@CecileDuflot m’a écrit. Ou presque


j’ai reçu ce communiqué, samedi. Je le livre tel quel. Je suis, j’étais, je serai, je ne sais plus si je suis écologiste. De coeur bien sûr, de conviction aussi. Mais… mais… mais… pour la suite, le combat est protéiforme, violent, social autant qu’écolo.

Bref…

Cette communication de Cécile Duflot est courageuse. EELV a joué le jeu de l’unité malgré une campagne autonome et particulièrement difficile. Même s’il subsiste des points de désaccords entre EELV et le PS (le nucléaire), il y a là la preuve d’une démarche qui veut réussir plutôt que rester dans l’opposition sans commande.

Merci

——-

L’élection de François Hollande est une victoire pour tous les écologistes

Le résultat du 6 mai est une victoire pour tous les écologistes. L’accession de François Hollande à la Présidence de la République est une chance pour la France, pour l’écologie, la justice sociale et la démocratie. Pour la première fois depuis vingt-quatre ans, un Président de la République est élu avec la volonté de mettre en oeuvre un projet de justice sociale et de transition écologique. La forte mobilisation des Françaises et des Français montre la détermination pour un changement profond de politique, que la nouvelle majorité ne devra pas décevoir.

Une chance pour la France : elle donne un coup d’arrêt aux pulsions de division, d’opposition des citoyens entre eux, au repli du pays sur lui-même, à la xénophobie, elle rend possible une relance du processus européen sur de bonnes bases.

Pour l’écologie : elle contribuera à relancer la mobilisation pour la transition écologique, la lutte contre le changement climatique, la réduction de la part du nucléaire la préservation de la biodiversité et de nos espaces naturels, l’action contre les pollutions de l’air du sol et des eaux, une agriculture paysanne et une alimentation de qualité.

Pour la justice sociale : elle entend réduire les inégalités fiscales et mobiliser le pays autour d’un grand effort pour l’emploi, le logement, l’éducation, la santé, l’égalité des territoires.

Pour la démocratie: elle favorisera un fonctionnement plus équilibré de nos institutions, une plus grande indépendance de la justice, de la presse et de l’administration, elle ouvrira la voie à l’établissement d’une part de proportionnelle à toutes les élections et au droit de votre des résidents étrangers aux élections locales.

Dans un contexte difficile de crises, les écologistes entendent prendre toute leur part à la réussite de la dynamique ainsi ouverte, qu’il faudra confirmer et consolider dans les jours et les semaines à venir :

  • Par un gouvernement d’action, commençant tout de suite à mettre en œuvre les orientations voulues par une majorité de français, préparant le retour de notre pays dans les rendez-vous internationaux, et en premier lieu le sommet de la planète terre de « Rio + 20 »
  • En donnant au pays une majorité parlementaire solide, conforme aux aspirations du 6 mai 2012, et permettant une véritable représentation des écologistes à l’assemblée…
  • En poursuivant la construction d’un puissant mouvement d’Écologie Politique, ouvert, populaire, capable d’un dialogue fort avec toute la société.

Cécile Duflot
Secrétaire nationale d’Europe Écologie Les Verts

16 réflexions sur « @CecileDuflot m’a écrit. Ou presque »

  1. Oui, c’est une victoire, la réélection de N.Sarkozy aurait condamné pour cinq ans de plus, la remise en cause de la stratégie énergétique de la France… Nous aurions pris encore un peu plus de retard…
    Cécile Duflot est très méritante, elle a su avec EELV faire prendre conscience dans l’opinion publique, que le changement sur ces thèmes, c’était maintenant.

  2. Bien trop capricieuse la miss pour rentrer dans un gouvernement, elle aurait vite fait de faire valoir ses revendications alors que ministre et chargée d’appliquer une politique et non la sienne.
    Je ne la croit pas capable d’assurer une responsabilité collective.

  3. C’est en effet beaucoup mieux de la voir écrire ça que lorsqu’elle paradait sur le perron de l’Elysée en se félicitant d’avoir fait passer l’idée d’une taxe carbone qui faisait payer les pauvres beaucoup plus que les riches et les entreprises polluantes .
    J’aurais pourtant aimé qu’elle dise au passage que c’était une connerie monumentale mais non ,rien . Cela dit , tout le monde a le droit de se racheter une conscience .
    Sur la transition énergétique , je pense qu’Hollande le fera s’il a une ou un ministre de l’écologie digne de ce nom . Sinon dans 5 ans nous en serons toujours au même point sous la pression des lobbies et d’une société qui veut toujours plus d’automaticité et qui ne demande qu’à appuyer sur un bouton pour que la lumière soit.

