Je n’oublie pas Ségolène Royal


Elle était là à Poitiers, pour l’université d’été des écologistes d’EELV, mon très cher parti préféré (ou pas).

Ségolène Royal avait prévenu qu’elle ne sera pas là pour celle des socialistes à la Rochelle. Croiser Olivier Falorni, faut pas exagérer. Et comment le lui reprocher. Quelques journalistes pouvaient se régaler de cette absence, cela justifiait des articles à peine mieux écrit qu’un billet amateur rapidement jeté comme un blogueur tel votre serviteur.

Jeudi, la ministre Najat a rappelé, discrètement, sa solidarité avec l’ancienne candidate.

Elle est actuellement en Afrique du Sud en tant que responsable de l’Internationale socialiste. C’est à elle de construire son agenda comme elle l’entend. Ses troupes, les royalistes, continuent à se réunir de toute façon. Et je pense que Ségolène Royal saura surprendre une fois de plus!

Elle a raison. Mme Royal conserve une intuition populaire qui, dans quelques mois, sera nécessaire. Rien n’est facile, aucun cadeau, aucun état de grâce ne sera accordé. Il faudra bien parler.

36 réflexions sur « Je n’oublie pas Ségolène Royal »

  1. Je ne sais pas vraiment d’ou sort cette histoire de sens populaire chez Royal.Elle ne manque pas de talent mais si compare a Hollande,ne fait pas des scores exceptionnels dans ces catégories .

  2. Dans sa région 5000 emplois crées pendant que la France en perdait des centaines de milliers ( connaîtrons-nous d’ailleurs le chiffre exact tant ils ont été manipulés?) .
    Des emplois dans les industries vertes , notamment le solaire que Sarkozy a laissé tomber , des aides à la création d’entreprises , à la formation , un encouragement fort à a création de SCOP qui peremettent aux ouvriers menacés de licenciement de reprendre leur entreprise , l’entrée au capital de boites en difficultés, etc…
    Et tout cela avec un budget qui s’est rétréci comme peau de chagrin et des compétences de plus en plus nombreuses et coûteuses sous prétexte de décentralisation .
    La liste est longue et le social y tient une place prépondérante , preuve s’il en fallait encore que lorsqu’on met l’humain au centre des débats les choses avancent loin des préoccupations des requins du CAC40.

    Ca c’est du concret , ce n’est pas du blablabla et c’est bien loin de toutes les petites magouilles politiciennes et surtout des basses manoeuvres de ceux qui ont contribué à lui barrer la route . Pour quel résultat ? Le député Falorni aura-t-il dans tous ces domaines une importance aussi prépondérante? A quoi et à qui servira-t-il?
    On peut ne pas aimer Ségolène Royal pour des tas de raisons plus souvent liées d’ailleurs à sa manière de s’exprimer mais on ne peut nier son immense capacité à inventer , à trouver des solutions , à se préoccuper du bien collectif avant son confort personnel .

  3. Petite coquille^^ »
    « Mme Royal conserve une intuition populaire qui, dans quelques mois, serai nécessaire » -> Si c’est du futur il faut mettre « sera » et si c’est du conditionnel (ce dont je doute fort vu la tournure de la phrase) alors cela « serait ».
    http://www.vatefaireconjuguer.com/search?verb=%C3%AAtre

    Pour ce qui est de Ségolène Royal, j’avoue avoir du mal à suivre son parcours parfois. Est-ce qu’on doit voir dans sa venue à l’université d’été d’EELV un calcul contre le PS and co ou de réels penchants écolos ? Si quelqu’un veut bien éclairer ma lanterne…

