Des Paroles et des Actes: pourquoi Pujadas ?


Nous étions prêts, mais l’émission ne l’était pas. J’ai une trop grand estime pour les journalistes pour assumer que les premiers trois quarts d’heures de cette énième édition de Des Paroles Des Actes étaient dignes.

C’était nul.

Hollande tenta de rester pédago. Les questions de David Pujadas, puis Nathalie Saint-Cricq n’étaient pas à la hauteur des enjeux: débat sur les 3 débats, état d’esprit de second tour, et, le summum, la « pique » sur les immigrés en France: « Y-en-a-t-il trop, Monsieur Hollande ? N’esquivez pas la question? » D’autres que moi ont largement commenté l’affaire, l’inanité de la question.

Mon propos est ailleurs: pourquoi fut-on déçu par ces journalistes ?

Les sujets abordés via leurs questions semblaient sans intérêt par rapport aux enjeux du moment. D’autres médias ont évoqué cette semaine de vraies inquiétudes: le regain de tension sur les marchés financiers, la désertification médicale, l’envolée continue du chômage (les chiffres de mars ont été publiés le jour même de l’émission !), etc. Pujadas a perdu 40 minutes avec des questions qui n’en méritaient que 2 ou 3.

Au site Arrêt sur Images, Arlette Chabot a confié combien le débat d’entre deux tours, annoncé pour mercredi prochain était un exercice contraint: « Ce type de débat n’appartient pas aux journalistes qui l’animent, mais aux deux seuls candidats. Vous devenez moins un journaliste qui interviewe deux responsables politiques en campagne, qu’un acteur inefficace et pris en otage. Et le débat vous échappe ».

Mais ce jeudi soir sur France2, nous n’en étions pas là: il ne s’agissait que d’une émission politique méritant mieux que ce sabordage.

Publicités

23 réflexions sur « Des Paroles et des Actes: pourquoi Pujadas ? »

  1. fallait bien préparer le terrain pour serv ir la soupe à sarko

    tu devrais regarder les infos régionales sur FR3 Auvergne c’est effrayant de sarkolâtrie
    exemple avant hier on a eu droit à l’intervention complète d’un des guignos auvergnats (chatel ou wauquier ) dans un meeting sur le thème Hollanchon va fire ceci , hollanchon va faire cela
    et qui était invité après en studio pour faire contrepoids ? l’ami Brice Hortefeux

  2. Moi aussi, j’avais trouvé la question sur l’immigration hors-sujet, autant sur le fond que sur la forme d’ailleurs. En tous cas, résumé la question de l’immigration à un chiffre et dire si c’est trop ou non, c’est plus complexe que ça. Ce genre de facilité est plus digne du FN (et peut-être même de sarko maintenant) qui en sont encore à la doctrine d’un autre siècle du « X chômeurs, X immigrés, donc virons les immigrés ». Et enfin, perdre 5 minutes sur une question posé deux fois dans le passé , par le même journaliste (Pujadas), qui a donné la même réponse pourtant claire et censé.
    Au moins on ne reprochera pas à Pujadas d’être pugnace, c’est même apriori une qualité pour un journaliste, mais là c’était trop, et je suis sur qu’une majorité de Français pensent que ça n’est pas ce genre de questions qu’ils attendent…

  3. Bien sûr que c’était nul Juan.Qu’attendre de ces journaleux tenus par leur boulot aux ordres de leur patron.Je suis plus qu’inquiet pour ce deuxième tour.Je crains qu’une fois de plus que les électeurs vont se faire berner. Avez vous lu la lettre de philippe Torreton à jean Ferrat? sublime et malheureusement pleine de vérités.(j’espère que quelqu’un parmi les blogueurs pourra mettre le lien sur ce blog)merci d’avance.

    1. Un grand merci Togram.Je souhaite que le plus de gens lisent cette lettre.Beaucoup ignorent les dégâts que continue à faire ce mec(sarko premier)encore ce matin le blog « prof en campagne »dénonce la position de ce dernier sur la contraception des mineures.Il faut faire plaisir aux assoc.religieuses rétrogrades.

      1. Je les ai entendu ses propos : « Aimeriez-vous que votre fille mineure ait une contraception sans vous en avoir parlé ? ». Il faut toujours qu’il prenne les problèmes à l’envers, dans le sens du poil de celui qu’il veut attirer si je puis dire !

