La vraie raison de soutenir le mariage gay


On peut avoir de multiples raisons de soutenir la légalisation du mariage gay en France. La plus simple est l’égalité des droits entre les couples.

Mais il en est une autre, plus forte, qui m’est venu en discutant avec un couple d’amis gay. L’un trouvait l’initiative sans intérêt – il y a le Pacs, c’est bien suffisant, me disait-il. Il y a une autre urgence en matière d’égalité des droits, la reconnaissance civile de l’homo-parentalité. Car des couples homosexuels ont déjà, en France, des enfants. Mais un seul des deux parents n’est reconnu ce qui, en cas de décès notamment, pose d’insondables difficultés pour l’enfant.

Pour un laïc, la légalisation du mariage gay serait l’aboutissement d’une autre séparation, celle du modèle républicain d’avec nos anciennes références religieuses. Les religions monothéistes dominantes de nos contrées ne reconnaissent pas le droit au mariage homo. C’est leur droit et … leur croix. C’est leur problème, il est tout à fait légitime que leurs représentants expriment leurs positions, qui n’est donc qu’une opposition. Parfois, leurs arguments dérapent – cf. les propos de Monseigneur Barbarin. Mais les religions n’ont pas le monopole du dérapage.

Seulement voilà, le projet qui nous intéresse ici est une légalisation du mariage civil entre homosexuels.

Et donc posons cette question: pourquoi donc nos règles civiles ne pourraient-elles pas s’affranchir enfin de cette référence judeo-chrétienne du couple hétéro ?

 

59 réflexions sur « La vraie raison de soutenir le mariage gay »

  1. Très bien dit Juan.
    Il serait grand temps qu’on s’affranchisse vraiment du religieux. On voit bien où cela mène le monde, surtout en ce moment…

  2. Ne pas confondre église catholique et chrétienté. Il n’existe pas de mariage religieux dans le protestantisme par exemple. Et puis la bénédiction de couples homos se pratique déjà dans certaines paroisses protestantes, au même titre que les heteros.
    Je crois plutôt qu’il s’agit d’une question generationelle, et si les églises se montrent intolerantes et fermées sur ce sujet, c’est qu’elles sont à l’image de leurs dirigeants et représentants: vieillissantes.

  3. Il n’y a pas tous ces problèmes chez moi en pays protestant. Il y a longtemps que les homosexuel.le.s se marient et ont des enfants. Cela ne fait absolument pas débat.
    C’est vraiment juste un problème de cathos.

  4. Religieux ou pas, il y a quelque chose de mystique dans un couple hétéro qui reste le seul à pouvoir donner la vie.
    Je ne vois pas l’interet de célébrer, à part celui de faire la « teuf », une union par définition stérile.

    1. @ Giacomo

      Faire la teuf est un motif légitime, en soi. Par ailleurs le mariage ouvre des droits auxquels les pacsés n’ont pas accès. Bref, pourquoi refuser des droits, dont celui de faire la fête, à ceux qui en font la demande ?
      Sur la stérilité de l’union deux réponses.
      La première est la vieille histoire drôle : « Deux hommes peuvent-ils avoir un enfant ? » « Non, mais les expériences se poursuivent ». Car il n’est pas nécessaire d’espérer pour entreprendre, ni de réussir pour persévérer. 😉
      La seconde, plus sérieuse. Après le droit au mariage, va forcément se poser celui à la procréation médicalement assistée pour les couples féminins (je suis pour), le droit à l’adoption pour tous (à débattre) ou l’appel à des mères porteuses pour les couples masculins (je suis contre).
      De beaux débats à venir.