    1. @Michel Deniau ,
      Elle est allée à l’université d’été de EELV car elle y a été invitée en tant que présidente de région et c’est à ce titre qu’elle y a fait un discours ayant par ailleurs dans la région Poitou-Charentes un certain nombre d’élus EELV avec qui elle a pu travailler en toute transparence.
      Mais aussi parce qu’elle a eu avant tous les autres au PS cette intuition que l’écologie avait une importance prépondérante dans la société . La croissance que tout le monde porte aux nues s’accompagne le plus souvent de dégâts irrémédiables sur l’environnement donc sur les hommes.
      Allier technologie verte permettant de ne plus gaspiller les ressources de la planète ( il faut en laisser pour les descendants) et activité économique a toujours été sa préoccupation .
      C’est pour cette raison qu’elle tient une place à part au PS même si le temps d’une élection certains font semblant de suivre ce mouvement .
      Et puis mettons-nous un peu à sa place ( pour une fois) aller à l’université d’été de la Rochelle c’est se remettre dans le bain des législatives . Pas besoin de faire de dessin !
      Elle l’a dit , elle l’a répété , elle est toujours socialiste , elle est même au comité de direction ( ce qui là aussi a provoqué quelques remous) . Je ne vois pour ma part aucune ambiguité.

  4. Ce qui m’a toujours étonnée, c’est que les dignitaires du PS et leur cohorte de courtisans (Elisabeth Badinter, Gisèle Halimi, Sylvie Agacinsky, etc…) sont allé très loin dans les attaques, les invectives et les coups tordus, comme jamais ils n’ont osé faire contre des gens qui eux auraient mérité pareils traitement. Je pense notamment aux camora Balkany, Ceccaldi, Médecin, Chirac, Sarkozy, Pasqua, etc… Ségolène Royal contrairement aux précités, n’a pas d’officines ni d’hommes de mains pour conduire les représailles. Manque de courage et bassesses en tout cas de la part de ces dignitaires PS.

  5. Merci Coup de Grisou(encore une fois)en quelques phrases résument ce que pensent les Ségolénistes.Si penser ainsi c’est faire partie d’une secte,alors je suis membre actif.!

  6. sa capacité à rebondir est intacte….sans vague elle continue son chemin dans sa droite ligne….alors çà en agace plus d’un…tant pis pour eux !

    1. On écarte Ségolène Royal…. on malmène JL Mélanchon….. en même temps on ménage Valls qui trahit les promesses électorales, (pas d’exclusions sans solutions) on fait peu ou prou du Sarkozy au MO (pourtant Chirac avait montré la voie) en laissant Fabius lancer ses fatwas ( http://levillagedesnrv.20minutes-blogs.fr/ ) et on semble plier le genou devant TOTAL….
      Ca commence a faire beaucoup….

  7. Cher Juan et chers amis du blog
    Au risque de déplaire je dois avouer que bien que miltant chevronné du PS, et après avoir soutenu du mieux que je pouvais sa candidature aux présidentielles de 2007, je n’ai jamais été séduit par le personnage que j’ai toujours trouvé très factice, fabriqué pour ainsi dire. Je n’arrive pas à la comprendre ni à la suivre dans ses déclarations. Sa tentative de « relooking » ay Zénith m’a interloqué, entre autres .
    Ce que je connais de son comportement quasi dictatorial ( ce sont des faits) comme présidente de région me rebute et je ne peux que déplorer son aptitude à générer des ennemis irréductibles y compris au sein de son propre parti. Pourquoi ?
    Mais je peux comprendre que d’autres soient séduits , je dis bien séduits, car les éléments rationnels sont pour moi, peu nombreux.
    J’en suis désolé.

    1. Je pense Gédéon que si vous aviez suivi,hors médias conventionnels(même PS)ses contributions tous ses discours et actes à l’appui,vous auriez peut-être une autre appréciation à son égard.J’ai toujours en mémoire la réflexion de Jean François Khan à une émission de  » C dans l’air »au sujet du Zénith en question.Jean F.Khan: »Je n’avais pas vu l’émission en entier,je me demandais qu’est-ce qui lui arrivait « (au fond si elle n’avait pas péter un plomb)ça c’est de moi!Je ne me rappelle plus les termes exact! »puis un ami m’a dit »:est-ce que tu as écouté son discours jusqu’au bout? »Réponse de JFK:: »non! « Ce dernier bien que candidat opposé a spécifié que son discours (à ce fameux zénith)avait été ,politique ,pour les jeunes et très explicite.Les termes exact peuvent-être retrouvés sur internet(lien à rechercher).
      Mon cher Gédéon ,je ne veux pas vous jeter la pierre,mais je voulais simplement vous transmettre mes sentiments le plus sincèrement possible sur ce cas du « zénith » et sur Ségolène Royal vu par beaucoup de Français légèrement influencés à leur corps défendant. Bien amicalement.