  4. j’aimerai bien lire cette lettre … je sais que j’évite certaines chaines à cause de journalistes trop carpettes ! – quant au prochain « débat » (!) je sais déjà que, pour mon « équilibre psychologique » je ne regarderai pas ! je me contenterai des commentaires dans les journaux , le lendemain !- toute la Droite tombe à bras raccourcis sur le refus de 3 débats, par lâcheté (!) reprise en choeur par les fans.. et Copé qui veut « débattre » avec Aubry ! cet homme est un guignol qui ne sait que répéter les mêmes thèmes : DSK, le voile, l’horaire des piscines… j’ai détesté son « intervention » sur Ant2 le soir du 1° tour ! Dati ne valait pas mieux !

  5. Il y a longtemps que je ne regarde plus les soi-disant émissions politiques où ce ne sont plus des débats d’idées mais des combats de boxe que les pré-supposés journalistes arbitrent . Je suis comme brigitteh , pour mon “équilibre psychologique”, je ne supporte plus ces petites phrases acides de celui qui n’a comme programme que celui d’écraser l’autre sous un flot de paroles toutes plus insultantes les unes que les autres .Car je me sens concerné par son mépris mais aussi bien souvent choqué par cette lâcheté journalistique qui a choisi son camp et qui encourage finalement cette dérive extrême-droitière .
    Je ne regarderai pas non plus le soi-disant « débat » du 2 Mai sinon je serai très certainement obligé de me racheter une autre TV et je n’en ai pas les moyens et puis je suis contre le gaspillage .
    Je sais pour qui je vais voter et les arguments de Sarkozy ,non seulement on les connaît trop bien mais je fais certainement partie de ceux qui subissent le plus au quotidien toute « l’ampleur » de ses décisions depuis 5 ans.
    Qu’il dégage et qu’on passe à autre chose , enfin !

    1. Magnifique démonstration de l’inanité, de l’indignité des propos de certains journalistes et démonstration éclatante de la victoire de la réflexion, de l’intelligence, de l’humanité ; toutes choses dont le peuple a été privé pendant dans années, sous le règne d’un manichéisme à la Bush, mais venant d’un personnage plus méchant, plus haineux, qui s’appuie sur la médiocrité et les bas-instincts de l’Homme, bien plus faciles à trouver et à titiller que les sentiments nobles et les idéaux élevés ; tous ceux-là coexistants en chacun de nous, bien sûr, à chacun de choisir ceux qu’il veut activer.

  6. Comme plusieurs d’entre vous, je ne suis pas masochiste, donc je ne regarderai pas le débat. Je connais par coeur le discours de sarkozy, nous l’avons entendu pendant 5 ans. Quant aux journalistes???? Pujadas l’est-il vraiment? J’ai de gros doutes. C’est plutôt un mec qui sert la soupe à l’UMP, comme d’autres d’ailleurs, ou bien qui « boivent » sans contestation toutes les balivernes que l’on veut bien leur fourguer. Pas très courageux!!!

  7. Je suis d’accord avec toi et en même temps non. L’élection du Président de la République au suffrage universel est un « avatar » dans la vie institutionnelle française : elle a été inventée en 1962 par le Général de Gaulle qui voulait rester au pouvoir mais qui n’aurait pas été réélu par le Parlement, pour plusieurs raisons qu’il serait trop long de rappeler ici.
    Les élections à l’époque, ce n’était pas aussi fiable qu’aujourd’hui … les urnes, n’étaient pas transparentes ! … Et puis il y a eu l’attentat du P’tit Clamart le 21 août (21 ou 29 ?) 1962 … Alors le référendum plébiscite qui oui massivement à l’élection du Pt de la Rép. au suffrage universel, après que la France ait failli perdre son De Gaulle …
    Tu vois les circonstances ?
    Néanmoins, viscéralement, [parce que le peuple de France est un peuple « caoutchouc » : tu le pousses et l’inclines mais tu relâches ta pression, il revient exactement au même endroit ! …]
    … viscéralement, donc, le peuple de France reste irrévocablement attaché à un régime parlementaire qui lui a coûté son sang. Tu peux te tortiller, comme tu voudras…
    Alors, les français … sur l’accord d’immigration franco-algérien de 1968, ils veulent revenir ! … Parce qu’autant ils ont défilé dans les années 80 pour le 1er mai en scandant « Français-Immigrés, solidarités ! « , autant ils se sont pétés les joints pour qu’on emmerde pas leurs potes algériens sur les chaînes de la « Régie » Renault … Parce qu’autant ils ont interprétés peut-être hâtivement, le dévoilement des femmes qui ont brûlé leur voile en Algérie en 1958, comme une revendication d’émancipation des femmes et des peuples; parce qu’autant ils soutiennent « 20 ans Barakat » ! … autant que les villages du Gard ou certaines banlieues parisiennes soient devenus comme on dit, « le bled » ! … où les filles doivent raser les murs … et que ça continue à s’entasser, en vertu de l’accord d’immigration franco-algérien de 1968, les français, ils ont du mal à le vivre …
    Et que la gauche, que je soutiens à 500%, n’ait pas osé s’emparer de ce problème, qu’elle ait laissé Marine Le Pen et Nicolas Sarkozy s’en saisir … est-ce bien raisonnable ?

