Aung San Suu Kyi, une grande dame.


Je l’ai connuE ici:

je l’avais découvertE là:

Je l’ai revuE ce matin:

Publicités

20 réflexions sur « Aung San Suu Kyi, une grande dame. »

  1. Il y a un peu plus de 50 ans, mon père m’avait fait cadeau d’un petit bouquin pleine d’anecdotes, d’histoires rigolo et de caricatures drolo. Il y avait une caricature montrant Napoléon dans sa pose habituelle, à côté d’un escabeau planté devant une étagère plein de livres (décidement, il voulait monter dessus pour tirer un bouquin d’une étarngère supérieure, lorsque ce grognard entra intempestivement dans la biblio du Louvre, parce que la scéne tenait lieu dans ce bäatiment), à côté duquel se tenait un « grognard », qui disait à peu près ceci: «Sire, je suis plus grand, vous permettez?» Et Napoleone, le primo de son nom (comme dirait SM Béru I): «Soldat, tu es plus long et non plus grand!.» Parenthèse, « grognard » me faisait chialer à mourir de rire. Mon imagination était féconde, illimitée et par dessus tout: imagée et ce soldat ne pouvait être qu’un « grognard ». Alors ceci étant dit sur mon imagination, les « grognards »i ne faisaient rien d’autres que grogner tout le temps, comme de cochons. Evidemment, le lien avec « Jean qui grogne et Jean qui rit » s’établissait instantenément. Après cette introduction respective historique, comme l’écrirait San A, revenons à la di devant dame de Rangun. Après avoir lu ce qui suit ci-dessous: convenez avec moi que Mme Aung San Suu Kyi n’est pas une grande dame càd L bis XXL, mais une femme, qui flirte volontiers avec l’anoxerie

    Aung San Suu Kyi, rock star, ego et mononiaque, une « rabenmutter » vient de re-donner à Total ses lettres de noblesse, en donnant raison à Kouchner (qui avait blanchi Total: http://www.freewarriors.org/editorial31.htm), épongeant ainsi les viols, le déplacements et exiles forcés, ainsi que les travaux forcés le recrutement forcé des ado-soldats dans les Etats Karen et Shan, commis par l’armée de Myanmar, pour la construction du gazoduc pour Total.

    «Le groupe pétrolier français Total est un investisseur responsable en Birmanie, a déclaré jeudi la chef de l’opposition birmane Aung San Suu Kyi, au cours d’une conférence de presse à Genève. « Je trouve que Total est un investisseur responsable, même s’il y a eu » des interrogations du temps de la junte militaire, mais « aujourd’hui il est sensible aux questions relevant des droits de l’homme », a-t-elle déclaré en réponse à une question.
    « Je ne vais pas demander à Total et à Chevron », un autre groupe pétrolier, américain celui-là, « de se retirer » de Birmanie, a-t-elle ajouté. »
    http://www.20minutes.fr/economie/953543-aung-san-suu-kyi-total-investisseur-responsable-birmanie

    «Aujourd’hui, Total est un investisseur responsable, sensible aux questions relevant des droits de l’homme, estime Aung San Suu Kyi. Je ne vais pas leur demander de se retirer de Birmanie.»
    http://www.letemps.ch/Page/Uuid/bc785f0e-b5e2-11e1-8914-6fd075c7f8d6

    Une seule petite phrase vient d’annihiler tous les combats, toutes les luttes menées de part le monde *contre le viol et les violences sexuelles contre les femmes, in tempore belli, comme arme de guerre, *contre le recrutement des enfants et des ado soldats dans les armées regulières et groupes armés. Comment en est-on arrivé à ce scandale passé sous silence par les societés civiles occidentales alors que suite à une plainte « déposée en France, le 26 août 2002, par huit citoyens birmans pour séquestration. Ces derniers avaient affirmé avoir été contraints par l’armée du Myanmar d’exécuter, sur le chantier de construction du gazoduc de Yadana, des tâches assimilables, selon eux, à du travail obligatoire. Total a toujours affirmé que les accusations portées contre le Groupe étaient non fondées en fait comme en droit. Le 29 novembre 2005, Total et l’association française Sherpa représentant les huit citoyens birmans ont conclu un accord transactionnel. Aux termes de cet accord, Total constitue un fonds de solidarité (5,2 millions d’euros) destiné d’une part, à offrir une compensation aux huit plaignants ainsi qu’à toute personne pouvant justifier s’être trouvée dans une situation semblable dans la région de construction du gazoduc et d’autre part, au financement d’actions humanitaires au profit de réfugiés birmans de la région. »? http://birmanie.total.com/fr/controverse/p_4_2.htm

    Aucne ONG, aucune autorité morale n’a elevé la voix contre cette héresie, cette absolution que donne Aung San Suu Kyi à Total, absolution donnant un blanc seing à toute multinationale de violer la dignité des femmes, des enfants et des ados dans toute région, tout pays en développment riche ou potentiellement riche en matière première.