    2. @Gédéon , On parle toujours de « séduction » quand c’est une femme politique mais d »adhésion » à ses idées quand c’est un homme .
      Evidemment une femme ne peut avoir de raisonnement bien clair , c’est bien connu . Une femme c’est impulsif , c’est superficiel , ça ne réfléchit pas plus loin que le bout de son nez et ça fait n’importe quoi . Une femme ça n’a que des compassions ou des sentiments et les machos bien de chez nous nous serinent à longueur de temps que ce n’est pas avec des bons sentiments qu’on fait un programme politique .
      Il vaut mieux en effet rester imperturbable devant la misère du monde , se concentrer sur les bénéfices que peuvent rapporter telle ou telle prise de position , rouler sa caisse pour montrer « qu’on en a » et surtout ne pas s’écarter du « bien pensant » , de la règle qui veut que « le monde est comme ça , il faut s’y adapter »

      Sans faire du machisme à l’envers je trouve les femmes politiques beaucoup plus courageuses , beaucoup plus pragmatiques , beaucoup plus inventives et beaucoup plus sincères et à part quelques adaptes demeurées du Sarkozisme beaucoup plus détachées des luttes d’appareils qui semblent tant séduire les partisans du calcul politique , le seul valable à leurs yeux capable de résoudre toutes les crises .

      Si c’était vrai ça se saurait !

      Car la lutte de chapelles ne donnent que des résultats stériles qui focalisent sur le superficiel , sur les personnes et non plus sur les idées .
      Les gens de droite peuvent parader , cinq ans de sarkozisme ont contribué à hystériser cette manière de faire de la politique .
      Mais le plus triste c’est quand les gens de gauche s’y mettent aussi .

  8. Je crois que le travail accompli par Royal, au niveau écologique, est exemplaire. Aussi elle a montré à Duflot ses réalisations. Elle a fait une belle utilisation des Fonds Régionaux accordés par Bruxelles. Mais sa personne dérange et c’est ça qui fait la différence. Apparemment ce n’est pas le travail bien fait qui intéresse. C’est « j’aime » ou « j »aime pas », le mélange de l’affectif à la politique. Pas très malin.

  9. Je pense pour ma part, qu’au bout de cent jours, elle aurait plus agi qu’Hollande. Au passage, s’agissant de ses partisans on dit ségolènistes et pas royalistes……..Cela peut prêter à confusion………

  10. Je trouve que le PS est injuste avec Ségolène, la parité c’est bien encore faut-il respecter les personnalités de chacun !

  11. l’Internationale socialiste… Incroyable! ca existe encore… et ca sert a quoi exactement? A preparer la prochaine revolution proletarienne à venir?… serieusement.

    Moi aussi je dirai pas non a un petit voyage d’etude en Afrique du Sud…

    1. Comme dirait notre amie « Eutherpe » Elle en a des C…. »Mais en plus pour ces mâles matchos,on ne les imagine pas tellement elle est féminine,donc devrait-être vulnérable ,voir soumise aux dictats des hommes.(Je précise que je suis un homme,mon pseudo est en mémoire de ma chatte décédée à sa vingtième année)
      Ségo continue à tenir tête à ces hommes prétentieux imbus de leur personne,hypocrites,orgueilleux et j’en passe!Pour arriver là ou elle à siéger(sans coucher,ou ça se saurait on ne lui pardonne rien!Il faut qu’elle est une sacrée valeur en tous genre.Mais j’arrête là, je risque de polluer le site qui ne le mérite pas.