  4. Le Grenelle de l’environnement: une belle poudre aux yeux.
    Moi, je dis bravo à Eva Joly, elle est gentille, Duflot mais ce n’est pas elle qui a fait cette campagne dignement, c’est Joly qui s’en est pris plein la poire.
    J’aimerais tellement que les écologistes aient plus de biologistes et de gens qui connaissent la campagne, qu’ils ne laissent pas à une multinationale américaine comme GreenPeace la défense de nos océans, qu’ils s’inspirent plus de Cousteau, qu’ils arrêtent de prendre les automobilistes pour cible, alors que c’est les constructeurs qu’il faut encourager ou sanctionner…bref, j’aime les écolos quand ils créent un refuge pour animaux ou défendent les loups et les ours, pas quand ils roulent en diésel en ville:
    pour info, les particules fines qui empoisonnent les villes sont dues au fioul domestique et au diesel. J’aimerais les entendre plus pour imposer des vrais filtres à particule et pas supprimer des places de parking et des lieux de circulation.

    1. Bonjour Rosa L.
      Vous avez raison sur beaucoup de points mais il y a aussi une polémique sur les filtres à particules. Un filtre par définition ne peut tout retenir sinon il serait …étanche ! Un filtre à particule laissera donc passer des particules encore plus petites . La quantité émise diminuera certes , mais ces particules micrométriques s’enfonceront encore plus loin dans nos poumons .
      L’idéal serait donc de se passer des moteurs à explosion sauf peut-être ceux à hydrogène .
      De toute façon la multiplication des véhicules posera à terme un immense problème énergétique mais aussi de santé publique . La solution sera aussi d’en diminuer l’impact donc le nombre . Priorité devra être donnée à des transports en commun non polluants, en ville comme d’ailleurs à la campagne.

      1. ça oui! parce que j’ai parlé à des militants écolos dans nos campagnes péri-urbaines, parce qu’il n’y a pas de transports en communs dignes de ce nom, que ça empoisonne et congestionne tout, et qu’il est impossible quand on a des horaires autres que 8h30-15h30 de se passer de voiture…sans parler des personnes âgées qui se trouvent isolées. Et bien, aucune réponse ou acte. C’est un élu local UMP qui se bat pour le désenclavement, élu d’ailleurs dissident qui se présente contre l’officiel UMP sortant.
        Autre exemple: depuis que les écologistes gouvernent dans la grande ville voisine, c’est devenu un cauchemar de rouler, et les transports en commun ne sont pas suffisants…
        Tout n’est pas tout rose ou tout vert…

        1. Bonne remarque de Rosa L. Les écologistes d’EELV ont tendance, comme les autres, à mettre la charue avant les boeufs et voulant imposer un changement sans en donner les moyens. Les voies de bus à Paris, c’était une bonne idée….si cela avait été correctement fait avec un changement sur les transports publics. Mais non, rien ! Sur l’automobile, cela part dans tous les sens, il n’y a pas assez de points de recharge ou alors à des prix prohibitifs pour l’électrique, on privilégie le diésel sur des petits véhicule par les primes ce qui est un non sens….
          http://icezine.wordpress.com/2011/02/25/pour-linterdiction-des-diesels-en-ville/
          Et faire un accord foireux avec le PS sous pretexte de peser ensuite dans une politique, cela n’a eu qe pour résultat de plomber la campagne de Joly, de décrédibiliser EELV et sa direction sur le sujet du nucléaire.
          C’est un peu comme s’appuyer sur Négawatt ( http://icezine.wordpress.com/2011/12/10/negawatt-entre-utopie-ecologique-et-realisme-economique/ ) sans esprit critique. Il faut changer les comportements mais donner les moyens de les changer et là dessus, EELV devrait écouter ses militants mais aussi les autres qui ne disent pas que des conneries.

