Commenter les meetings. ou pas.


Plus on avance, moins on progresse. Chaque journée électorale est malheureusement occupée par de fichus commentaires sur l’ampleur des meetings. Quand le succès est là chez des camarades, on est content. Par exemple, le succès des meetings de Bastille et Lille de l’équipe Mélenchon fait évidemment plaisir. Que Nicolas Sarkozy soit contraint de se terrer dans une salle de 3.000 personnes à Rueil le weekend dernier est également réjouissant. Le succès du meeting du Bourget de François Hollande avait relancé sa campagne.

Mais au final, pourrait-on parler des propositions ?

Dans le meeting de Mélenchon, ce qui m’a intéressé, c’est… le SMIC à 1.700 euros.

Pourquoi ? Parce que, honnêtement, je n’ai aucune position sur le sujet. Bien sûr que je trouve les revenus du plus grand nombre bien trop bas. La droite nous avait promis que l’enrichissement de quelques-uns permettrait la progression du plus grand nombre. Depuis l’aube des années 2000, une fraction ultra-minoritaire a vu ses revenus s’envoler (salaires, bonus, actions, immobilier, etc). Et le pays est aujourd’hui au bord de la disruption.

Le SMIC à 1.700 euros ? Mélenchon l’a promis avec autant de facilité que de signer un décret. La vie n’est pas aussi facile. Peut-être qu’il faut le SMIC à 1.700 euros. Peut-être pas. Je n’en sais plus rien. Je suis bien plus préoccupé par l’injustice fiscale et la déroute programmée des services publics. « Mais ce n’est pas incompatible ? »

Ah bon ?

Qu’en savez-vous ?

 

 

 

20 réflexions sur « Commenter les meetings. ou pas. »

  1. Si mélenchon fait avec le peuple réel, comme sarko l’avait fait avec les milieux d’affaires de ses amis en les gavant sur le dos du peuple, en inversant le processus et en récupérant les mannes de pognon envoyées depuis 5 ans à cette clique d’affairistes, qu’y aurait-il à redire ? Sans compter que çà relançerait sérieusement la machine, non ? Il y a encore peu on me traitait de rêveur quand je voyais Mélenchon à 15 %, la preuve en est que j’étais bien dans le vrai depuis le début. Un Front de Gauche avec une 6e République çà va être : REVOLUTIONNAIRE ! ARAMIS

    http://www.youscribe.com/catalogue/livres/litterature/romans-et-nouvelles/sale-temps-pour-les-faisans-687851

  2. ma crainte, si on place le smic à 1700 euros, est que tous les prix a la consommation vont augmenter … a moins de les bloquer ?

  3. Injustice fiscale : Mélenchon propose 14 tranches d’impôts pour lisser l’impôt, tranche marginale à 100%,

    Tous les français paieraient un impôt en France, peut importe où ils vivent : ils déclarent et paient leurs impôts dans leur pays d’accueil, puis transmettent au fisc, qui fait la différence entre ce qu’ils ont payé et ce qu’ils auraient dû payer en France (moins les cotisations sociales à ce que j’ai compris)

    C’est déjà comme ça aux Etats Unis, et les députés européens y sont aussi déjà soumis.

    Déroute des services publics : titularisation des précaires de la fonction publique, etc….

  4. Je suis d’accord avec Aramis mais le SMIC n’est pas tout , il faut aussi penser aux CDD , au temps partiel imposé , aux indemnités , aux fins de droit et même au RSA , ou supprimer tout ça pour mettre autre chose de plus juste , de plus équitable et surtout de plus humain !
    Je suis chômeur à 650Euros par mois car mes indemnités ont été calculées sur mes dernières années à temps partiel . Pas le choix surtout quand on a dépassé un certain âge . Tout le monde parle de ceux qui bossent , mais les autres , ceux qui voudraient bien et qui ne peuvent pas , et de l’autre côté ceux qui ne bossent pas mais qui sont rentiers , on fait quoi ?
    Oui , les propositions globales m’intéressent aussi et surtout la manière dont on va résoudre ces équations complexes !
    Mais c’est vrai , plus de pouvoir d’achat relancera la machine , mais quelle machine , celle qui détruira encore un peu plus notre planète ?
    C’est une équation aux multiples inconnues et il faut une sacrée volonté pour s’y attaquer.
    Effectivement Mélenchon fait partie de ceux-là, comme Eva Joly d’ailleurs à sa manière , comme Ségolène Royal qui avait semé les bases et comme beaucoup d’autres aussi, y compris Hollande si on le pousse dans ses retranchements .

