Le film anti-islam était produit par un Egyptien


Tout ça pour cela.

Le film anti-Islam qui paraît-il fut à l’origine des manifestations ultra-violentes dans quelques pays arabes est l’oeuvre d’un Egyptien installé aux Etats-Unis.

On n’est pas sûr que le film, dans sa version longue, existe réellement…

Ce film, dont des extraits ont été publiés sur YouTube et dans lequel les musulmans et le prophète Mahomet sont présentés comme immoraux et brutaux, a enflammé la rue mardi en Egypte et en Libye, avant que les protestations, visant notamment les ambassades américaines, ne s’étendent à d’autres pays.

Les islamistes somaliens shebab et les talibans pakistanais ont appelé samedi les musulmans à attaquer l’Occident en représailles au film.

Les talibans afghans, qui ont attaqué vendredi soir une base où est stationné le prince Harry, ont affirmé que l’attaque lancée par son mouvement était « en représailles contre le film insultant ». Deux marines américains ont été tués.

Au Caire, les affrontements se sont poursuivis toute la nuit entre policiers et manifestants jusqu’à l’évacuation au petit matin de la place Tahrir, proche de l’ambassade des Etats-Unis, où un calme précaire régnait samedi matin.

 

Nous nageons dans le grand n’importe quoi de la guerre des religions.

26 réflexions sur « Le film anti-islam était produit par un Egyptien »

  1. ça a été l’étincelle qui a fait déborder le vase…….heu c’est la goutte d’eau qui a mis le feu aux poudres…….

    qui a dit qu’un vol de papillon peut déclencher un ouragan de l’autre côté de la planète.

  2. Hélas ! notre avenir et celui de nos enfants dépend à présent de ce « grand n’importe quoi » dans lequel nous sommes projetés par l’intolérance de cette « religion »… Comment nous en protéger ? ce « règne de la terreur » qui envahit notre terre met à mal nos pauvres démocraties, et tous nos discours « pacifites » « pacifiques » « tolérants » , les procés que nos ligues bien-pensantes font à chaque pointe de racisme, ne nous sauvent pas !!- j’apprécie la fermeté de Valls , et j’espère que notre Président ne le déplacera pas à Matignon ….

    1. L’intolérance de cette religion, et celle de tous les intolérants de toutes les religions. Rappelons qu’en 2009 ce sont des fondamentalistes hindous qui ont attaqué des églises chrétiennes en Inde, les brûlant et tuant des fidèles (on en a pas du tout parlé dans nos médias, vu qu’il n’y a que le fanatisme musulman qui soit à la mode). Des intégristes catholiques ont bien balancé un cocktail Molotov dans un cinéma parisien, heureusement sans faire de blessés, alors qu’il projetait « Le dernière tentation du Christ »…

  3. Le grand n’importe quoi avec des guerres de religions qui n’ont jamais véritablement cessé. Ne remarquez-vous pas qu’il y a du grand n’importe quoi dans bien des domaines, au fur et à mesure que la société du spectacle, et plus largement le monde du spectacle, se délecte lui-même dans son grand n’importe quoi ? Pour autant que je sache, ce ne sont pas les animaux qui font les guerres. Intelligence humaine, n’es-tu qu’une vague imposture philosophique ? A l’image de mon intellectualisme ?

  4. Il fallait un prétexte pour permettre aux éternels massacreurs de peuples de se justifier (le gars qui a laisser çà prendra-t-il le fusil ? Non hein ?), les uns en attaquant l’occident coupables à leurs yeux bandés de tous les crimes de la terre et les autres en répliquant contre les « terroristes » qui seront finalement les populations les moins bien protégées et informées. En faisant son film le gars à lançer l’équivalent du fameux : « les sanglots longs de l’automne, berce mon coeur d’une langueur monotonne » attendu par la Résistance pour préparer le terrain au débarquement le 6 juin 1944, alors… ARAMIS

    http://www.youscribe.com/catalogue/livres/litterature/romans-et-nouvelles/les-docks-en-folie-1858422

  5. Ce n’est pas un hasard si les émeutes les plus sanglantes contre les ambassades américaines se sont passées dans les pays du printemps arabe : Tunisie , Libye , Egypte . Dans ces pays , l’extrême-droite salafiste tente de récupérer à son compte ces  » révolutions » et pratique la surenchère et la provocation pour prendre le pouvoir . Rien de tel dans les pays du golfe : Arabie Saoudite , Quatar ou les Emirats , pays dans lesquels les salafistes sont pourtant les plus implantés . Chez eux , inutile de jouer les plus croyants , le fascisme vert est déjà au pouvoir .

