Hollande et ses 65 premières mesures.


Deux mois déjà, deux mois et déjà une éternité. François Hollande a rempli la première mission que je lui avais assignée: me débarrasser intellectuellement de Nicolas Sarkozy. Fini l’omni-présidence, le premier-ministre collaborateur, les ministres-potiches, les  conseillers de droit de divin qui parlent sur tout et pour rien, l’agitation permanente, le clivage permanent, le mauvais humour, le Bling Bling déclassant.

Hollande est loin d’être parfait (qui a déjà voté pour un être parfait). Il y a des insuffisances – nombreuses -, des bourdes, des impatiences. Mais bordel, ce président-là a apaisé nos débats, nos esprits, nos réflexions.

Nous pouvons réfléchir.

A celles et ceux qui pensent que la France s’est endormie, voici les 65 premières mesures et actions de l’administration Hollande.

 

  • 1 000 professeurs des écoles supplémentaires dès la rentrée 2012.
  • 1 500 auxiliaires de vie scolaire individuels supplémentaires.
  • 100 conseillers principaux d’éducation et 280 enseignants pour le second degré.
  • 12 000 personnes recrutées dans l’éducation.
  • 2 000 assistants d’éducation et 500 assistants de prévention et de sécurité.
  • 2 000 nouveaux postes pour Pôle emploi en 2012.
  • 80 000 contrats aidés supplémentaires pour le deuxième semestre 2012.
  • Abaissement à 100 000 euros de l’abattement sur les successions et allongement du délai de 10 à 15 ans entre deux donations ; 88 % des successions continuent toutefois à rester exonérées.
  • Abrogation de la circulaire du 31 mai 2011 sur les étudiants étrangers.
  • Abrogation de la TVA sociale.
  • Accompagnement des peuples du sud de la Méditerranée vers la démocratie et le développement économique.
  • Action déterminée en faveur de l’intégrité de la zone euro.
  • Adoption d’une circulaire mettant fin au placement en rétention des familles avec enfants.
  • Adoption du premier projet de loi du gouvernement (lutte contre le harcèlement sexuel).
  • Augmentation de 14 à 30 % de la taxe sur les “stocks options” pour les entreprises, et de 8 à 10% pour les bénéficiaires.
  • Augmentation de 25 % de l’allocation de rentrée scolaire.
  • Augmentation de 8% à 20 % du taux du “forfait social” sur l’épargne salariale, à la charge de l’employeur.
  • Augmentation du SMIC de 2% et lancement d’un dialogue sur les rémunérations lors de la Grande conférence sociale.
  • Baisse du salaire du Président, du Premier ministre et des ministres de 30 %.
  • Charte de déontologie signée par tous les membres du Gouvernement.
  • Choix des modes de déplacement les moins coûteux.
  • Contribution de 3% sur les dividendes distribués.
  • Contribution exceptionnelle sur la fortune pour les patrimoines de plus de 1,3 million d’euros.
  • Création de la Commission de rénovation et de déontologie de la vie politique.
  • Défense de la croissance économique internationale et de la régulation financière aux sommets du G8 à Camp David et du G20 à Los Cabos.
  • Doublement de la taxe sur les transactions financières (0,2 %).
  • Encadrement des loyers à la relocation et au renouvellement de bail dans les agglomérations où les prix de l’immobilier sont les plus tendus.
  • Encadrement des rémunérations des dirigeants dans les entreprises publiques.
  • Engagement de la réforme de la tarification progressive de l’électricité et du gaz.
  • Engagement de la réforme du code minier.
  • Engagement, début juillet, du retrait des forces combattantes françaises d’Afghanistan et ratification du traité d’amitié, nouveau cadre du renforcement de la solidarité de la France envers ce pays.
  • Fermeté à l’égard de la Syrie : appel au départ de Bachar al-Assad, ambassadrice de Syrie déclarée persona non grata, mobilisation avec tous nos partenaires internationaux en faveur de la transition politique, renforcement des sanctions européennes et accroissement de l’aide humanitaire.
  • Fin de la Révision Générale des Politiques Publiques (RGPP) : la mission sur le bilan de la RGPP rendra ses conclusions le 25 septembre 2012.
  • Gouvernement paritaire et création d’un ministère des Droits des femmes.