    2. Pour paraphraser un blogueur célèbre…. « J’suis pour, j’m’en fiche…. »
      —————————
      Ils sont désespérants……… !! D’abord le mariage civil c’est pas les oignons de la religion…..!
      L’Eglise qui fait mine de vouloir « sauver la famille » …. elle devrait plutôt se dépêcher de comprendre qui sont les vrais adversaires de la dite « famille. »…
      D’une pierre deux coups…. elle comprendra en même temps pourquoi ses églises se vident… comme de tous temps en trahissant le Message qui la fonde, elle collabore avec le système qui écrase, qui broie, qui asservi et qui par cet appauvrissement rend matériellement si difficile (impossible ?) la vie normale et apaisée des dites « familles » qu’elles prétend (mon oeil !) protéger.
      ————————
      Pour un autre point de vue catholique on peut lire sur un site « progressiste » : « Mariage gay : les amalgames scandaleux du cardinal de Lyon Philippe Barbarin. »
      http://golias-news.fr/article5564.html (et le forum qui va avec….)

  5. Le droit à l’enfant n’existe pas : ce n’est pas une marchandise.
    Nous vivons dans un mode dénaturé.

  6. @ Giacomo
    et que faire alors des couples mariés stériles ou qui décident de ne pas avoir d’enfants…..les « dé »marier…..?

  7. …pourquoi ne marirait on pas, civilement, deux êtres qui s’aiment …???
    Le maire et le curé sont deux personnages qui ne regnent pas dans la même coure !
    La République démocratique et laîque, n’est pas dépendante de l’Eglise, ( et inversement ) donc maitresse chez elle !
    Si un curé ne veux pas célébrer un mariage homo, on s’en fou ! par contre un maire n’a aucune raison de refuser !!
    Donc, réponse à la question de Juan ; oui, nos règles civiles doivent s’affranchire de la référence judéo-chrétienne !

  8. « Pourquoi donc nos règles civiles ne pourraient-elles pas s’affranchir enfin de cette référence judeo-chrétienne du couple hétéro ? », tout est dit. Je ne veux pas voir dans cette question un antisémitisme de « Hintertreppe », un antisémitisme sournois et perfide, malsain, rampant et nocif.

    Quelle arrogance! Le restze du monde n’existe pas et s’il existe, il est assimilé au judéo-christianisme! Mais, non, Juan! Le reste du monde existe et ce reste du monde est satisfait avec ses valeurs morales. Non, Juan! Le monde a existé bien avant le christianisme. Vous ignorez les polythéistes, les boudhsites, les musulmans et tant d’autres personnes personnes, qui pratiquent de religions autres que le christianisme, qui ont d’autres valeurs que les valeurs « judéo-chrétienne ». L’Occident va-t-elle imposer aux salafistes ce genre d’union?

    Il faut que l’Occident arrête d’imposer au reste du monde, ses valeurs et autres perversités morales, alors qu’elles sont dans un état irreversible de déchéance et de décadence. Avant, les Occidentaux aux peuples, qu’ils avaient assujetis: pour être civilisé et cultivé, il faut aller dans nos écoles et apprendre nos langues, ils l’on fait; il faut apprendre à manger à table avec fourchette et cuillère: ils ont fait. Il faut dominer vos épouses (il ny a aucune exploratrice occidentale): ils l’on fait. Il faut ouvrir vos marchés à nos produits: ils le font Il faut accepter nos déchets toxiques et nos produits perimés: ils le font. Maintenant, il faut accepter notre nouveau d’union/de mariage! Nenni.

    Mariage homme-homme, femme-femme: jusqu’où va aller cette folie parano de l’Occident? Homme-homme: qui de deux va dans les chiottes pour femmes (voyeur). Femme-femme: qui de deux va dans les urinoirs pour mecs et piseser debout? Douanes aéro-portuaires dans les pays africains, latino-américains et asiatiques: qui fera le contrôle physique d’un homme-femme, d’une femme-homme? Coment remplira-t-on les formulaires pour visas d’entrée ou carte de séjour dans un pays dont la culture ignore cet aspect de la néo-culture occidentale? Ce n’est pas à coup des hormones et des opérations chirurgicales, de vêtements et de la façon de déambuler le Q, qu’on est femme ou homme dans toutes les cultures de l’univers.