    1. exact l’arsène….. ces pays qui financent nos guerres et à qui l’on ne refusent plus rien….. qui abritent et promeuvent le Qaradawi allier précieux et détonnant de l’OTAN, qui y dispose d’une chaine télé et tout et tout, qui y applaudit aux guerres otanesques contre les dictateurs « laics » mais qui trouve et proclame que le régime des saouds est exemplaire…. et même « parfait »…. !! Pas le moindre début d’interrogations sur les blogs….
      Sus aveugle à l’Islam et c’est tout.

      La seule chose qui soit évidente et incontestable en réalité, c’est que la vérité échappe à la logique….

      Lu une très bonne question sur Rue89 de la part d’un jeune tunisien qui en a ras la casquette : « mais ils étaient où ces salafistes exigeants quand Ben Ali etait là ? » que voilà une question quelle est bonne !!
      (Ben Ali qui a trouvé refuge en Arabie Saoudite….!)

  6. Bon à savoir, que pensent ils, eux, de ce qui s’est passé ? L’arabie saoudite montrée du doigt (encore). Eclairant :
    ———————————————————————–
    Les réactions des foules dans le monde musulman après la diffusion d’extraits du film sont d’une prévisibilité inquiétante. Internet abolit les distances et le temps, cette prévisibilité est un pain bénit pour les manipulations qui prennent tout de suite un aspect planétaire.

    Le monde musulman est dans des dispositions pavloviennes pour peu que l’on fasse jouer le levier du sacré et de l’insulte contre le Prophète.

    Qu’elle soit extérieure ou venant de l’intérieur, cette manipulation peut compter sur l’effet, hélas réel, d’une régression du savoir, de la culture et, d’une manière générale, de la conscience politique en œuvre depuis des décennies. Des musulmans, pratiquants pour être précis, en conviennent désormais : nous vivons dans l’ère de la « djahiliya » saoudienne, cet obscurcissement de l’esprit qui, de manière durable, a œuvré à effacer les laborieux mouvements vers le progrès portés par les mouvements nationaux de libération.

    Pour tout esprit un tant soit peu rationnel et politique, le contexte même de la relance de ce film diffusée sur internet est source de suspicion. Il n’est en effet pas anodin que l’Amérique soit à quelques semaines d’une élection présidentielle….

    Attaquer des ambassades américaines et tuer des diplomates ne peut que servir ceux qui cherchent à conditionner une opinion américaine. La cible du film, c’est le gros des Américains, ceux qui peuvent avoir de bonnes raisons – économiques notamment – de penser que les guerres que mène leur establishment ne se justifient pas….

    …. (mais) ce qu’il faut mettre en relief, c’est bien l’extrême disponibilité des opinions musulmanes à la manipulation sur le thème du sacré. ….
    Aucun Imam ne dira que ceux qui prennent le risque de tuer et de mourir ne le font pas pour le Prophète mais qu’ils sont les jouets de manœuvres politiques où leur émotivité est le principal ingrédient.

    Il y a cinquante ans, nos parents qui se battaient pour l’indépendance et la liberté auraient traité l’auteur du film d’imbécile ou de «chien». Ils auraient ensuite poursuivi leur chemin en disant que le plus important n’est pas le regard des ennemis mais notre aptitude à progresser, à devenir meilleurs, à acquérir le savoir. Cet élan a été cassé par un travail, stratégique, appuyé par les Américains d’ailleurs, de décervelement dont le centre a été l’Arabie Saoudite.