  • Grande conférence sociale des 9 et 10 juillet 2012.
  • Instauration d’une contribution exceptionnelle (4 %) sur la valeur des stocks de produits pétroliers.
  • Lancement de la concertation pour la refondation de l’école de la République (lancée le 4 juillet), et des Assises de l’enseignement supérieur et de la recherche (le 11 juillet).
  • Lancement de la concertation sur la refondation de l’école de la République.
  • Lancement de la concertation sur le nouvel acte de la décentralisation.
  • Lancement de la négociation sur les dépassements d’honoraires : en l’absence d’accord, des mesures seront présentées par le gouvernement avant la fin de l’année.
  • Limitation de la hausse des tarifs réglementés (gaz, électricité) à 2%.
  • Mise en place d’une supervision bancaire européenne d’ici fin 2012.
  • Mission confiée à Louis Gallois (Commissaire général à l’investissement) sur la compétitivité de notre économie.
  • Mission de préfiguration de la Banque Publique d’Investissement pour réorienter l’épargne vers les investissements productifs et les PME.
  • Mission relative à la réforme de l’épargne réglementée et la mise en oeuvre du doublement du plafond du livret A.
  • Mobilisation du Gouvernement pour favoriser la sauvegarde d’activités et encourager le dialogue social
  • Mobilisation en faveur de la stabilisation de la situation à Bamako et de la lutte contre les bastions terroristes au nord du Mali.
  • Nomination de 22 commissaires au Redressement productif.
  • Pacte européen pour la croissance et l’emploi (120 milliards d’euros, soit 1% du PIB de l’UE) : – Augmentation de la capacité totale de prêt de la Banque européenne d’investissement de 60 milliards d’euros. – Mobilisation des fonds structurels en faveur d’initiatives de croissance à hauteur de 55 milliards d’euros. – Lancement des “project bonds” pour financer des infrastructures de transport et d’énergie à hauteur de 5 milliards d’euros.
  • Plan pour la filière automobile.
  • Préparation de la conférence environnementale des 14 et 15 septembre.
  • Préparation des travaux de la conférence environnementale (qui aura lieu les 14 et 15 septembre).
  • Promotion de la transition écologique et de la taxation sur les transactions financières internationales lors du Sommet de Rio+20.
  • Relance d’une véritable formation professionnelle des nouveaux enseignants avec, dès la rentrée 2012, des décharges de service pendant leur première année d’exercice leur permettant de compléter leur formation (mesure équivalente à un millier d’emplois).
  • Relance de la coopération franco-allemande sur une base équilibrée et élargissement du dialogue à l’ensemble de nos partenaires européens.
  • Relèvement uniforme des bourses étudiantes de 2,1 % en septembre 2012.
  • Renégociation du traité européen de stabilité financière, dans le cadre d’une “intégration européenne solidaire”.
  • Retour à la retraite à 60 ans pour ceux qui ont commencé à travailler avant 19 ans (décret).
  • Retour à la TVA à 5,5 % sur le livre et le spectacle vivant.
  • Soutien à l’achat des véhicules les moins polluants dans le cadre du plan pour la filière automobile.
  • Suppression de l’exonération et de la défiscalisation des heures supplémentaires (sauf pour les cotisations patronales des PME de moins de 20 salariés).
  • Suppression de la franchise pour les bénéficiaires de l’Aide médicale d’État.
  • Taxe sur les transactions financières en coopération renforcée d’ici fin 2012 (en vigueur en France au 1er août 2012).
  • Transposition de la directive européenne pour l’élargissement du système d’échange de quotas d’émission de gaz à effet de serre.
  • Visite hautement symbolique de Aung San Suu Kyi, incarnation de la lutte du peuple birman pour la démocratie.
Publicités

40 réflexions sur « Hollande et ses 65 premières mesures. »

  1. La France endormie ? Mais pourtant, on l’entend ! Elle murmure, elle communique, elle réfléchit, elle échange, elle gronde devant et dedans les Bourses du Travail, le carreau des usines …
    Elle s’est donné une nouvelle majorité et le changement, elle le construit, là, maintenant !
    Merci Juan.
    Allez, on diffuse !

