Sarkozy, les coulisses d’une défaite


Troisième et dernier ouvrage sur la défaite de Nicolas Sarkozy que je me suis exercé à lire, "Nicolas Sarkozy, les coulisses d’une défaite" a été rédigé par Arnaud Leparmentier (Le Monde) et Stéphane Grande (Europe 1).

A la différence des deux précédents rapidement chroniqués dans ces colonnes, celui-ci fait la part belle à "l’invendable bilan" de l’ancien Monarque. Des travers Bling Bling aux réformes gâchées, les auteurs détaillent l’échec du quinquennat. J’en retiens cette expression, chipée à Jean-Louis Bourlanges, député européen ex-UDF : Sarkozy "est un vaccin contre les réformes: il injecte au patient un peu de réforme, pour susciter le rejet et la rendre impossible". Effectivement, l’inventaire des promesses non tenues du quinquennat a été édifiant. Les auteurs rappellent ainsi combien Nicolas Sarkozy n’a pas été ce grand sauveur/protecteur de la France au déclenchement de la Grande Crise.

Le journal de la campagne démarre un vendredi 13 janvier: "A cent jours pile de la présidentielle, tout s’effondre pour Nicolas Sarkozy." C’est la perte du Triple A chez Standards & Poors. La chronique est quotidienne à compter de cette date.

Le récit est plaisant, souvent amusant. Les deux auteurs mêlent leur écriture pour démonter le story-telling officiel, comme lorsqu’ils expliquent la constitution de l’équipe de campagne. François Hollande n’est abordé qu’indirectement. L’objet du livre est la chronique d’une impossible victoire. La campagne n’a pas eu de francs rebondissements, tout juste une succession de chutes et de déboires. Mais elle a ses séquelles, la dérive à l’extrême droite d’un candidat qui se voulait républicain. Relire la chronique de ces transgressions est douloureux mais indispensable.

 

About these ads

24 réflexions sur “Sarkozy, les coulisses d’une défaite

  1. je me demande si le club "les amis de Sarkozy" vont lire tous ces livres ?? il n’y a pire sourd ou aveugle que celui qui ne veut ni entendre ni voir ….J’ai vu à la télé leurs premières "retrouvailles" ; c’était à qui ferait le plus illusion ….

  2. Je pense que je n’achèterai et ne lirai jamais plus un seul livre concernant Sarkozy. Terminé le cauchemar ! Qu’on analyse sa défaite si on veut , le principal c’est qu’il soit parti , point. Quant aux nostalgiques de l’ancien régime ils n’ont qu’à rejoindre le club des "amis de Sarkozy" , ils pourront aller le voir au Maroc , mais à leurs frais cette fois .Encore un qui touche sa retraite en France et qui la dépense à l’étranger !!Lol

    • Non, non, il ne dépense pas sa retraite à l’étranger, il est entretenu totalement par le roi du Maroc : après ça, il ira faire un tour du côté de toutes les "dictatures démocratiques" qui lui ouvrent les bras pour le remercier ….(tous frais compris)

      • Ah pardon , c’est encore pire que ce que je pensais . Mais il est vrai que son sort m’importe autant que celui de ma première chemise ..je ne m’en rappelle déjà plus.

    • …bien vu, CdG, je plussois !!
      Nous en avons terminé avec erreur de casting, les rôles ont été redistribués, les nouveaux acteurs de cette nouvelle aventure, ( si aventure il y a ! ) devront respecter la feuille de route du premier metteur en scène, pour que, enfin, nous puissions suivre le " film " jusqu’au bout, sans pleurer !! et en redemander !
      Certain médias, nostalgiques, ( au direction UMP ) vont encore insister quelques temps, dans le seul but de " casser de la gauche " jusqu’aux législatives, en dénonçant le moindre écart du gouvernement Ayrault, affin de promouvoir leurs favoris !
      Ce sera un autre combat, j’ai recommencé à tracter sur les marchés de ma ville, en faveur d’un candidat PS, car il nous faut, absolument, éffacer cinq ans,d’égarement de droite sarkozienne !
      Après, je m’éfforcerais d’oublier ces cinq dernières années !!
      Le pourrais je !!??

    • Il a dit dans son dernier discours qu’il avait la passion de la France et il est en vacances au Maroc ! Qu’il y reste !

  3. Nous ne pourrons pas : "oublier "le voilà qui revient de vacances et ses amis sont là ,ils ont créés une ASSOS! Mon dieu faites qu’il ne revienne pas, il a assez fait de mal à la France, lui et ses amis.

  4. Et un mémorial de la sarkofrance, pour ne pas oublier et rester vigilant?
    Les amis de ceux qui ne veulent plus du sarkozysme?

  5. Je ne sais pas s’il reviendra mais "ses petits clones" sont toujours là….ils ont tellement peur que le sarkozysme disparaisse qu’ils l’immortalisent dans une association ….il manquerait plus qu’elle soit reconnue d’utilité publique !!!!!!!!! Va savoir………..

  6. Comment cesser de parler de Sarkozy dans un blog qui continue à s’appeler "Sarkofrance" ?

  7. @ Juan

    Bravo.
    Les contributions sont de bien meilleur niveau ici que sur votre blog de Marianne2 (malgré ma présence ici…).

  8. @ Juan Je crois que les trolls, ce sont les intrus de votre blog de Marianne2 qui viennent importer ici leurs haines personnelles irrationnelles, aigries et rances: voir "petite plume perdue" ci-haut, qui n’a même pas compris que nous étions d’accord, vous et moi, sur la nécessité de tourner la page Sarkozy…(sinon, bien sûr qu’il y aura toujours une droite en France, dans l’opposition ou au pouvoir!)

    • On peut plus faire d’humour?
      Un troll est aussi celui qui vient mettre un peu de bazar pour bousculer une discussion: il y a des gentils trolls aussi:))
      C’est difficile de vous charrier, par contre vous aimez bien charrier les autres.
      Enfin, Elie…

  9. Chuuut… On se calme amer Arié… On respire…
    petite plume n’est importée de nulle part, n’a la haine de personne, a bien compris la difficulté de tourner la page sarkozy… et même le vrai sens de votre « gentille » trollerie ! Soyez donc rassuré.

    ***

    • Que l’ambiance a changé ; on respire mieux en France, les discussions sont paisibles, sans stress, sans énervement… c’est bien agréable, on peut se concentrer sur l’essentiel ; pour l’instant donner une majorité à notre calme Président.
      Je suis allé (comme Waroutcho) tracter sur le marché de la ville voisine et (je croise les doigts) je suis assez optimiste pour notre circonscription.

  10. Juan ,
    Considérer , a la fin de votre article , que zébulon se voulait républicain , c’est lui faire trop d’honneur . Il a poussé l’usage et le statut de président/monarque en faisant un ridicule et minable copié/collé de son modèle napoléon bonaparte empereur dictateur guerrier et assassin des peuples . zébulon n’est pas allé jusque là mais tout de même , l’Irak , l’Afghanistan…Et s’il en avait eu le temps….avec l’OTAN et la menace de guerre à l’Iran , que n’aurait-il pas fait ?

Les commentaires sont fermés.