    Pour combien d’années le monde arabe restera sous l’emprise d’une « néo-djahiliya » qui pousse les foules à mener des actions non seulement contraires au bon sens, mais surtout aussi contraires à leur intérêt ? Difficile de le savoir. Les Américains ont certes eu à travers cette flambée de manifestations une idée de leur cote d’amour dans le monde arabe où le ressentiment à leur égard se nourrit durablement de l’injustice qui est faite aux Palestiniens. Mais stratégiquement, quand la bourrasque sera passée, l’establishment américain pourra dire à l’Américain moyen… qu’il faut faire la guerre contre l’Iran… et mettre au pas le monde musulman.

    M. Saadoune (Le Quotidien d’Oran) extrait.

  7. Cet assassinat de l’ambassadeur des États-Unis en Libye, et ces attaques contre toutes les ambassades américaines, et parfois tout simplement occidentales, à travers le monde, marquent une escalade dans le processus qui avait déjà vu la fatwah contre Salman Rushdie, l’assassinat de Théo Van Gogh ou les menaces contre les caricaturistes danois de Mahomet, où ceux qui ne tolèrent pas le droit à ce qu’ils estimaient être des blasphèmes ne s’en prenaient qu’à leurs auteurs.

    Cette fois, il y a une escalade: on est face à des intégristes qui œuvrent pour des sociétés dans lesquelles l’État dicterait à chacun ce qu’il peut faire et ne pas faire -et alors, tout représentant de l’ Etat serait effectivement co-responsable de tout acte commis par n’importe lequel de ses ressortissants, qu’il ne pourrait qu’avoir préalablement autorisé: des sociétés dans lesquelles toute responsabilité devient alors collective, et non individuelle, puisque le libre-arbitre a disparu.

    L’idée d’une société dans laquelle un citoyen pourrait réaliser un film sans en demander l’autorisation à qui que ce soit, et en particulier à l’ Etat, leur est insupportable, voire inconcevable.

    Ironie de l’ Histoire: cet assassinat de quelqu’un qui n’était pour rien dans ce film, qui peut-être en ignorait l’existence ou bien le désapprouvait vivement, a aussi eu lieu un 11 septembre, date d’une autre manifestation, encore plus spectaculaire, de l’idée de culpabilité et de punition collectives et aveugles.

    Derrière cet assassinat, il y a bien deux conceptions des sociétés humaines qui s’affrontent: celle de la responsabilité individuelle, et celle de la culpabilité et du châtiment collectifs et indifférenciés.

    On est face à une religion qui connaît une poussée d’intégrisme (comme l’hindouisme, d’ailleurs, et comme toutes les autres en ont connu à d’autres époques: toute religion est potentiellement intégriste, et l’intégrisme ne connaît que les limites qu’on lui impose ) et qui cherche à repousser chaque jour davantage les limites de la critiquer; à travers ce film (qui est sans doute complètement nul, et qui joue de la recette facile de la provocation pour attirer l’attention sur lui, tout comme le bouquin de Millet sur l’apologie littéraire de Breivik), c’est la liberté d’expression qui est en cause: car toute critique peut être vécue comme une provocation inacceptable par ceux qu’elle vise. Mais qui fixe la limite de l’acceptable?

    1. Mais qui fixe la limite de l’acceptable? C’est pourquoi le droit au blasphème contre toute religion –qui n’est pas le droit d’attaquer ses croyants et leur foi- doit être sauvegardé, au même titre que celui du blasphème contre toute idéologie politique.

    1. De plus, les participants à c es manifestations sont vraisemblablement des jeunes des cités qui marchent au quart de tour sans avoir vu une-demi seconde de cette vidéo

  8. Les médias ont tendance cependant à booster l’extrême-droite européenne en insistant sur les incendies d’ambassade par des basanés et des « pas comme nous ». Les incendiaires de bagnoles à travers l’Europe et les mouvements Occupy de citoyens qui en ont plein le dos du système capitaliste sont nettement moins traités par la journaille, voir absolument pas traités. Pourtant ça manifeste sévère et les bagnoles brûlent presque autant qu’avant (mais la police a trouvé tellement de parades que c’est plus difficile, apparemment).
    On a un peu l’impression que l’on nous oblige à détourner le regard de ce qui se passe ici, comme d’habitude.