  2. Vous rêvez beaucoup, car votre commentaire est à l’image de Hollande de la démagogie, étant donné que sur le volet Europe, Hollande n’a rien réussi puisque le traité a été signé en janvier par Mr Sarkozy avec le volet « croissance  » c’est que du bla bla, d’ailleurs Mr Baroso l’a redit lors de sa dernière intervention à la presse,les mesures faites par Mr Sarkozy sont jetés à la poubelle par pur haine contre Mr Sarkozy et pas pour le bien des Français, et le point sur le i c’est les mesures démagogiques prises comme les 2 % du smic, les 25 % d’allocations de rentrée scolaire et ainsi de suite, c’est peanuts à côté des hausses du Gaz, EDF, essence et ainsi de suite, alors que de l’autre côté en enlève du pouvoir d’achats aux Français,elle est où la cohérence, Hollande et son Gouvernement nous mènent dans le mur et vous pouvez louer tant que vous voulez les démagogies de ce Gouvernement, les Français commencent à se réveiller je l’entends de plus en plus dans mon entourage et beaucoup avaient voté pour Hollande et le regrettent

  3. quel recoupement avec son annonce de campagne sur ce qu’il ferait pendant ses 100 premiers jours ?
    l’intérêt est de mesurer s’il a tenu parole

  4. Bonjour,

    Je conçois que l’on peut voir les choses de cet angle.

    Il eût été tout aussi recevable d’écrire l’anti-thèse.

    D’expliquer que bien sûr Sarkozy n’a pas tout bien fait, qu’il n’a pas tout réussi, qu’il n’a pas été un visionnaire infaillible, qu’il a été très perfectible dans sa politique et sa personne -un être humain en quelque sorte malgré l’aura qu’il pouvait dégager, mais que « bordel » c’était une autre France que celle que nous avons là. Un France qui a su se maintenir dan les grandes Nations malgré les multiples crises abattant les plus faibles les uns après les autres.
    De nous offusquer de ces ministres Filippetti, Taubira, Montebourg etc… qui parlent au mépris du bon sens économique, qui bafouent les victimes en choyant les coupables, qui encouragent les pirates, la liste est sans fin pour celui qui aurait le loisir de détailler.
    Et de continuer en déclarant qu’en opposition au sentiment d’apaisement nous pouvons plutôt percevoir une certaine léthargie entretenue par de belles paroles. Après la sur-responsabilité, place à l’irresponsabilité.
    De prétendre que la presse française est complice et tellement décalée en regard des médias étrangers.
    De se désoler sur l’image qu’Hollande donne de la France à l’étranger.
    Sans oublier de lister les décisions prises à la va-vite dans l’optique d’assurer les législatives. Décisions écran de fumée pour manipuler l’opinion des plus crédules, de peu d’envergure, bien souvent dogmatiques pour casser purement et simplement ce qui a été construit précédemment.

    Mais bon, tout cela serait partial et laisserai dans l’ombre des pans entiers de saines décisions prises par le nouveau gouvernement.

    Alors je ne le ferai pas.

    Votre article est un bon article engagé et c’est bien compréhensible. Dans le camp opposé c’est la même musique: on encense Nicolas et on enfonce François. La vision partisane est toujours celle qui domine, c’est la facilité. Décrire une situation objectivement est une autre paire de manches !

    Pour arriver à ma conclusion qui porte sur la plus petite de vos phrases. La plus importante: « Nous pouvons réfléchir. »

    Je pense que ce n’est qu’avec une approche objective, qu’en regardant aussi avec les yeux de l’autre, qu’en faisant l’effort de se remettre en question que l’on peut « réfléchir » efficacement à l’avenir de la France.

    Amicalement,
    Emmanuel

  5. Juan, il y a plusieurs mesures que vous mentionnez qui ne resteront que dans le papier ! Seules quelques mesures impacteront les français ! Il y a des mesures phares qui ne sont pas à l’ordre du Jour et qui seront franchement transformatrices si l’on oser les mettre en place : LA RÉVOLUTION FISCALE, LA RÉVOLUTION ÉCOLOGIQUE, LA REFORME DE LA SANTE ET REFORME DES INSTITUTIONS ET LE RESPECT DE NON CUMUL DES MANDATS QUI DEVAIENT SE FAIRE A PARTIR DU 1ER OCTOBRE.