  5. J’avoue que j’ai beaucoup de mal à prendre Madame Duflot au sérieux. Ce ne sont pas les éciologistes qui ont fait le succès de F. Hollande. Ou alors je n’ai rien retenu de la campagne électorale.
    J’ai beaucoup de mal à la voir autrement qu’une adversaire de B.Delanoë à la mairie de Paris. Je ne pense pas que les écologistes, dans l’état actuel de leurs pensées si l’on peut dire, soient autres que des démagogues poètiques et verbeux.
    C’est dommage pour eux et pour l’écologie. E. Joly est d’une autre trempe. Y . Cochet aussi me parait beaucoup plus sérieux.
    J’atttends avec impatience une nouvelle fournée de militants compétents. Faut-il vraiment un parti écologiste ou simplement l’intégration dans une pensée de gauche de la totalité des problèmes de survie de la planète?

  6. Faire la différence entre écologie et écologistes.
    Un tel degré de flagornerie dans l’espoir d’un maroquin me rappelle une vieille aventure à moi, je crois que c’était avec un corbeau.

    1. …bien vu renard444,
      malheureusement pour eux , les écolos ne sont pas assez prit au sérieux, c’est dommage car la sauvegarde de notre patrimoine  » nature  » n’a pas de prix et un peu comme Gédéon, j’aimerai que cette notion  » verte  » soit davantage prise en considération par la gauche ce qui amènerait dans nos rangs d’autres valeurs, d’autres compétences, donc plus d’efficacité , partant du plus haut niveau de l’état !
      En France, comme ailleurs, l’écologie politique balbutie, se cherche, mais vu l’importance du sujet, il nous faut l’encourager, l’aider et surtout ne pas la déconsidérer comme NS l’à fait avec des paroles des plus méprisantes !!

  7. Cécile Duflot ? Courageuse??? plutôt magouilleuse, oui! Tout ce qu’il faut faire pour faire partie du Gouvernement. J’espère bien que le nouveau président verra la manoeuvre.

  8. C’est demain, mardi 15, qu’on passe officiellement de la « Sarkofrance » à l’ « Hollandofrance »: à quand le changement de nom de ce blog?

  9. Cécile Duflot – que pourtant j’appréciais – et les écologistes se payent de mots, comme ils se sont payer la tête d’Eva Joly et des électeurs écologistes. On a pu ainsi voir leur promptitude à trahir et sacrifier la candidate désignée par les sympathisants et, pire, les idéaux même de l’écologie pour mendier des fauteuils et salaires de députés. Sympathisant écologiste depuis toujours, je dois dire mon total écoeurement à l’égard d’EELV et de ses dirigeants. J’ai voté Eva Joly au premier tour pour la personne, en sachant que c’était le dernière fois que je votais pour EELV. EELV devrait très sérieusement se poser des questions car cet écoeurement touche un grand nombre de personnes qui envisagent dorénavant de voter pour le Front de Gauche.

    1. George Orwell je vous donne tout à fait raison. Le vote Front de
      Gauche me parait beaucoup plus écologiste que le vote EELV. Dans cette perspective si le Front de Gauche arrive à avoir suffisamment de poids vis à vis du PS, c’est probablement la seule chance pour que des projets écologiques raisonnables soient mis en oeuvre par un gouvernement de gauche. Et avec succès!
      Je n’en dirai pas plus pour ne pas peiner notre ami Juan.

  10. Gédéon , sans vouloir peiner qui que ce soit , la grande majorité de l’appareil du PS est résolument sociale / démocrate / libérale . Comment voulez-vous que quelques maroquins de sensibilité Verts puissent influencer ces partisans du  » pragmatisme  » libéral , A preuve leur position pour le MES qu’ils ont , par leur abstention , contribué à pérenniser et , l’Europe des banquiers et de la BCE ultra libérale dont ils prétendent  » négocier  » un aménagement ponctuel le temps de la  » crise  » et que Merkel et ses amis refusent de manière intransigeante . Autre preuve anti écologique : la position intransigeante , elle aussi , de Ayrault sur le projet délirant de l’aéroport de Notre Dame des Landes près de Nantes . Du point de vue d’un social/libéral , un tel projet s’inscrit dans un concept dit de partenariat public/privé présenté comme un point d’orgue économico-politique…, le pragmatisme mercantile , je vous disais… Sinon , je suis d’accord avec vous sur l’efficacité du programme écologique du FDG .

Les commentaires sont fermés.