  12. @ MarieAnne
    « On écarte Ségolène Royal…. on malmène JL Mélanchon….. en même temps on ménage Valls qui trahit les promesses électorales, (pas d’exclusions sans solutions) on fait peu ou prou du Sarkozy au MO (pourtant Chirac avait montré la voie) en laissant Fabius lancer ses fatwas ( http://levillagedesnrv.20minutes-blogs.fr/ ) et on semble plier le genou devant TOTAL….
    Ca commence a faire beaucoup…. »

    … et encore on en est qu’au debut… A peine 100 jours… Vous n’imaginez meme pas comment tout cela amuse un homme de droite comme moi… et la cerise sur le gateau c’est de voir toute la go-gauchesphere defendre ces mesures. Hilarant!

  13. @ LilasBerries : « ils l’ont tous jugée dictatoriale, insupportable » pour ne pas dire « une harpie », quoi. Une femme aux commandes c’est tout ce que beaucoup d’hommes ne peuvent tout simplement pas supporter. Quand une femme arrive aux commandes, il faut qu’elle ait été portée par erreur par des hommes et qu’elle les ait entourloupés sinon elle n’y arrive jamais.
    Merkel qui a la « chance » d’avoir un air naturellement bonnasse dont on (les hommes) ne se méfie pas, en a profité à fond.
    Kohl l’a prise dans son parti pour les boulots qui l’embêtaient et comme elle était une brave soldate discrète et sans histoire, il l’a nommée présidente du parti et à force de la mettre à des postes élevés mais pas trop prenants pour les coqs qui attendaient qu’elle leur redonne la place quand ils jugeraient que l’heure aurait sonné, elle a viré un par un ceux qui menaçaient de gêner son passage aux commandes et s’est ménagé le pouvoir pour elle-même. J’admire beaucoup sa subtilité qui n’est pourtant pas apparente physiquement.
    Ce n’est pas par esprit de parité ou d’égalité de la part du corps politique allemand très masculin qu’elle est arrivée au pouvoir, faut pas croire. Elle ne le doit qu’à une tactique magistrale digne d’une grande championne d’échecs.
    Ségolène Royal n’a pas l’air de la concierge qui habite dans l’escalier et qui va faire le sale boulot qu’on lui demande de faire, c’est un désavantage. Elle fait « femme » et une « femme » est muette ou ne monte surtout pas le ton ou alors c’est une harpie.
    Les idées, le programme, l’imagination, la force morale, les évidentes capacités tout cela ne compte pour rien. La mâlitude (pas général mais majoritaire) préfère s’enfoncer dans le marasme absolu plutôt que de confier le pouvoir à une femelle. Elle préfère (la mâlitude) se suicider que de renoncer à un pouvoir mâle. Mais si on le lui dit, elle va rationnaliser avec des arguments estimés par elle-même archi valables et « réalistes » alors que c’est uniquement l’esprit de corps du mâle-blanc-supérieur qui réagit à la menace de perdre la crédibilité de sa supériorité.

    1. C’est curieux, lorsqu’on parle d’une femme au pouvoir, on évoque aussitôt Angela Merkel et on ne bouge pas de là. Eh bien, je vais probablement en surprendre plus d’un, mais pour moi, Angela Merkel n’est pas un exemple significatif. Pourquoi me direz-vous ? Parce que justement c’est l’Allemagne, où à l’instar des pays scandinaves et d’Europe du Nord, les mentalités sont plus évoluées que chez nous. Je trouve autrement plus significatif ce qui se passe en Amérique Latine. L’Argentine, le Brésil, le Chili, le Panama, le Costa-Rica, le Nicaragua ont ou ont eu une femme à leur tête. Pour un continent réputé « macho », (et qui a d’ailleurs inventé le concept de machisme), une telle évolution est formidable non ? Je trouve que cela passe un peu inaperçu……On peut dire qu’aujourd’hui, le machisme, c’est en France qu’il se situe……