  6. Ah c’est plus reposant ce début de quinquennat…. Que cela continue et que des améliarations pour le bien commun soient de plus en plus visibles. Voilà…

    1. Approbation pour le début de la phrase, quant à la suite, c’est du domaine du rêve, et tous les indicateurs, tous qqsoit leur origine disent le contraire

  7. Bien que je préfère, moi aussi, ce début de quinquennat au précédent bling bling et neuneu à souhait, je reste cependant dans l’expectative quant à la suite. Mais bon, le premier acte fort du quinquennat HOLLANDE reste pour l’instant d’avoir viré la clique sarkozienne, c’est déjà çà. Se couchera-t-il complètement devant les marchés en rassurant ce Tatcher masculin Anglais, laquais des USA ? Ou au contraire, marquera-t-il enfin son quinquennat plus à gauche que ne fut celui de Jospin qui ne pouvait pas tout et dont le programme en 2002 n’était pas « socialiste » ? Mystère… Le peuple de gauche majoritaire l’observe et en tirera les conséquences sans attendre 5 ans. ARAMIS

    http://www.youscribe.com/catalogue/livres/litterature/romans-et-nouvelles/sale-temps-pour-les-faisans-687851

  8. je n’ai pas encore réussi à me reposer avec les umpistes bouchés du blog…..éduquer ces mecs là est un sacerdoce
    dites donc JUAN, vous êtes incroyablement informé du travail PSiste pour un indépendant…….

    je reste coi devant la liste….

    1. Espoir comme d’habitude est sur l’écume des choses, sur la vengeance, il doit donc adorer cette Naja dont les propos sont chaque fois une référence au précédent gouvernement, comme s’il suffit s’être de gauche pour être efficace, le PS qui prétendait savoir à lui aussi laissé le chômage progresser, alors que c’était la première urgence vitale… mais le PS a préféré creuser encore chaque mois depuis Mai un peu plus la dette…. Le PS et son médiocre gouvernement d’apprentis devront en rendre compte. Espoir à la niche, vous n’êtes qu’un toutou, un caniche, un cireur de pompes, ou un paillasson, au choix

  9. Puis-je signaler à Juan qu’il doit y avoir un dysfonctionnement dans les commentaires car j’en ai posté un vers 9h30 et il a disparu ?

  10. Juan, tu me sors les mots de la bouche !
    Quel bonheur de se lever le matin et ne plus se dire : « – P…, il est encore là ce C.. »
    Je revis même si je reste attentive ……

  11. Beaucoup de mots, mais pour les petites gens c’est toujours difficile. On augmente le SMIC ok, mais ceux qui sont juste au-dessus rien, cela crée une inégalité entre les salariés. Pour ce qui est de la taxation des riches, c’est trop frileux, pour les dépassements d’honoraires aussi. Toutes ces personnes ont fait leur études et pendant ce temps ont été payés avec l’argent des contribuables ; il est normal que l’institution qui les a formé ait un retour sur investissement. Il faut qu’il montre qu’il n’est pas la « fraise des bois » que l’on croque tout cru. Il faut rapprocher les français entre eux et redonner espoir, ce sera ça la vraie rupture. De même que la concertation avec les organisations syndicales. En effet nommer des professeurs pour faire plaisir aux syndicats de l’éducation OK, mais pour quel projet ? Toute l’éducation est à revoir, méthodes, rythmes….Chaque sortie doit être financée par une entrée et tout doit être revu. Les diverses dépenses de TOUS les ministères aussi. On ne peut pas dire au Vulgum pecus que nous sommes de nous serrer la ceinture et d’aller en vacances à la Saint Reste Ici, alors que d’autres vont à l’étranger ou dépensent sans compter. Pour les riches, plutôt que de les taxer et de les voir partir, pourquoi ne pas leur proposer d’investir dans une école, ou un hôpital, un dispensaire….En tous cas il vaut mieux que ça bouge si on ne veut pas prendre le risque que ça craque au mois de septembre.

    1. « Toutes ces personnes ont fait leur études et pendant ce temps ont été payés avec l’argent des contribuables »
      Je ne vois pas ce que tu veux dire. Que des études soient quasi gratuites (universités, BTS…) c’est une chose. Payées une autre… Peut être que l’on pourrait imaginer qu’elles deviennent payantes sous conditions de ressources encore faut-il ne pas exagérer.
      La classe moyenne est trop riche pour prétendre à quelconque aide sociale ou sous conditions. Du coup elle paie absolument tout au tarif fort exactement au centime près comme la classe aisée. Plus les impôts. Je trouve cette façon de faire très injuste. On voudrait sanctionner le travail et la réussite qui va avec et niveler par le bas qu’on ne s’y prendrai pas autrement.

      « Pour les riches, plutôt que de les taxer et de les voir partir, pourquoi ne pas leur proposer d’investir dans une école, ou un hôpital, un dispensaire… »
      Une bonne idée à creuser !
      …une maison de retraite ? 😉

      1. Quand ils sont payés pendant leurs études, c’est quand même les impôts des français, non ????Les internes sont encore étudiants et sont payés, et d’autres aussi.