    Comment une infime minorité des Occidentaux parvient-elle à imposer ses phantasmes sexuels au reste du monde? La France, présumée être fière de sa culture n’est jamais venue à l’idée d’imposer au reste du monde la consommation des cuisses de grenouillede, comme volet de la culture culinéaire française, mais que quelques illuminés occidentaux menent une croisade pour que le monde s’aligne sur, ce que certains peuples n’ont même pas dans leur imaginaire? Quel est le synonyme de gay dans les langues des peuples primaires de l’Afrique, de l’Amazonie, de l’Indonésie et de l’Océanie? Ils sont primitifs, leur culture, s’ils en ont une est primitive: ils n’existent, dixit l’Occident.

    Certains diront au nom de la « Déclaration universelle des droits de l’homme (1948) », les hommes sont libres de s’unir aux hommes et les femmes et aux femmes. Mais est-ce que les pays signataires de ce document respectaient, reconnaissaient, en 1948, ces mêmes droits aux peuples colonisés, à leurs propres concitoyens (USA)? L’Allemagne et le Japon n’étaient pas representé, mais l’Afghanistan (!).

    Quelle sera la prochaine étape? Bombarder le reste du monde (au nom du christianisme et du choc des cultures) pouzr que ces mariages contre nature aient pignon sur rue?

    Le maire de Berlin et le minsitre allemand des affaires ont de partenaire homme, mais lorsque les visiteurs officiels accompagnés de leurs épouses sont en visite, les épouses visitent génèralement les jardins d’enfants, les musés, les oeuvres caritatives, mais on ne voit jamais les hommes-épouses de leurs « Gastgeber », alors que les épouses des maires de Berlins et des ministres des affaires accompagner les autres femmes.

    Les pratiques sexuelles tiennent exclusivement de la vie privée: la zoophilie existe, et pourtant aucune femme, aucun homme, qui la pratique, ne l’affiche publiquement! Il y a des sado-maso parmi les femmes tout comme parmi les hommes, pourquoi personne ne l’affiche publiquement? Il y a de femmes, qui prefèrent être « prises » à la levrette, d »autres prefèrent chevaucher: aucune ne le dit publiquement. Il y a des hommes, qui préfèrent être telle ou telle position, mais personne ne le dit publiquement.

    L’Occident doit apprendre à respecter les cuisines et les cultures des autres peuples: depuis la nuit des temps, sauf pour quelques specimen, la procréation est l’oeuvre des sexes opposés. Si tout le monde pratiquait ce genre d’union, s’en sera finit de la gens humaine, à moins que la génétiue humaine ne mette au point, en laboratoire, un nouveau genre de procéation humaine, avec de spermatozoïdes et des ovules artificielles.

    1. Bon mais ici, on parle de la France et accorder les mêmes droits à tous fait partie de notre Constitution, je crois. Et ce n’est pas religieux, c’est une question de droits.

    2. Juste pour remettre les choses en place, le judéo-christianisme précède l’islam de « quelques » années!!! 🙂

    3. @ Fanck Talk II : Quel méli-mélo de trucs et de machins ! Vous n’avez jamais appris à tenir un discours cohérent on dirait ! Je n’ai pas le temps de déconstruire cet assemblage qui ne tient pas debout parce que j’ai autre chose à faire de plus pressé mais il y a bien quelqu’un qui va s’en charger, j’espère.

      Non il n’y a pas de femmes exploratrices ou s’il y en a eu, « on » (en all. « man ») s’est efforcé de les éjecter de l' »Histoire » (en anglais « his » story). Mais ce n’est pas non plus le cas dans les civilisations non judéo-chrétiennes, ou alors citez m’en une, ca m’intéresse. Je serais ravie d’en parler ensuite sur mon blog.

    4. Vous débloquez ou quoi ? Votre commentaire est insultant, souvent sans rapport avec mon billet, et confus. Je traite de modifier une loi de la République française, et vous me sortez des « l’occident n’a pas à imposer sa loi » etc, etc . Merci, et adieu.