    Les meetings ne sont qu’une démonstration de force , mais pas LA solution . La preuve , Sarkozy en 2007 faisait salles combles ( sans doute avec les mêmes procédés qu’aujourd’hui) , on a bien vu ces 5 années qu’il n’avait aucune autre solution que de nous faire payer .
    C’est pour cela que je prône depuis le début pour un rassemblement des énergies et non pas comme on le voit aujourd’hui par un éparpillement des égos . Mais c’est ainsi , il est plus facile de dire des choses simples , voire simplistes plutôt que de s’attaquer à une muraille de Chine !

  5. A coup de grisou : mais c’est quand même bien Hollande qui refuse le débat avec Mélenchon tout en se réclamant à tous bouts de champs de Mitterrand qui lui n’a jamais refusé un débat avec les communistes !
    Et puis le voilà reparti avec sa « vie privée » de DSK (je ne peux plus entendre ça).
    Non franchement donner un blanc-seing à quelqu’un « qu’il faut pousser dans ses retranchements », c’est du suicide.

    1. Oui je suis d’accord aussi Euterpe , notamment sur DSK, mais le PS ce n’est pas Hollande et ce ne sera plus lui d’ailleurs s’il est élu .
      C’est d’ailleurs ce que je combats , ne laissons pas la place à une seule écurie . Je suis peut-être un « vieux » naïf , mais si Mélenchon fait un score très élevé , Hollande sera quand même obligé je pense de revoir ses positions , sinon dès le lendemain ce sera la guerre , et là , effectivement ce sera un suicide collectif .

      Mais j’ai passé l’âge quand même de croire au père noël et je ne crois pas qu’un homme seul , même s’il a une partie de la population avec lui , soit capable de changer énormément les choses . mélenchon le sait très bien d’ailleurs , lui qui a été au PS , c’est juste ce que je lui reproche .

      Les débats auraient dû avoir lieu bien avant la campagne , et ça je le déplore , de tous les côtés . Ensuite , oui Hollande a joué les fiers à bras , c’est à mon avis aussi une grande erreur .Je ne donne aucun blanc-seing à Hollande .
      Je n’ai d’ailleurs jamais exclu l’idée de voter Mélenchon au premier tour .

      Mais ce qui m’importe ,même si voter Hollande c’est du suicide pour vous , personnellement je sais qu’avec Sarkozy je vais tout droit à l’abattoir ! Alors c’est pour ça , pas de vote blanc ni d’abstention pour moi au second tour , je voterai pour celui des deux qui affrontera ce candidat-président pyromane .

  6. Bonjour Juan, d’abord le smic à 1700 euros brut est de 1360 net (environ) au lieu de 1150 environ à ce jour.. l’augmentation n’est pas énorme, mais peut faire la différence pour les milliers de familles qui ne s’en sortent plus.. ..sa principale proposition tient plutôt à interdire que quiconque en France ‘travailleur partiel, détenteur du RSA, allocataire de l’assedic) vive en dessous du seuil de pauvreté..et cela, fait la différence.
    Ensuite, il propose que les industries détentrices des énergies vitales (Total, edg, Gdf, Vinci- pour les autoroutes) soient renationalisées (coût pour l’Etat – énorme – environ 288 millions d’euros), mais cela permettrait de gérer ce business des
    ‘énergies vitales et incontournables’, au lieu de les laisser aux mains du privé et des actionnaires..
    Ensuite, il propose de mettre en place 14 tranches d’imposition – jusqu’à 360000 euros – au-delà, il prend tout.. je trouve son analyse un poil exagérée.., mais l’ensemble de son programme, me semble réfléchi, cohèrent, fouillé et argumenté, lorsque je l’ai écouté, au contraire de nos autres candidats, qui ne font que s’invectiver, sans parler de santé, emploi, finance, europe,protection de l’environnement, etc..
    j’ai 56 ans, je travaille depuis l’âge de 17 ans, j’ai élevée seule 3 enfants pour lesquels je ne vois guère d’avenir à construire avec pour seul horizon, le smic par mois.. comment voulez-vous qu’ils fassent des projets? su’ils se projettent dans un avenir avec enfants, maison, etc???
    Alors, si cet homme peut changer tout cela !!! Il n’est sûrement pas parfait, ne pourra sûrement pas tout faire avec le lobbying que nous avons en France et en Europe, mais il parle un langage diffèrent !!!
    J’ai manifesté contre la réforme des retraites, en pure perte..
    Je ne crois pas que François Hollande fasse mieux..Il nous faut quelqu’un qui aient les c… de tenir tête à Bruxelles..
    Je vous lis tous les jours, prenez soin de vous, nous ne devons rien lâcher, ce n’est pas encore l’heure, cordialement.