        1. Oui la formation de médecin prévoit d’en effectuer une partie en hôpital.
          Tout comme un étudiant en grande école va faire des stages plus ou moins longs. Souvent modestement payés.
          D’un autre côté, conviens que c’est un travail, car ils y travaillent, et que tout travail mérite salaire.

          Supprimer les indemnités perçues pendant les stages de formation n’est pas (encore) au programme. J’espère 😉

          1. Non, mais il est normal qu’en échange des services rendus il y ait une certaine gratitude. Les infirmières qui ont des stages rémunérés -très peu- on un engagement de servir pendant cinq ans. l’argent ne doit pas être la seule valeur, surtout si on choisit de faire un métier qui sert les autres. Ou alors on est épicier et on vend d’autres choses pour gagner des sous.

            1. Sans compter que ce sont des études longues. Quand tu n’as pas de parents aisés il faut vivre pendant des années. Supprime cela et tu n’as plus ni médecins ni infirmières ni kinés (déjà que les vocations se font rares). Je ne pense pas que ça fasse partie des promesses de notre Président.
              Au contraire il faut encourager les français à faire des études (judicieuses: là il y a une réflexion à mener), il faut tirer notre pays par le haut !
              En Chine, en Inde, il est formé des armées d’ingénieurs, comment veux-tu être compétitif à terme et gagner la compétition internationale (sans entrer dans le débat de la production à bas coûts dans ces pays) si on tire à boulet rouge sur nos têtes bien pleines ?
              Oui, la société France en a besoin.
              Je perçois la pensée de Gauche qui serait peu ou prou: ils nous doivent leur avenir, pour les retenir de partir aux US, imposons un engagement de rester…
              Je me doute que la pensée de Droite serait plutôt: nous en avons besoin, pour qu’ils restent, proposons leur de bonnes conditions, y compris de bons postes bien payés.
              Je pense que la solution est quelque part entre les 2 😉

              1. Quand on est dans un métier de service, il n’est pas logique de faire un chantage au départ vers un hypothétique Eldorado pour augmenter ses émoluments alors que tous doivent faire un effort cause de crise. La qualité du salaire n’a rien a voir avec celle du service rendu, elle ne sanctionne que des études. Les professeurs ont été payés par nos impôts, les locaux….De toutes façons, ceux qui veulent partir aux US reviendront vite car là-bas tout se paye au prix fort. Au début ils croient faire des affaires, mais après….Il y en a qui sont revenus.

      2. « Je ne vois pas ce que tu veux dire. Que des études soient quasi gratuites (universités, BTS…) c’est une chose.  »

        C’est faux. La formation constitue la plupart du temps un investissement sur plusieurs années (la norme en raison des exigences des employeurs est aujourd’hui de 5 à 6 ans au minimum). Les frais de scolarité ne sont ni pris en charge par l’état ni remboursés, il faut également souvent à l’étudiant payer pour les livres et le logement et occuper un emploi durant ses études.

      3. La classe moyenne vit mieux sans doute que la classe des misérables. Et encore, nous sommes en France, un pays riche. Il y a énormément de pays ou c’est bien pire… On ne pense jamais qu’à soi et le réflexe qui consiste à diviser et classer les personnes en catégorie ne fait que contribuer à développer un individualisme de plus en plus décomplexé. Le principe qui a pour fondement le discours dominant visant à faire de la valeur travail la seule acceptable -sans se poser la question de ce qu’est le travail- et reposant sur le principe méritocratique biaisé et n’a pour but que de justifier celui de l’individualisme. On tourne en rond. L’homme a encore beaucoup à apprendre.

        1. Il est normal d’aider ceux qui ont un projet professionnel à le réaliser, mais comme les bourses sont l’argent des contribuables l’état doit pouvoir avoir retour sur investissement en demandant un engagement de servir. Certains ont beaucoup de potentiel et il est normal que la société leur donne les moyens de cette réalisation. J’ai bénéficié de cela pour mes études et je suis encore vivante. Il faut arrêter cette notion libertaire du « je fais ce que je veux, tout pour ma gueule », sans se préoccuper de tenir sa place dans la société. C’est quand même plus confortable d’être aidé pour bien démarrer que de faire des petits boulots pour faire ses études à moitié, non ????Quant à ceux qui dégoisent sur les fonctionnaires, ils peuvent toujours passer les concours pour voir si c’est si facile, et on verra ensuite.