  9. @ Euterpe,
    « basané » ? Mais presque tous et toutes sont basané-e-s au retour de vacances !

    Ils ne veulent pas que l’on s’en prenne à leur « prophète » et ben! laissons le tranquille !
    Sinon, mon voisin déteste les chiens et vous savez quoi ? je fais exprès d’aller chez lui
    avec ma chienne…
    Cad : qui cherche trouve. Maintenant qui est celui qui cherche ? That is the question !

  10. En général, je ne participe pas à ce genre de débat sur la sottise humaine, portée à son paroxysme ! Fausse guerre de religion mais vrai conflit politique qui exacerbe les sentiments les plus vils de cette humanité décadente et jette l’opprobre sur une population qui, dans son ensemble souhaite vivre en paix.
    Des excités se disant musulmans attisent la haine de l’occident et poussent les foules à la violence sous prétexte d’injure au Prophète !
    Ne sachant même pas si ce ne sont pas les mêmes qui sont à l’origine du sois-disant blasphème mais, de toute façon, laver l’affront, si affront il y a, dans le sang c’est de la pire barbarie et certainement pas l’esprit du Coran inspiré du Divin !
    Si toute les religions sous prétexte de sacrilège mettaient le monde à feu et à sang, c’est le chaos ! ( Malheureusement, ça déjà eu lieu dans le passé.)
    Il n’y a pas trop de moyens de calmer autant les provocateurs que les extrémistes sinon par la connaissance et la tolérance dont les grands médias devraient-être les vecteurs. Mais, ils sont plus enclin à mettre de la violence à la une, ça fait vendre et entretient la peur. Ainsi la boucle et bouclée et ce monde courre à sa perdition dont certains se repaissent….

    1. +1000 !!
      « the independant » publie un bon article :
      « Les provocateurs savent que la politique et la religion ne font pas bon ménage (The Independent) » (Robert FISK)

      Et voilà, un autre petit malin vient d’enflammer le Moyen Orient : on a diffusé des caricatures du Prophète puis on a brûlé un exemplaire du Coran et maintenant on sort une vidéo sur des « terroristes » dépouillés de leurs biens et un faux désert. Les auteurs de la vidéo, des chrétiens occidentaux, se cachent quelque part (ce qui est indispensable pour une bonne publicité) pendant que des innocents sont asphyxiés, ont la tête tranchée et sont tués d’une manière ou d’une autre- la vengeance des Musulmans outragés venant par la même « prouver » que les colporteurs d’ordures racistes ont raison quand ils disent que l’Islam est une religion violente.

      Les provocateurs savent bien que la politique et la religion ne font pas bon ménage au Moyen-Orient. Ils sont pareil. Christopher Stevens, ses collègues diplomates de Benghazi, les prêtres d’Afrique et de Turquie, le personnel de l’ONU en Afghanistan ; Ils ont tous payé à la place de ces « prêtres chrétiens », ces « caricaturistes » ces « cinéastes » et ces « auteurs » – les guillemets marquent la différence entre ces illusionnistes et les authentiques prêtres, caricaturistes, cinéastes et auteurs – qui ont décidé de provoquer 1,6 milliards de Musulmans en toute connaissance de cause.

      http://www.independent.co.uk/voices/comment/the-provocateurs-know-politics-and-religion-dont-mix-8131297.html

      traduction : http://www.legrandsoir.info/les-provocateurs-savent-que-la-politique-et-la-religion-ne-font-pas-bon-menage-the-independent.html

    2. @ JYF

      « L’esprit du Coran inspiré du Divin » !
      Mdr.
      Pourquoi pas le herem sur Jéricho plein de compassion.
      Ou les croisades dans un esprit de franche camaraderie.
      Lire les textes tels qu’ils sont, regarder la réalité en face, s’il le faut combattre l’intolérance fondamentale des textes auto-proclamés sacrés.

  11. Lorsque les tombes sont profanées (chrétiennes, juives, musulmanes ou athéistes, en France, les gens s’indignent. Lorsqu’une cathédrale orthodoxe est profanée, en Russie, sous pretexte de protester contre un Chef d’Etat élu dans de circonstances moins floues que celles de Bush, en 2000, l’Occident occidental crie au scandale et ne dit aucun mot sur l’indignation des Russes de la Russie profonde et de l’Eglise orthodoxe.

