Syrie: le soulagement et la boucherie

On est évidemment ravi quand on entend qu’Edith Bouvier, qui risque de perdre sa jambe après le bombardement d’un centre de presse à Homs la semaine dernière par les forces syriennes, avait enfin été évacuée au Liban voisin.

L’identification est toujours plus forte quand la victime est plus proche de nous. C’est injuste mais c’est comme ça.

C’est injuste car la situation syrienne continue d’atteindre les sommets de l’horreur. Un pourrissement meurtrier qui rapproche la Syrie de l’Irak et de l’Afghanistan voisins. Des morts, par dizaines ou plus, chaque jour et souvent civils.

Une guerre civile qui s’annonce sans fin.

Le candidat PS à l’Elysée François Hollande s’est déclaré jeudi soir « soulagé » de l’arrivée au Liban des journalistes français Edith Bouvier et William Daniels, qui étaient bloqués depuis plusieurs jours dans la ville de Homs (Syrie) sous les bombardements.
« Je suis soulagé de l’arrivée au Liban d’Edith Bouvier et de William Daniels, et de leur prise en charge par l’ambassade de France. Enfin! », a déclaré le candidat via Twitter.

 

 

Publicités

Arrêter de bloguer après le 6 mai 2012 ?

C’est une chaîne, une invitation à débattre ou à exprimer son point de vue,  comme on les aime entre blogueuses et blogueurs. Celle-ci vient de Iboux, qui a associé Nicolas, Romain, El Camino, Marco, Melclalex, MajicWoofy, Arnaud, Captain Haka, Monsieur Poireau, Matfanus, LouisLep, Elmone, Gabale, StefLe pudding, Cuicui, Aurel, Cyril, Dedalus , et votre serviteur.

Je n’avais pas participé aussi lourdement à la campagne de 2007. Je n’étais pas blogueur, je ne savais même pas comment on pouvait bloguer.

5 ans plus tard, à l’heure du Grand Combat, je me surprend à rêver que tout ceci s’arrêtera bientôt. L’exercice quotidien est forcément un peu usant. Pour nombre de mes camarades de combat blogosphérique, la campagne n’a jamais vraiment cessé depuis le 6 mai 2007. La campagne ajoute un surcroît d’effort car il faut tweeter, résonner, commenter, répondre, surveiller. Cette campagne me fait découvrir une autre difficulté. Sans cacher mes convictions (écolo, segoléniste) sur ce blog, je n’ai jamais voulu cliver les opposants à Nicolas Sarkozy les uns contre autres, Front national excepté. Sarkofrance est écrit pour toutes et tous. Soutenir François Hollande me contraint à développer, plusieurs fois par semaine, pourquoi je pense qu’il est le meilleur pour ce scrutin présidentiel. Cela peut décevoir, heurter ou agacer nombre des lectrices et lecteurs de ce blog. Qu’ils tentent de me pardonner.

Quel que soit le résultat du 6 mai prochain, il est sûr que l’exercice Sarkofrance sera différent. Le blog devra s’arrêter. J’en connais plusieurs à la maison qui n’attendent que cela. Ces Coulisses n’ont pas beaucoup de sens si le magasin principal cesse son activité.

Amitiés à toutes et tous.

 

Franck Louvrier et Laurence Ferrari en vacances ensemble ?

C’est, paraît-il, une info de l’OBs. Elle sort ce jeudi 1er mars.

Franck Louvrier, conseiller communication de Nicolas Sarkozy, partirait en vacances avec Laurence Ferrari, journaliste bien connue de TF1 qui a recueilli l’immense déclaration de candidature de Nicolas Sarkozy le 15 février dernier.

Honnêtement, leur vie privée ne regarde qu’eux, mais, en pleine campagne électorale, elle fait très tâche.

Cette information est même terrifiante. Que celui qui livre le story-telling de campagne de Sarkozy aux journalistes parte en vacances avec l’une des stars de la Rédac de TF1 ne fera qu’alimenter, à juste titre, le soupçon de manipulation.

C’est irresponsable.

François, you’re not dangerous ? I am.

François Hollande est allé à Londres, ce mercredi. Il a rencontré Ed Miliband, le leader travailliste. « I’m not dangerous » a-t-il déclaré en arrivant.

Il faisait de l’humour.

Il avait raison.

A Paris, les caricatures propagées sur lui en France sont hillarantes. Il vaut mieux se moquer de cette rage à l’oeuvre qui a secoué le clan Sarkozy.

On me dit qu’il ne faut pas parler de la finance ici. Mais pour l’instant je suis toujours indemne

Cela m’a fait grand plaisir d’entendre Ed Miliband nous demander de gagner en France l’élection présidentielle. Nous n’avons pas les mêmes positions sur tout. Et je me garderai bien de les entraîner sur les propositions que je fais en France. Mais nous avons plus de convergences que de divergences…