  9. Je réitère ma question : les couples vivant maritalement avec enfants à quels droits d’égalité peuvent-ils
    ou doivent-ils prétendre ? Les uns sont « à la colle » et les autres veulent passer devant le maire ?
    Franchement on est morts de rire.

  10. . Ce n’est pas parce que je baise Caroline que des droits me sont conférés. C’est parce que, en la baisant, elle peut éventuellement devenir maman.
    Si je baise Léonard, et ce, quelle que soit la position, il aura, malgré tout, peu de chance d’enfanter.
    La société ne reconnait pas, en l’officialisant, l’amour qui unit deux êtres mais le gain potentiel qu’il peut retirer de cette union.
    La société « récompense » en général ce qui lui est utile et rarement ce qui lui nuit.
    Libre à moi d’aimer Léonard, bien entendu, mais de quel droit irai-je réclamer les mêmes droits quand je ne pourrai jamais assumer les mêmes devoirs?
    Genet, qu’on peut difficilement suspecter d’homophobie, disait qu’il voyait dans l’homosexualité un désir de mort puisqu’elle implique la non-perpétuation de l’espèce.

    1. @ Giacomo
      Et pourquoi tant que vous y êtes ne pas divorcer d’une femme dès sa ménopause….c’est vrai quoi, « en la baisant » elle ne peut plus devenir maman…..

        1. Non, Juan, pas bien vu : cette femme qui est ménopausée, on lui a fait des enfants, le mariage a fait un couple : ce commentaire est grossier et irrespectueux. L’amour entre deux êtres ne se limite pas à la conception.

          « cette référence judeo-chrétienne du couple hétéro ? » : vous débloquez, Juan, excusez-moi de vous dire cela, pour moi, c’est la première fois que cela vous arrive : la notion de couple hétéro ne vient pas de la civilisation judéo-chrétienne, mais il est dicté par la nature et par la conception possible d’enfants ; depuis l’avènement de l’homme, le couple est hétéro.

          Je suis tout-à-fait d’accord sur le mariage des homosexuels, hommes et femmes ; je comprends que l’amour entre deux personnes a peu à voir avec leurs sexes, opposés ou pas ; l’amour est toujours digne de respect, il est un sentiment que l’on doit respecter, admirer ; le mariage gay d’accord, tout-à-fait d’accord.

          Mais avoir des enfants, à mon avis, pour les couples gays, c’est vouloir le beurre et l’argent du beurre ; l’utilisation des mères porteuses me semble une ignominie ; cette notion de droit à l’enfant est un produit de la civilisation de consommation qui réduit l’enfant à un objet de désir : les enfants ont droit à avoir un papa et une maman, à avoir des parents différents… Néanmoins je suis pour les droits des deux parents dans le cas d’un couple homosexuel, car, dans ce cas, c’est l’intérêt de l’enfant qui doit primer…

          Par ailleurs, je ne peux m’empêcher de penser que l’avènement des couples homosexuels est un bien, est une bonne chose pour les humains et la planète, car justement il va (devrait) provoquer une baisse de la natalité et une diminution du nombre des terriens, ce qui ne peut qu’être bénéfique pour l’homme et son habitat.

          1. @ Togram
            je n’ai pas voulu être irrespectueuse ni grossière…j’ai repris les propos de Giacomo

          2. En fait je suis en train de me rendre compte….je n’avais pas compris cette histoire de mère porteuse depuis le début parce que je n’ai pas compris qu’en fait ici il n’est question que des enfants d’un couple d’hommes !!!!

            J’avoue que moi je ne connais que des couples de lesbiennes avec enfants. En fait, j’en connais trois.
            Je sais qu’elles ne sont pas passées par une relation hétérosexuelle mais je ne sais pas exactement quelle a été leur procédé en tout cas l’une des deux est toujours la mère biologique, bien sûr.
            Après j’espère que l’enfant a le droit de connaître sa vraie filiation. C’est important pour un être humain de savoir qui sont ces véritables parents biologiques.
            Pour les hommes, oui cela semble plus compliqué. Je connais bien un homme en couple avec un autre homme et qui a une fille mais il fut marié avec une femme au départ avant de découvrir qu’il était homosexuel. C’est donc une autre histoire.