    *Comble, Oslo lui a re-remis son prix « politique », qui n’a de paix que le nom.
    *La Suisse l’ovationne.
    *Une agence de l’ONU lui donne un standing ovation, à Genève.
    *A Londres, on retient: «Mise à part la reine Élizabeth II, Aung San Suu Kyi est la seule femme à s’être adressée aux deux chambres du Parlement au palais de Westminster. Son allocution suit celles d’autres dignitaires internationaux comme Nelson Mandela, le pape Benoît XVI et Barack Obama. Cet honneur est généralement réservé aux chefs d’État. http://www.lapresse.ca/international/europe/201206/21/01-4537331-aung-san-suu-kyi-prononce-un-discours-historique-a-londres.php»
    *Heureusement que la France et Hollande l’ont réduite à sa juste dimension, en la recevant avec les mêmes honneurs avec lesquels les potentats africains et du Tiers-monde sont reçus habituellement.

    Sra-t-elle la prochaine secrétaire de l’ONU, après Maha Thray Sithu U Thant?

      1. J’avais fait campagne et je continue de faire campagne, seul ou avec des ONG, contre les viols et les violences sexuelles contre les femmes en temps de conflits armés, ainsi que contre le recrutement forcé des ado-enfants soldats dans les armées regulières, bandes armées ou groupes rebelles. Les Etats-cibles dans les interventions (conférences-débats, ateliers, seminaires) sont la République démocratique du Congo (l’Est de ce pays est le pire des endroits au monde pour une femme), le Myanmar (Birmanie: par l’armée regulière dans les Etats de Karen et de Shan), l’Algérie (FIS), la Côte d’Ivoire, le Sierra Leone, le Liberia pour ne citer que ces pays, sans oublier le viol des femmes belges et françaises pendant la 1ere guerre mondiale, la prostitution forcée des femmes dans les camps nazis, les femmes de reconfort (Japon), le Pakistan oriental, le Vietnam (US Army). Bien sûr, il y a des exceptions, comme en RD Congo, où les ado-filles soldats avaient violé des hommes en République centrafriquaine, mais toutes les conféssions relisgieues, toutes les idéogies, tous les systèmes politiques: le viol est utilisé contre les femmes.

        Ce n’est ni dégoûtant ni révoltant, mais c’est un crochet dans le plexus solaire. Si une femme dont le gouvernement et une multinationale avaient de la femme une iustus hostis (ennemi juste), mené une guerre en utilisant l’arme la plus perfide le phallus et dans un champ de bataille humain (les entrailles) tient ses propos, et qu’aucunE leader d’opinion international ayant une autorité morale ne l’a critiqué, ce que quelque chose ne va plus au monde.

        Que les relatiions avec ses fils ne soient pas au beau fixe ne joue aucun rôle, mais cette absolution faite à Total est une trahison à la cause des femmes: elle aurait dû utiliser toutes les tribunes lui offertes pour dénoncer le viol et les violences sexuelles contre les femmes (les enfants et les hommes), contre le recrutement forcé des ado-enfants dans les armées et autres groupes armés, contre les déplacements forcés des populations civiles pour permettre aux multinationales de s’implanter et contre les travaux forcés. Tout cela se passait dans son pays, alors qu’elle vivait en toute sécurité (physique, matérielle et financière) dans sa maison.

  2. « Aung San Suu Kyi, rock star, ego et mononiaque, une “rabenmutter” »

    Jalousie, sexisme et masculinisme forcené de Tundanonga.

    A quand une loi contre le sexisme ? Franchement c’est bas et pitoyable.

    Aung San Suu Kyi est obligée à des compromissions et ce n’est pas elle qui EST Total. Le problème c’est Total. Aucun chef d’État birman ou autre ne peut se débarsasser de la plaie Total sans discuter avec ces tyrans-là (des français d’ailleurs).

    Mais bien sûr monsieur Tundanonga retourne tout dans l’autre sens. La victime est le bourreau, le bourreau la victime.

