent écrire mieux que les autres,ceux là ne savent pas travaillé de leur main.
    Comment pouvez vous nous imposer vos idées, ces politiques de gauche minoritaire qui impose leur idées à tous, alors que s’est le contraire.
    Ont ne peut me forcé à aimé des gents méprisable,qui ont racketté et frappé mes enfants.
    Stop ! A vos propos.
    Venez habité dans ces quartiers ou je suis, ont verra combien de temps vous allé y resté.
    Tous ces commentaires des inconscients,des gents qui habitent cher papa,maman.
    Si les gents se retournent vers le FN ,ce n’est pas pour rien.
    Ces gents là, avant ne votaient pas FN,pourquoi les méprisés à ce points.
    Laisser nous voté se qu’ont veut,c’est tout ce qu’ont vous demande et surtout arrêté de pensé que vous êtes au dessus des autres.

Les commentaires sont fermés.