    2. Sur Merkel: tu me diras ce que tu en penses: http://spartakiste.blogspot.fr/2012/08/merkel-locomotive-tracteur-ou-boulet.html
      Mais franchement, c’est Merkel, c’est pas Ségo.
      En tout cas, elle est intelligente et a appris de ses erreurs, pas comme Fabius.
      Elle a compris que s’allier avec l’Afrique du Sud est mieux que de lécher les bottes des israéliens, parce que je commence vraiment à être en colère contre lui. Va falloir qu’il change ou qu’il parte, Laurent Fabius, vraiment, c’est le seul point qui commence à me décevoir vraiment dans le gouvernement.
      Mettez Ségolène aux Affaires Etrangères, ce sera mieux que lui!

      1. Merkel est une très bonne administratrice mais elle n’est pas toute seule à la tête de l’Allemagne. Il y a les partis comme le FDP qui n’est pas particulièrement facile à gérer et puis les länder de l’ouest qui votent à gauche. Une chose est sûre c’est qu’elle est démocrate et que les allemand.e.s ne veulent pas prêter aux grecs (car bien sûr c’est dans leur porte-monnaie que ça va se passer). Elle ne prendra donc pas de position qui s’oppose radicalement à celui du citoyen/de la citoyen/ne. Sinon à quoi servirait une démocratie ? Et ce n’est pas Hollande qui fera la loi en Allemagne surtout depuis l’affaire Tweetweiler (mais même avant).

  14. @ Jacques Michel : ce n’est pas curieux, c’est juste la femme de pouvoir que l’on connaît le mieux surtout moi qui vis en Allemagne (mais vous ne pouviez pas le savoir).
    Sinon je suis d’accord avec vous. Surtout avec votre conclusion.

  15. Pour moi Royal est surtout une bûcheuse qui sait pense par elle même
    et qui fait ce qu’elle dit. Il y a vraiment trés peu de ces ‘ »habiletés »
    politicardes (qui sont à moyen long termes des calamités) chez elle.

    C’est en cela me semble-t-il qu’elle est trés intéressante plutôt que
    par soi-disant principalement par « intuitions »

    Encore faudrait-il que les Politiques(de gauche compris) du moins les médias
    soient plus indépendants du Medef et et soient conduits à arrêter de bloquer
    la poltique au droite gauche conservateur et aristocratique et de tronquer
    ou ignore ce que dit Royal (et peut-être d’autres) qui est pourtant bien étudié
    pour être applicable.

    1. Oui ,Lucno , je suis entièrement d’accord . Ils feignent d’ignorer ce qu’elle a fait pratiquement , car elle a remplacé les calculs électoralistes par un pragmatisme intelligent . Pas celui de Sarkozy qui confondait pragmatisme et opportunisme juste dans le but de jouer les gros bras ,mais celui qui consiste à appliquer à la lettre ce qui marche , en collaboration avec tous ceux et toutes celles qui sont prêt(e)s à bosser dans le même sens .
      On la dit autoritaire ce qui est en grande partie faux , elle est surtout très exigeante d’elle-même et évidemment des autres , ce qui pour une élue est une grande qualité et pas du tout un défaut.

      Dans son discours à EELV elle a d’ailleurs déclaré que tout n’a pas fonctionné comme ils l’auraient voulu mais ils ont eu le mérite d’essayer . Peu de politiques sont capables de faire ce genre d’aveu . C’est en cela qu’elle dérange et qu’elle déroute même un certain nombre d’individus qui attendent des politiques LA vérité toute faite et LA solution a tous leurs problèmes sans qu’ils aient à lever le petit doigt .
      Car on exige beaucoup des politiques , des professeurs , de la police et des fonctionnaires en général mais on n’hésite pas dans le même temps à les traîner dans la boue.
      C’est une spécialité bien française qui consiste à dire que tous sont des fainéants ou des parasites sauf soi , bien entendu !.
      Associer les citoyens aux décisions c’est aussi leur faire comprendre qu’aucune solution n’est facile à trouver et à mettre en oeuvre s’ils n’y mettent pas un peu du leur ou pire s’ils ne font pas le contraire de ce qui a été décidé . Il faut de la détermination et du courage , de la pugnacité et du sang-froid , qualités qu’elle possède sans aucun doute , même à droite on le reconnaît !