    Juan ne te laisse pas instiller le poison de la médisance par ce pervers (dans le sens « per vers » inversion, inverser, prendre les choses et les retourner pour transférer les vraies responsabilités sur celleux qui essaient de changer les choses).

    1. Il ne faut pas craindre les Lumières. Mais, arrêtez vos conneries! Silence is golden! Il faut re-apprendre à se taire, si un sujet depasse votre entendement. Vous me lisez sur Sarkofrance, mais vous ignorez tout de moi: je peux aussi être vulgaire, plus vulgaure que vous, croyez-moi.

      C’est votre droit de défendre les intêrets de Total, mais ne me niez pas le droit d’exxprimer mon opinion sur des propos, qui discreditent son auteur. Ne comptez pas sur moi pour vous donner de leçons de retenu, de leçons de morale: vous re-agissez complètement à côté de la plaque, mais cela peut s’expliquer par votre niveau de culture générale extrêmement plat: savez-vous ce pensent les Shan et les Karen, les principales victimes de Total? Je vais essayer vous expliquer, Total exploite de gisements de gaz situés dans les Etats de Karen et Shan en Myanmar. Pour exporter ce gaz, il fallait construire de gazoducs jusqu’au port d’exportation, donc il fallait déplacer les populations le long de la tracée. Que faire? L’armée de Myanmar avait utilisé le viol des femmes pour terroriser les populations et les forcer à quitter leurs terroirs: les intellectuelles karen et shan ont réalisé des études sur le terrain et dans les camps de refugiés en Thaïlande et mené une campagne internationale pour sensibiiser l’opinion publique internationale contre Total. Si vous n’êtes pas au courrant de cela, faites des efforts pour éviter vos commentaires ridicules. Ridicules? Non, Total contribue au maintien et à l’amélioration de votre niveau de vie personnel en France, où il paie des impôts! CQFD.

  3. A Tundanoga :oui je sais que vous voulez me faire taire mais je ne vous laisserais pas écraser les femmes ici en vous targuant d’aider les femme « là-bas ». Ce cinoche on ne le connaît que trop.
    La gauche a trop ce défaut de pleurnicher sur les misères lointaines en laissant crever femmes et enfants de leur pays et quand je lis vos insultes contre les abolitionnistes d’Europe je n’ai que mépris pour vos larmes sur les Thaïlandaises !

    Réapprendre à se taire ? Les femmes ne font que ça !

    Au tour de types comme vous de la fermer !

    Voilà ce que publie le Point.fr http://www.lepoint.fr/monde/hollande-assure-que-total-respectera-les-lois-en-birmanie-26-06-2012-1477981_24.php

    « François Hollande a assuré mardi que Total respectait les normes en matière d’environnement et de travail en Birmanie et a promis à l’opposante birmane Aung San Suu Kyi d’intervenir directement auprès de la compagnie pétrolière en cas de manquement. « Aujourd’hui, il y a de la part de cette entreprise des pratiques qui ont changé et qui sont respectueuses d’abord des droits de l’homme et qui doivent aussi respecter les normes environnementales et les normes sociales », a jugé François Hollande devant la presse à l’issue d’un entretien à l’Élysée avec la lauréate birmane du prix Nobel de la paix.

    « Mme Aung San Suu Kyi a eu des rencontres avec les dirigeants de Total et nous-mêmes, à chaque fois que nous avons à poser des principes, nous veillons à ce qu’ils soient respectés, ça vaut pour toutes les entreprises, et notamment Total, et c’est le cas aujourd’hui en Birmanie », a-t-il ajouté. « S’il advenait qu’il n’y ait pas ce respect, Mme Aung San Suu Kyi pourra à tout moment me joindre pour que nous puissions y mettre bon ordre », a assuré le chef de l’État français. »

    Si Aung San Suu Kyi ne se plaignait pas des agissements de Total, Hollande n’aurait pas besoin de tenir ce genre de discours monsieur-je-sais-tout-mieux-que-personne !

    Quant à la « Rabbenmutter » c’est bien le coup bas masculiniste de base. Est-ce qu’on s’intéresse au rôle de père des hommes politiques et s’ils s’entendent avec leurs enfants ? En avez-vous des enfants ? Savez-vous ce que c’est d’en élever ? Croyez-vous qu’on les choisisse et qu’ils sont taillés sur mesure pour s’entendre avec vous ? Certes non. Vous n’en savez strictement rien. Vous savez aussi peu que vous braillez.