            Du coup la mère, effectivement, serait réduite au rôle de porteuse. Ce qui éthiquement parlant….n’est pas top.

      1. Vous niez le fait que le société traite ses acteurs selon ce qu’elle attend d’eux?
        Je vois bien ce qu’un couple hétéro peut apporter, mais , en revanche, l’apport d’un couple homo ou lesbien est plus discutable, non?

        1. « Vous niez le fait que le société traite ses acteurs selon ce qu’elle attend d’eux? »
          Et quand les acteurs n’apportent pas ce q’elle attend, la société doit elle les maltraiter ?

          1. Vous considérez que c’est maltraiter les homos que de ne pas leur accorder les mêmes droits qu’un couple hétéro dont la finalité est la procréation?

            1. Mes voisins viennent de se marier à 60 ans….à moins « d’un miracle » et à condition d’y croire je ne pense pas que ce soit pour procréer….et oui quand les gens n’ont pas les même droits il y a pour moi, une forme de maltraitance car il y a exclusion.

              1. Dans toute généralité (la finalité du couple est la procréation), vous trouverez des exceptions (stérilité, pas de désir d’enfant…) , mais pouquoi faire de l’exception, la regle?
                En gros, vous dites, les couples homos sont différents (puisque ne pouvant pas enfanter alors que c’est précisément pour cela que la société favorise les couple hétéros), mais pour ne pas qu’ils se sentent discriminés, accordons leur les mêmes droits que les autres.

  11. L’Eglise en France ne prétend pas régenter le Mariage Civil
    en France semble-t-il. Alors de quoi se plaint-on ?
    Ah oui des stupidités de Barbarin, c’est vrai qu’avec lui
    l’intemporel est bien mal représenté !

  12. que toutes les personnes majeures libres et consentantes s’unissent si ca leur fait plaisir, c’est leur business. Le mariage DES gays (et non pas gay) n’est plus un sujet. L’idée, maintenant, est de soutenir les autres mariages, tels que la polygamie, afin d’achever la déconstruction entre le mariage civil et le mariage religieux.

    Question : la gauche, soi disant ouverete d’esprit, et anti cléricale, osera t-elle faire tomber ce tabou ?

    1. L’idée n’est pas de soutenir d’ « autres mariages », ni la polygamie. ça , c’est dans votre tête. Ce sont deux choses différentes et qui n’ont rien à voir.

  13. la religion ou les religions n’ont rien à voir là dedans, je suis athée, et me pose néanmoins beaucoup de questions sur le mariage des homosexuels, justement, pas à cause du mariage en lui même mais des enfants qui ne sont pas des objets ou des marchandises.
    Chacun peut et doit avoir la sexualité qui lui convient, je suis pour et ne juge pas, le droit à l’adoption pourquoi pas aussi, mais l’idée du mariage pourquoi faire ?
    Beaucoup de couples hétérosexuels ne se marient pas, font des enfants et ça ne pose pas de problème, c’est même totalement admis. alors pourquoi le mariage ? le Pacs protège désormais les homosexuels et les hétérosexuels.
    Je crains qu’en légalisant le mariage, on ouvre la porte aux mères porteuses, et là je suis contre.
    Quelques uns de mes amis homosexuels ont été mariés , ont eu des enfants, il y en a beaucoup plus qu’on ne le dit, et le Pacs leur suffit.

