Mélenchon, le riche et le parasite


C’était un repas d’affaires. Le restaurant faisait de la gastronomie japonaise « moderne »: cru et donc hors de prix. Mais mon interlocuteur invitait.

Une fois passés les sujets professionnels, l’actualité s’invite.

Lui: « Il est estimable, Mélenchon. Mais pas quand il traite Bernard Arnault de parasite comme dimanche dernier »

Moi: « J’suis d’accord, ça faisait un peu Robespierre »

Lui: « C’est inacceptable. Arnault est un grand patron »

Moi: « Enfin, en Belgique… quand même »

Lui: « Tu es marxiste-léniniste ? »

Moi: « Marxiste, écolo-marxiste ».

9 réflexions sur « Mélenchon, le riche et le parasite »

      1. Tant pis pour le cru et cher !

        Pour ARAMIS, ça me plaît bien le « communard-libertaire et nationaliste-écolo-croyant » !

  1. On ne nait pas parasite, on le devient.
    Je sais pas quand, peut-être dès le début, j’ai pas étudié son parcours, ou alors il a vraiment été utile à l’économie un jour et créé plein d’emplois ? En tous cas, dès lors qu’il fout le camp à l’étranger avec la caisse, oui, parasite, c’est un bon mot.
    Moi, je dirais plutôt « un nuisible », au sens du dialogue de Prévert dans « Le crime de Monsieur Lange ».

  2. Mélenchon a l’air d’aimer Robespierre, j’aimerais savoir jusqu’à quel point !

    Pour Mélenchon peut-être les nobles qui sont restés en France à la Révolution
    et se sont fait couper la tête sont des trés bons citoyens !

    Bien plus estimables que ceux qui ont émigré
    (avec la consolation de rester en un seul morceau). ?

  3. Lui: “C’est inacceptable. Arnault est un grand patron” Et bien justement, il est inacceptable qu’un grand patron quitte le pays où il a gagné tant d’argent… Et pourquoi, parce que c’est un grand patron, ne pourrait-on pas le traiter de parasite ?

  4. Passé de « Mélenchon est estimable  » à « Arnault est un grand patron » me parait un drôle de chemin…..

  5. Mercredi 19 septembre 2012 :

    Toxicité alarmante pour des rats nourris avec un maïs OGM.

    Des rats nourris pendant deux ans avec un maïs OGM meurent plus jeunes et souffrent plus souvent de cancers que les autres, selon une étude à paraître en ligne dans la Revue internationale de toxicologie alimentaire Food and Chemical Toxicology.

    Les résultats sont alarmants. On observe par exemple deux à trois fois plus de mortalité chez les femelles traitées. Il y a deux à trois fois plus de tumeurs chez les rats traités des deux sexes, a expliqué à l’AFP Gilles-Eric Seralini, chercheur à l’Université de Caen, qui a dirigé l’équipe à l’origine de cette étude.

    Deux cents rats ont été nourris pendant deux ans avec un maïs OGM NK603, traité dans certains cas avec l’herbicide Roundup. Ces deux produits sont la propriété du groupe américain Monsanto.

    Pour la première fois au monde, un OGM et un pesticide ont été évalués pour leur impact sur la santé plus longuement que les agences sanitaires, les gouvernements et les industriels ne l’ont fait, a affirmé le professeur Seralini.

    Selon lui, le NK603 n’a jusqu’alors été testé que sur une période de trois mois, une période trop courte pour détecter l’apparition des tumeurs. Quelques OGM ont déjà été testés à trois ans, mais jamais avec des analyses aussi approfondies.

    C’est la première fois, selon M. Seralini, que le Roundup est testé sur le long terme. Jusqu’à présent, seul le principe actif du Roundup sans ses adjuvants avait été testé plus de six mois. Ce sont les meilleurs tests qu’on peut avoir avant d’aller tester chez l’homme, a dit le chercheur.

    L’article de Food and Chemical Toxicology, dont l’AFP a obtenu une copie, montre des rats femelles de laboratoire avec des tumeurs plus grosses que des balles de ping-pong.

    (©AFP / 19 septembre 2012 10h03)

    http://www.romandie.com/news/n/_Toxicite_alarmante_pour_des_rats_nourris_avec_un_mais_OGM__RP_190920121030-18-245497.asp

Les commentaires sont fermés.