    Alors taisez-vous.

    C’est une honte de s’exprimer comme vous le faites.

    1. «Mais, arrêtez vos conneries! Silence is golden! Il faut re-apprendre à se taire, si un sujet depasse votre entendement.» Votre cas est déséspéré, est-ce de l’alnaphébisme de retour?

      Peut-on apprendre à un chien de s’assoirr autrement? La psychologie animale n’y pas réussi. « Laver la tête au singe, c’est gaspiller du savon ». Etatnt monophone (français), vous présentée les mêmes lacunes que les scientifiques français, qui ne savent l’anglais: votre bibliographie ne se limite qu’aux publications en français. Mais prenez de la peine et prenez de cours d’anglais!

      Total Denial – Film by Milena Kaneva (Official) – docu de 93:43 anglais et sous-titrage anglais
      http://video.google.com/videoplay?docid=438241643723703970

      The use of rape as weapon of war in Burma’s ethnic areas
      http://www.burmakommitten.org/wp-content/uploads/2012/03/Rape-as-weapon-of-war-Burma.pdf

      Licence to rape.
      http://www.burmacampaign.org.uk/reports/License_to_rape.pdf

      Total out of Burma
      http://totaloutofburma.blogspot.de/

      Rape as Weapon of War in Burma
      http://thecurvature.com/2008/06/02/rape-as-weapon-of-war-in-burma/

      Hollande défend comme vous les intérêts de la France.

  4. « Silence is golden » pour les prétentieux comme vous.

    Vous n’êtes qu’un fat et un outrecuidant, vous mélangez tout, les torchons et les serviettes, la guerre en Birmanie et la vie privée d’une femme politique, uniquement pour assouvir votre épouvantable sexisme.

    1. Pourquoi êtes-vous tant agitée? Vulgaire comme « une pute (sic!)? L’injure gratuite est-une une faiblesse ou une force pour vous? dans quel monde vivez-vous? Vous venez de découvrir Aung San Suu Kyi avec la dernière canicule, contentez-vous de cela. On ne mène pas un combat social ou politique, lorsque l’harmonie manque dans le foyer, dans la famille. Il y a de fortes personnalités, qui ont pris/prennent de positions claires même cotre leurs prores familles, lorsqu’elles jugent qu’il y a divergences d’opinion et de lutte: La fille et l’épouse de castro vivent enxil aux USA, où elles sont actives politiquement. Lorsqu’un quotidine suisse titre « Aung san Suu Kyi, rock-star », vous ne protestez pas auprès de la rédaction, je reprends le litre avec le lien, vous vous emportez: preuve que vous fréquentez les bistrots de coin de rues que vous y discuter avec les gens. Qu’est-ce qui vous empêche de soutenir et de maintenir un débat sans passer par la vulgarité et les arguments ad hominem? Je peux vous « annihiler, anéantir, atomiser », si j’utilisais vos méthodes. Mais, le Net n’est pas pour moi, un milieu pour me défouler, liberer mes frustations, vivre mes fantasmes, ce que vous faites. Décomplexez-vous! Vous serez bien à l’aise, si vous ne voyez pas en toute personne, qui ne partage pas vos opnions, un adversaire, un ennemi! Vous luttez contre les moulins à vent comme Don Quichotte!

  5. @ Juan

    Aung San Suu Kyi est quelqu’un de la classe de Nelson Mandela, des gens d’un niveau exceptionnel comme on en rencontre un ou deux par siècle; elle a subi un long emprisonnement (certes, dans des conditions moins dures, mais n’a jamais cédé) mais a toujours dit et su que le changement passait par d’incontournables compromis: compromis avec les généraux birmans soutenus par la Chine et que personne n’est en mesure de renverser, compromis avec Total dont la Birmanie a besoin en fermant volontairement les yeux sur ses exactions passées, etc.; mélange étonnant d’énergie personnelle et de réalisme politique.

    N’attendez donc pas d’elle, malgré tout ce qu’elle a enduré, une politique irréaliste et naïve de « table rase » et de règlements de comptes.

    Un trait admirable, commun avec Mandela, qu’on trouve rarement chez des gens qui ont subi des décennies d’enfermement et de persécutions, et qu’on attendrait plutôt animés d’une farouche rage de vengeance: la finesse extraordinaire de son sens de l’humour; voyez:

    http://www.liberation.fr/politiques/2012/06/27/hollande-taquine-par-aung-san-suu-kyi_829636

    1. Je respecte votre opinion et votre personne pour plusieurs raisons, sans vous connaître et je pense. Vous parlez de Mandela? Et Steve Biko? Et Albert Lutuli, le premier premier Nobel africain de la Paix? Et Ken Saro Wiwa?