    Si mon message est mal venu à ce stade de la campagne, je t’en prie Juan, efface-le. Je voulais juste dire ça, mais pas forcément publiquement. Nous pouvons en discuter plus tard.
    Bien amicalement

    1. A mon avis, le problème n’est pas tant le sujet abordé que la façon de l’aborder ; allez-voir le lien de Bobc’estmoi et vous comprendrez mieux le propos de Juan et ce qu’il a voulu dire : que l’on ne peut pas réduire la grande question de l’immigration à la question : « Y en-a-t’il trop, Monsieur Hollande, n’esquivez pas la réponse ? » Ces grands sujets sont à traiter sans manichéisme, avec beaucoup de culture, de respect de l’histoire (comme vous en faites montre), de respect des peuples qui ont souffert, qui souffrent.
      Ces journalistes qui se permettent d’être aussi réducteurs pour « coincer un candidat dans les cordes » et pouvoir dire ensuite : « Vous avez vu comme je l’ai eu ! », sont la honte de leur profession ; les journalistes devraient éclairer le débat, l’élever, donner des informations justes et pertinentes, prendre du recul, essayer de faire le tour de la question, en donner à voir d’autres aspects (comme vous le faites dans votre commentaire) ; dans cette émission, hélas, on croirait une cour de récréation où « c’est celui qui l’a dit qui l’est » !

  8. une autre façon de répondre serait de demander ce que veut dire TROP
    en renvoyant la question sous la forme :
    Mr Pujadas , trouvez-vous que vous êtes TROP payé ?
    on verrait alors l’esquive , autant que Denisot et Apathie quand Dupont Aignan leur a demandé combien ils gagnaient pour faire leur métier (si mal)

  9. Merci d’exprimer tout ça. Cela fait un moment que je m’agace du peu de professionnalisme politique des Pujadas, FO Giesbert, Saint Cri et autre montreur-de-graphiques-souvent-incomplets. Il cherchent le buzz, l’aveu qu’ils pourraient être les premiers à arracher. Mais aucune question de fond. Rien. Le zéro et l’infini pour citer Arthur Koessler. D’une indigence et d’une insignifiance crasse.
    On les jette en même temps que Sarko ?

  10. Je n’ai pas l’habitude de rédiger des commentaires sur les Blogs !
    Aujourd’hui je fais une exception pour deux raisons :
    La 1ère c’est que j’apprécie particulièrement les articles de “Juan”, d’une part, et que cet article débouche sur des commentaires de la lettre de TORRETON à Jean FERRAT, d’autre part !
    Je suggère aux lecteurs de ce Blog ” Les coulisses de Juan” et qui, eux-mêmes, ont un Blog de faire comme je l’ai fait ; à savoir publier cette lettre admirable !
    Vous trouverez ce document ici :

    http://www.desirsdavenircotedopale.info/spip.php?article398

    Courage, le 6 mai est proche et le “Changement” aussi !

  11. Ils servent la soupe à Sarko. Pujadas et les autres la ferment pendant que leur chef parle, le public, choisi (comment ?) rit lorsque Sarko fait de l’humour à couper au couteau. Par contre on interrompt tout le temps Hollande lorsqu’il parle : « mais, M.Hollande… » et tout le public se tait. Bizarre, vous avez dit bizarre ?

  12. Une nette impression basée sur le fait que Mr Pujadas, m’a paru nettement plus incisif avec Hollande qu’avec Sarkozy. Je dois sûrement me tromper…

Les commentaires sont fermés.