  14. Il entre dans la question tout un tas de choses: par ex., mariés les homo ont droit à la pension de réversion, et on ne voit pas pourquoi après X années de vie commune ils et elles n’y auraient pas droit.
    Pour moi, Najat V-B est OK sur la question avec pour seule restriction la mère porteuse. Effectivement, on ne loue pas un ventre sur pattes comme on prend une voiture de location, sinon ça devient quoi, « mère porteuse » une profession comme pute? Au tarif syndical et à l’argus?
    Ce que j’aimerai bien, perso c’est qu’elle s’occupe, et rapidement, D’UNE LOI CADRE ANTISEXISTE. Parce que c’est urgent et que le truc homo, c’est bien mais ça représente 10% de la population. Les femmes, c’est plus de la moitié de la population.

  15. « laïciser le mariage civil » !!! vous voulez dire que l’Etat sache qui est avec qui ? ou bien autre chose ?

  16. @Michelle : à partir du moment où certains se donnent un DROIT à l’enfant, quand bien même la nature ne leur a pas donné cette possibilité (que ce soit pour cause de stérilité ou d’homosexualité), alors on est deja dans la marchandisation.

    En effet, les meres porteuses sont la prochaine étape, dailleurs les plus riches utilisent deja ce systeme en passant par les Etats Unis, mais ca, il fallait y penser avant.

    1. La question n’est pas qu’ « on » se donne un droit. Un droit est accordé s’il est voté par les élus de la république. La nature accorde aux homo de procréer. Certains sont pères lors d’un mariage/relation hétéro précédente. Si la mère est morte, par ex. et bien c’est le père qui de plein droit recueille ses mômes, et s’il est en couple avec un gay, et bien c’est une famille recomposée comme il y en a tant, pareil.

      On fait des lois pour le pays dans lequel on est citoyen-ne et où on élit des représentants, pas pour ailleurs. Si la loi est différente ailleurs, et qu’elle vous satisfait davantage, et bien on s’expatrie. Si on va louer un ventre ailleurs où c’est permis et qu’on revient sur le territoire national en contravention avec la loi, et bien on s’expose à la justice de son pays, où les tribunaux sont là pour faire appliquer la loi.
      Les mères porteuses ne sont donc la prochaine étape de rien.

    1. Ce que dit Euterpe.
      Une loi cadre, c’est une loi avec des articles et des alinéas qui déterminent avec précision les cas de figures proscrits.

  17. Bon ben puisque Floréale ne répond pas, je le fais. Ce serait une loi sur le modèle de la loi antiraciste de 1972, bien évidemment.
    Par exemple : l’auteur (ou l’autrice, les femmes sexistes envers les femmes ce n’est pas cela qui manque) de paroles, écrits ou images à caractère sexiste serait punissable lorsque les attaques incriminées s’adresseraient par tout moyen de communication au public, y compris par internet, quand bien même le site serait basé à l’étranger, à condition que le propos litigieux soit diffusé en France.
    Egalement dans le domaine de l’emploi le licenciement, la sanction ou le refus d’embauche discriminatoire serait punissable.
    Egalement l’apologie du sexisme, les provocations et les insultes à caractère sexiste dans la presse, la pub et plus généralement en public.
    Avec alinéas sur la banalisation de la pornographie jusque dans l’éducation des petites filles et ses conséquences ainsi que tout ce qui verse dans le domaine de la violence faite aux femmes.

    Ce ne sont pas les problèmes qui manquent !

    1. Un problème, une loi?
      Vous imaginez la société que vous appelez de vos voeux..?
      Un rêve de dictateur.

  18. Je n’ose pas trop émettre un avis, je trouve qu’il y a pas mal de bizarreries dans les posts. Je me demande si je suis bien sur les coulisses de Juan.
    Bref, le mariage c’est OK ! Le pacs survivra de son côté.
    Personnellement, je vois un côté très mercantile à ce nouveau droit : restaurants, traiteurs, cadeaux, belles tenues, animations, etc. Maintenant, passons au divorce et là, il ne faudra pas se louper… il y aura intérêt à bien prendre en considération toutes les situations, idem dans le cas de décès.

  19. MARIAGE POUR TOUS s’il vous plait monsieur Juan. 🙂
    La politique est aussi affaire de vocabulaire..

Les commentaires sont fermés.