  7. Il y a une « rumeur » (comme Internet sait les faire), qui viendrait d’un sondage utra-confidentiel de la DCRI, qui place en ce moment Hollande à 28%, Sarkozy à 18%, Melenchon à 18%, Lepen à 16%, Bayrou à 11%, Joly à 3%….

    C’est p’tète trop beau pour être vrai….

  8. Attention, ce n’est pas 1700€ du 1° coup s’il est élu ! c’est quand même un augentation « progressive » sur 5 ans , pour arriver à 1700€ en 2017 : ça fait quand même une différence, et je pense que beaucoup n’ont pas compris ! – Si « Ariel74 » a raison dans son calcul, ça ne fera pas une grande différence par mois (!)… ceci dit , il est certain qu’une famille ne peut pas vivre décemment avec 1100€ par mois … et que Mélenchon a raison de se battre pour le « Peuple », vu que le candidat « du peuple » nous fait rigoler … si on arrive à en rire !

  9. en attendant les coups de menton de la merluche font le jeu des umpistes
    faudrait qu’il se calme un peu l’ex 1er secrétaire fédéral PS de l’essonne , ancien ministre et sénateur socialiste
    sauf à vouloir faire perdre son camp

    1. C’est ce que croit et souhaite le clan sarkoziste mais il n’en est rien. On profite juste du premier tour pour mettre bien les choses au point. Tonton ne s’était pas géné pour enfler et placardiser les communistes lors du premier tour de 1981, juste retour d’ascenceur. Cà n’a pas empêché la gauche de gagner à cette époque où c’était pourtant moins évident. Il est hors de question que les éléphants nous rejouent du 83 et du 88, alors on creuse les débats, normal et démocratique n’en déplaise aux libéraux du PS souhaitant nous cantonner dans le social « raisonnable » (c’est à dire à perte) et la privatisation impromptue (genre Jospin : « l’Etat ne peut pas tout »). Nous en sommes seulement là et la balle est dans le camps des socialistes pour qu’ils se placent réellement à gauche, sinon ce n’est pa sla peine et çà finira en Révolution de toute façon. ARAMIS

      http://www.youscribe.com/catalogue/livres/litterature/romans-et-nouvelles/sale-temps-pour-les-faisans-687851

  10. De toute façon on a bien vu avec EELV, un accord avec Hollande n’a aucune valeur.
    Alors à qoui sert un débat avec lui ?
    D’ailleurs son Programme à base de fausse promesses est et sera toujours changeant,
    à quoi bon faire semblant d’y fixer quoique ce soit ?

    Le Programme de Mélenchon est trés peu « conventionnel » mais lui est sérieusement
    calculé et se tient et a été constant et on peut lui faire confiance pour mettre tout en
    oeuvre pour le réaliser.

    Si Mélenchon a des chances d’être au 2 ème tour et de battre Hollande ou Sarkosy
    je vote pour lui car cela voudra dire que beaucoup de gens sont prêt à un « Saut »
    important et du coup ce « Saut Démocratique » sera bien sûr difficile mais possible,

    sinon je vote F. Bayrou qui apporterait des changements moins importants et moins
    conventionnels mais notables aussi avec lui aussi un programme sérieusement calculé.

    Sarkosy Hollande sans parler de M. Lepen c’est le Conservatisme et la triche triche
    politique. Aucun intérêt. Aucun des trois ne mérite « que l’on prenne à coeur »
    ni même que l’on perde son temps à s’intéresser à leurs mensonges.

  11. Il serait peut-être temps que chacun parle non pas en montant de salaire, mais en pouvoir d’achat? Mieux vaut une hausse de salaire de 3% avec une hausse des prix de 1%, qu’une hausse de salaire de 10% avec une hausse des prix de 12%…Alors, la question à poser à Mélenchon est : peut-il assurer qu’une hausse du SMIC à 1700 € n’entraînera ni hausse supérieure de l’inflation…ni hausse du chômage, situation dans laquelle le montant du SMIC n’a plus aucune importance?

  12. L’inflation en France a toujours succédé une forte taxation des plus humbles en augmentant les matières premières essentielles à leur survie et en gavant les plus riches qui boursicotent. Mélenchon veut faire l’exacte contraire de cette duperie à populo. Mais au lieu de vous poser faussement ce genre de question angélique, vous devriez aller voir son programme, il y explique tout en détail Monsieur ARIE. Au fait, vous avez vu ? Il ne fait plu 3% dans les sondages comme vous vous en gaussiez encore il y a trois mois. ARAMIS

    http://www.youscribe.com/catalogue/livres/litterature/romans-et-nouvelles/sale-temps-pour-les-faisans-687851

  13. Le premier tour arbitrera. Mais pour le moment, grisé par la dynamique des rassemblements, Jean-Luc Mélenchon s’auto-intoxique au succès. Une pathologie bien connue qui le fait fantasmer sur un « Die Linke » à la française et va finir par donner la fièvre au PS. Le pire pour les socialistes serait de tomber dans la caricature du « c’est à prendre ou à laisser ». D’ailleurs, François Hollande a bien compris qu’il faut tenir le Front de gauche à distance en montrant qu’il n’en est l’otage ni intellectuellement ni politiquement. Convaincu pourtant que le mépris serait une faute, le candidat socialiste entend et analyse la réussite de Jean-Luc Mélenchon dans un espace laissé libre par la faible densité de la campagne.