    Combien de personnes en chair et en os, sont mortes de mort violente sous les bombes des USA et ses alliés au Moyen-Orient? Continuent d’être tuées par les armes super modernes américaines (dommages collatéraux)? Ces gens de confession musulmane ont le malheur de vivre au-dessus d’un sous-sol riche en pétrole et en gaz. Les décolonisations avaient-elles échouées? Ce sont de anciennes colonies soit de la France soit de la Grande-Bretagne.

    Pour que les Afghanes puissent mettre du vernis sur les ongles, porter de pantalons, sortir seules dans la rue le visage découvert (Mme Blair et Mme Clinton), l’Afghanistan fut rasé par les bombes occidentales et ce pays ocupé encore aujourd’hui. Et pourtant, le sort des Afghanes est resté le même que sous les Talibans, anciens alliés des Occidentaux contre le régime de Najubullah! Sous les communistes, les femmes afghanes exerçaient toutes les professions et étaient dans plusieurs domaines plus libresque les femmes occidentales (elle toucahient à uqlification égale, salaire égal aux hommes).

    Aucune culture n’est supèrieure à une autre. Aucne religion n’est inférieure à une autre.

    Qui peut tourner un film aux USA ou dans un autre pays du monde, qui fait l’apologie des Talibans au nom de la liberté d’expression? Pour avoir publier sur le Net (Wikileaks) des documents « sales » des USA, Julian Assange a trouvé refuge dans une ambassade d’un « rogue-tate »: Equateur, pour eviter d’être extrader aux USA ou une peine de prison d’au moins 100 ans l’attendait.

    Un petit parti politique allemand
    « Pro Deutschland (http://www.pro-deutschland.net/, http://www.pro-deutschland-online.de/) »,

    opposé à l’Islam sur le sol allemand, qui brandit, à toute manif organisée par les salafistes allemands, les carricatures de Mohammet

    (http://www.google.de/imgres?q=pro+deutschland+bilder&start=220&hl=de&sa=X&biw=986&bih=594&tbm=isch&prmd=imvnsu&tbnid=Mw_ZPBRUZYqa7M:&imgrefurl=http://www.welt.de/newsticker/news1/article108679521/Mohammed-Karikatur-bei-Pro-Deutschland-Demo.html&docid=bQ_aDsr9bMgQNM&imgurl=http://www.welt.de/img/news1/crop108679521/7718727006-ci3x2l-w620/Mohammed-Karikatur-bei-Pro-Deutschland-Demo.jpg&w=620&h=413&ei=fsJXUPftFY_ktQb59oCgDg&zoom=1&iact=hc&vpx=83&vpy=240&dur=44&hovh=183&hovw=275&tx=202&ty=95&sig=111581064152980168552&page=13&tbnh=107&tbnw=161&ndsp=17&ved=1t:429,r:12,s:220,i:175),

    est décidé à projetter le long métrage « Innoncence of Muslims » dans un cinéma berlinois. Aucune loi allemande, aucune autorité sur terre ne peut leur inderdire de ce film: la sacro-sainte loi fondamentale allemande (constitution) reconnaît le droit à la liberté d’opinion. La chancelière dans une interview, ce lundi, a parlé du respect des lois. Le ministre fédéral de l’intérieur en appelle à la ville de Berlin, qui est liée aux dispositions constitutionnelles.

    Chaque année en Irlande, les extremistes chrétiens s’affrontent et il y a quelques années, ils se gartfiaient de grenades pendant les offices religieux.
    A la lecture de différentes interventions, tout porte à croire que les intervenants n’ont pas mesuré la gravité de la situation et ce n’est qu’une question de temps, qu’il y ait implosion ou déflagration générale.

    La Foi exclue la Raison et vice versa. Lorsqu’une personne croit en quelque chose, on ne peut pas/plus la raisonner. L’Occident croit toujours que sa mission est d’aligner toutes les cultures et toutes les religions sous/derrière sa culture, sa religion.

    Qui manipule qui?

Les commentaires sont fermés.