  12. Et bien ! Sans trop vouloir chagriner les amis sarkozystes qui ne risquent pas de pouvoir nous aligner une telle liste pour ce qui concerne le quinquennat précédent, celle-ci nous fait constater toute la différence qui existe entre nos deux premiers mois d’action et leurs deux premiers mois de moulinets !

    ***

    1. D’action… je veux bien, mais de bonnes actions ?
      Je crois qu’il vaut mieux attendre début 2013 pour faire un bilan raisonnable.

  13. Mr JUAN j’ai un petit détail qui me revient à l’esprit sur une de vos bagues il y a une gravure ; même à la loupe impossible de voir quand vous présentez un livre
    celà représente t’il quelque chose ?

    vous allez me trouver curieux, c’est sûr

  14. JUAN

    voyez vous, je ne sais pas pourquoi, j’aurai pensé à une gravure historique…mais je dois rêver effectivement

  15. Sarko est parti et c’est très bien, un peu de calme…. mais les propos tenus mardi à l’AN par la ministre des droits des femmes et la même le lendemain comme porte-parole du gouvernement sont affligeants de médiocrité, cette bonne femme adopte toujours un ton vengeur, vide de sens… porte-parole d’un gouvernement composé d’apprentis en tout, ce gouvernement est affligeant de médiocrité, certes il est plus discret que le précédent, mais il est tout aussi médiocre, et cette Naja l’incarne parfaitement, la vengeance est au pouvoir, pas une seule intervention sans critiquer le précédent, la critique de ses précédesseurs est insuffisante pour réaliser un programme de redressement productif, Montebourg est le ministre de l’effondrement productif, tout ce gouvernement est insipidement médiocre il nous
    conduit droit dans le mur
    Juan est un fidèle serviteur du PS, après sa négligence pour la forme ie les fautes de français en tout genre, il néglige le fond ie le sens des mots
    65 mesures dont certaines sont déjà mises en stand by ie oubliées, mais Hollande avait fait 60 engagements…

    Qu’il soit de droite ou de gauche, un gouvernement devrait être restreint aux fonctions régaliennes, rien d’autre, et dimensionné selon les standard du privé… marre de tous ces inutiles, il y aura bientôt en France plus de fonctionnaires7µ qui nepro7produisent rien que d’actifs/

    1. erratum, il y aura bientôt en France plus de fonctionnaires qui ne produisent rien que d’actifs qui concourent au PIB.. donc à la richesse du pays… ainsi le PS aura créé le néo-soviétisme…

    2. Si on doit limiter l’Etat à ses fonction régaliennes, dans ce cas je ne vois pas à quoi sert un Etat. Voilà une vision bien réductrice de ce que doit être un Etat, car les individus peuvent vivre sans l’Etat mais l’Etat dépend des individus pour exister.

  16. Abercombie

    aux dernières nouvelles les fonctionnaires représentaient 23 % de la population active…….à peine 5 millions sur les 20 au global
    vous nous prévoyez donc 16 millions de chômeurs …bientôt………grâce au PS bien sûr….

    comme inutiles, comptez vous les retraités, les malades sous toutes leurs formes, les enfants ? ce serait intéressant de connaitre votre décompte…………..merci

  17. Abercombie

    vous êtes vous sérieusement penché sur les effets des PPP et la sous traitance actuelle du service public aux privés….si oui alors vous devriez revoir votre manuel du bon gestionnaire

    si non….j’ai tout compris sur votre remarque.

  18. en tout cas il n’a toujours pas rétabli l’allocation équivalent retraite destinée aux seniors ayant leurs trimestres mais pas l’age de la retraite et plus de boulot alors qu’il avait promis de rendre cette allocation pérenne.Je me souviens meme que Marisol Touraine et tout le PS avaient crié au scandale lors de sa suppression mais maintenant qu’ils sont élus les seniors sont passés à la trappe des oubliettes pendant qu’eux se reposent au soleil sans aucun souci de bouclage de fin de mois

  19. Vous avez oublié certaines choses qui peuvent paraître anodines … un exemple: Hollande a reçu le roi de Bahreïn, rencontre bizarrement moins médiatisée par les conseillers en comm’ que le déplacement vers Brégançon en TGV …

Les commentaires sont fermés.