      J’ignore les critères, qui les a établis et qui est passé à la théorie à partique pour les appiquer à Mandela et Aung San Suu Kyi.

      Qu’est-ce qui lie ces personnalités: Kissinger, Le Duc Tho, Obama, Mandela, Ghandi, Martin Luther King, Soeur Theresa, Aung San Suu Kyi: le prix Nobel de la Paix.

      Les idoles des uns, ne sont pas forcément ceux des autres. On peut être héros/héroïne dans un camp et traître/criminel dans l’autre. Les personnalités étiquetées dangereuses, engagées pour changer l’ordre des choses dans de societés dans l’intérêt commun de l’humanité, où dans les societés dans lesquelles l’injustice et la violation de la dignité humaine sont de principes du Pouvoir, ont toujours été liquidées physiquement (morts violentes) par les « gardiens » de l’ordre ancien.

      L’establishment pouponne ses poulains, même s’il les écarte un certain temps de la vie publique, sous de pretextes différents, parfois avec de procès-bidons. Savez-vous le nombre de Sud-Africains, indénedamment de la couleur de leur peau, qui ont été liquidés parce qu’ils étaient membres ou sympathisants du PAC, ANC ou Cosatu? Connaissez-vous la dernière victime de l’apartheid, colis piegé à l’étranger?

      La perfection n’est pas de ce monde, mais lorsqu’on est leader d’opinion, porte-étendard et qu’on fait rêver les masses, il faut savoir vivre ses responsabilités. L’etablishment peut produire des idoles et des ennemis publics à volonté, mais comment ne pas tomber dans ce piège.

      Vous avez cité Mandela, j’ignore les raisons et je pense que vous vous êtes déjà penché sur la question « comment a-t-il réussi le coup de sortir directement de la prison à la présidence de la République, alors qu’il n’a aucun moyen de communiquer avec son parti et les masses, alors que le monde avait changé? » et si je vous posais une question sur le destin de Winnie Mandela pendant l’emprisonnement de son époux et pendant la période, où N. Mandela était président de l’Afrique du Sud, que me direz-vous.

      Si vous avez du temps, je vous recommande: *John Pilger: Freedom next Time, 2006: 239-350 et, *The People vs Philip: How the ANC Sold Us for a Cup by Andile Mngxitama Published by New Frank Talk.

      Il y a de gens, qui croient encore que Marie, était vierge lorsque Jésus est venu au monde, tout en étant mariée.

  6. A Tanganunganunga, le fat : Un type qui est pour l’exploitation de la chair humaine féminine dans le cadre de la prostitution n’a RIEN À DIRE sur la justice et la dignité humaine.

    Un type qui clame que « Belle de Jour » est l’incarnation de la prostituée de base, qui vient parler de la Vierge Marie et de Winnie Mandela ici pour faire des insinuations putrides est juste méprisable.

    Honte ! Honte !

    Manier des langues étrangères et lirent des tonnes de bouquin super calés n’est EN RIEN un garant d’intelligence.

    Bien des érudits sont des pauvres types sexistes comme vous et quantité d’analphabètes leur sont éminemment supérieurs. Alors arrêtez votre déballage de connaissance en anglais (je me marre du ridicule de la démarche) pour étayer vos théories perfides et mesquines.

    1. Vous me faites chier. Aux troubles caractériels et aux troubles de la personalité, s’ajoutent une sémantique pauvre, une culture générale quasi inexistante et un manque de logique analytique: raisonner par analogie, par réduction/déduction, a contrario etc. Vous n’êtes qu’une vicieuse, qui investit toute son énergie dans la provocation.
      D’où tirez-vous ce postulat « cela n’enlève RIEN aux mérites de Mandela puisque son but : la suppression de l’apartheid, A ÉTÉ ATTEINT »?
      Si vous ignerez pourquoi la première visite du Présdent Mandela était reservée à Cuba, ce que vous êtes un piètre personnage: Interventions cubaines en Afrique – Docu: Cuba, une odyssée africaine. Lire:
      http://www.cubalatina.com/histoire/cuba-afrique.php3

      Quelle (s) action(s) aviez-vous menez contre le regime d’apartheid, au moment, où l’Occident violait l’embargo decrété par l’ONU contre l’Afrique du Sud, en coopérant militairement, économiquement et militairement avec ce pays, au moment où il y avait de massacres à repetition dans les townships, au moment où Winnie Mandela et les Résistants de du Cosatu, du PAC et de l’ANC étaient quotidiennement harassés, au moment où les Résistants internes et en exil étaient assassinés, au moment où les Sisulu, mandela etc croupissaient dans les gêoles sud-africains?