      Ségolène Royal c’est l’anti-père Noël et évidemment dans une société où tous les 5 ans on élit un roi qui s’occupera de tout , elle ne peut jamais être élue et sera perpétuellement traitée de « nunuche » ou de « bécassine » par ceux ( et même celles) qui aiment les idées toutes faites et les beaux parleurs , qui se réfugient dans les chapelles politiques pour suivre aveuglément leur gourou et qui dans le même temps ont plein la bouche de la démocratie et de la liberté , de la justice , etc….

  16. A certains, qui ne comprennent pas Ségolène Royal…C’est simple, il suffit de ne pas être tordu des boyaux de la tête….

  17. Mme Royal a l’intuition que le PS est bouché pour un paquet d’années, elle se rend compte qu’il y a des places à prendre dans l’autre….serait ce une espèce de chasse à la gamelle ?

    mais je me demande pourquoi cette dame charmante a réussi à générer autant de réactions fortes sur sa présence………….Morano, ce serait normal…………

  18. Bon, … !!
    J’aurais eu bien des choses à dire sur Ségolène, mais la plupart des intervenants m’ont coupé l’herbe sous le pied, dont Coup de grisou avec qui, je me trouve, régulièrement en phase avec ses analyses !!
    En tout cas, pour moi, c’est BRAVO Segolène, OUI, vous méritez mieux,!! COMMENT vous oublier ??!!

  19. Je lirais vos commentaires demain.

    Pour l’heure Marianne refait dans le glauque demain avec son « trio infernal »…..

    La Fée, la Sorcière et le Roi du ra dada…..
    pôve homme normal….

  20. Mon socialisme à moi je le vois en Ségolène Royal. Je regrette son relatif retrait de la scène nationale et je pense sincèrement que le père de ses enfants y est pour beaucoup. Cette femme a des idées dont notre pays a besoin et c’est vraiment regrettable que mes compatriotes ne le sentent pas, préférant voir en elle une femme bien présentable et qui a vocation à jouer les pots de fleurs. Seule elle aurait pu « secouer » notre pays pour lui faire sortir la tête de l’eau. Hollande (pour qui j’ai voté) est trop mou et de plus il est sous influence d’une nana qui a la jalousie pour moteur. Je suis déçu à un point tel que je ne suis même plus l’actualité. Ce gouvernement me fatigue et je regrette le précédent qui me donnait au moins une raison d’exister en nourrissant, par ses décisions, mon aversion du sarkozisme. Le PS sans Ségolène Royal ne m’intéresse pas et si par malheur sa direction décidait de réintégrer le falot Falorni je suis certain d’une chose: je ne voterai jamais plus pour ce parti. Je terminerai en disant que parmi ceux et celles qui ont voté Hollande il y a pas mal de ségolénistes dont le nombre doit dépasser le million de voix qui l’a séparé de Sarko. Il leur doit en quelque sorte sa victoire. A priori, il n’en a rien à cirer d’où ma déception et ma rancoeur.

  21. Ségolène Royal n’a eu besoin de personne pour lui refaire le portrait et donc elle ne doit rien à personne !
    Il existe des personnalités qui à son instar en prennent plein le coquillard sans toujours savoir pourquoi
    cad qu’elle doit être parfaite en tout points alors que les autres peuvent se permettre de la piétiner.
    Comparée à la miss cui-cui et ses bourdes passées et à venir… et je ne veux pas signaler combien
    l’on est prompt à excuser Untel et Untel autre à condition que cela ne soit pas elle.
    Se rappeler l’équipe de branquignols, branquignoles des années écoulées. Amen!

    .

Les commentaires sont fermés.