    La crise, le manque de force du débat électoral sur les grands sujets, poussent les classes populaires à se rejoindre et à devenir de moins en moins utiles au PS. De Zéniths en ferveurs populaires, Mélenchon aspirera bientôt à prendre la tête d’un bloc à 20 % qui ferait la loi à gauche et peut-être rêvera-t-il un jour, double jeu mortifère, d’une défaite des socialistes. Dans la logique de Chirac faisant battre Giscard et au nom d’un romantisme suicidaire, Mélenchon devient toxique pour les socialistes.

    Héritier de la vieille gauche qui s’est trompée en soutenant l’Union soviétique et Castro plutôt que la gauche humaniste, Mélenchon assimile Hollande à la SFIO et, tel Sartre sur son tonneau, prétend donner le pouvoir au peuple. C’est le contraire de la démocratie et en appeler à l’insurrection civique – il n’a pas encore osé un tonitruant « Aux armes citoyens » – ne fait que servir les intérêts de la droite.

    Pendant que le candidat du Front de gauche raconte une histoire à la Séguéla, François Hollande s’efforce de demeurer éthiquement inattaquable. Ce en quoi il oublie que parfois la victoire passe par la cour de récréation. Mais rien n’arrête plus Mélenchon le flingueur. Il travaille le slogan et les symboles, il prend la Bastille et refait le Front populaire en se souvenant que Jospin a perdu en 2002 pour avoir affirmé que l’État ne peut pas tout. Le risque c’est qu’à force de cogner sur le PS, il deviendra difficile de donner des consignes de votes qui soient entendues.

    DANIEL RUIZ (La montagne)

  14. Et que vote Daniel Ruiz de la Montagne ? Bayrou ou Sarko ? Et son effet de manche :  » Dailleurs François Hollande abien compris qu’il faut tenir le Front de Gauche à distance en montrant qu’il n’en est l’otage ni intellectuellement ni politiquement. » C’est sa façon perso de voir les choses ou il lit dans les pensées de Hollande ? Et ce scénario ne lui rappelle pas Mitterrand ringardisant sans gène les comunistes au premier tour de 81, les communistes qui n’étaient ni l’otage intellectuellement ni politiquement, et pourtant… Il ets donc normal que Mélenchon renvoir le boulet gérré depuis plus de 30 ans en ringardisant le PS sous la forme SFIO qu’il a prit depuis longtemps. ARAMIS

    http://www.youscribe.com/catalogue/livres/litterature/romans-et-nouvelles/sale-temps-pour-les-faisans-687851

  15. Le Parti socialiste, qui craint de voir son électorat s’effriter au profit de Jean-Luc Mélenchon, multiplie les attaques contre le possible troisième homme et appelle à ne pas se laisser impressionner.

    Le candidat du Front de gauche, Jean-Luc Mélenchon, est un peu partout ce matin jeudi 29 mars. En Une du quotidien « Libération », du « Figaro », invité sur « France Info »… Le député Arnaud Montebourg (PS) a appelé le même jour sur « Europe 1 » à réfléchir à « l’instrumentalisation de l’agressivité » de Jean-Luc Mélenchon qui devrait « réserver ses mots les plus durs » à Nicolas Sarkozy. « D’ailleurs, j’ai observé que Jean-Luc Mélenchon est la nouvelle mascotte du « Figaro ». Nicolas Sarkozy multiplie les compliments à l’encontre de Jean-Luc Mélenchon », a-t-il poursuivi.

    Avec le Front de gauche « nous avons besoin de faire le chemin ensemble », a poursuivi Arnaud Montebourg. Il a exhorté à « rechercher ce que nous pouvons faire ensemble », plutôt « que de rechercher absolument ce qui nous empêcherait d’agir ensemble ».

    Michel Sapin, de son côté, assure jeudi qu’un changement de politique, « ce n’est pas » Jean-Luc Mélenchon, le candidat du Front de gauche, qui peut l’apporter au pays, « chacun le sait », mais François Hollande.

    Jean-Luc Mélenchon a rejeté une « capitulation sans condition » face au candidat PS qui, selon lui, refuse toute discussion avec son mouvement.

Les commentaires sont fermés.