      C’est l’intervention cubaine en Angola, qui avait abouti à la défaite de l’armée sudafricaine, qui est l’élèment percuseur, la cause motrice de la fin institutionnelle de l’apartheid en Afrique. Votre sémantique est excrable, elle rend malade, elle cause de la migraine.

      Mandela chante :

      Tuez les Blancs »:

      Kill the Whites

      Blacks sing about killing whites – Kill the Boer compilation

      Jacob Zuma sings « Kill the Boer » at ANC Centenery Celebrations in Bloemfontein, South Africa

      Jacob Zuma sings Umshini Wam (Apporte-moi ma mitrailleuse)

      Avec l’espoir que la pondération et la mesure guideront vos interventions. Ite missa est.

  7. @ Tundanonga

    Il y a toujours eu des tas de gens qui ont sacrifié leur vie à des causes, mais vous semblez ne pas comprendre le point commun si rare entre Nelson Mandela et Aung San Suu Kyi.

    Deux personnes ayant subi des décennies d’emprisonnement ou d’assignation à résidence, n’ayant jamais cédé, ayant obligé leurs geôliers toujours au pouvoir, par leur seule résistance inflexible et sans qu’aucune révolution n’ait abattu le régime en place, à les libérer et à leur confier un rôle politique de premier plan, et l’assumant alors sans le moindre désir de revanche, sans se renier mais en tenant compte de ce qui est possible et de ce qui ne l’est pas, et avec un psychisme vraiment hors normes, se comportant comme si elles n’avaient été emprisonnées que 24 heures.

    1. Croyez-vous sincérement que si Mandela avait été si dangereux pour l’apartheid, il aurait survécu? Steve Biko aurait pu être jetté en prison comme les autres, pourquoi fut-il assassiné. Si Aung San Suu Kyi était un danger pour les militaires, elle ne serait pas encore vivante aujourd’hui. C’est le Prix Nobel de la Paix, qui est leur point commun, qu’ils partagent Obama, Kissinger et Le Duc Tho.

      Léonard Peltier est le plus ancine prisonnier politique du monde, il est citoyen américain (amérindien) et défenseur de droits de l’homme. C’est depuis plus de 35 ans, qu’il est en prison aux USA, mais il n’a pas de lobbystes, qui oserait contre les USA? http://www.whoisleonardpeltier.info/index1.htm

      Pourquoi est-ce que les uns sont assassinés et les autres emprisonnés seulement?

  8. A Tanganunganunga : tiens donc : Léonard Peltier…..il se trouve que Nelson Mandela lui-même réclame sa libération.
    Ah oui….par manipulation sans doute, pour polir son image, n’est ce pas ?
    Pour vous il n’y a de héros que mort ou prisonnier à perpétuité.
    Léonard Peltier n’était pas leader de l’AIM puisque c’était Dennis Banks. Le FBI a trouvé des témoins pour accuser L.P. de meurtre et il est certain qu’ils (les amerloques) voulaient détruire le mouvement mais tout en faisant assassiner des militant(e)s comme Anna Mae Aquash, ils n’ont pas osé s’attaquer à son chef.
    Mandela est un leader historique du mouvement contre l’apartheid pas un membre de ce mouvement. Il n’a pas été soupconné de meurtre même à tort. Il se peut que l’Amérique (toujours elle) ait eu des intérêts à aider cet homme à mettre fin à l’apartheid (alors qu’elle n’a aucun intérêt à soutenir un mouvement d’indépendance des amérindiens) mais cela n’enlève RIEN aux mérites de Mandela puisque son but : la suppression de l’apartheid, A ÉTÉ ATTEINT.
    Pareil pour Aung San Suu Kyi.

  9. @ Tundanonga

    Aung San Suu Kyi était relativement protégée parce que son père, assassiné en 1948, était le père de l’indépendance birmane et une figure trop populaire en Birmanie.

    1. vous avez vu juste, madame. Mais, l’autre me fait chier (excusez-moi) avec ses réactions et ses arguments de fonds des égoûts.

Les commentaires sont fermés.