Blogs politiques: hécatombe de découragements


Après Yann Savidan (jeudi), voici Stef, Gabale et AnnieDay, qui, à leur tour, annoncent leur mise en pause.

« J’ai essayé de reprendre le blog après une longue absence déjà… Mais pour les mêmes raisons et parce que j’ai d’autres obligations qui me prennent beaucoup de temps et d’énergie, je préfère pour le moment le remettre en sommeil. » écrit le premier

« Il est certain que l’alternance politique change considérablement la donne et oblige à ne pas cantonner son écriture à la critique systématique. Ce n’est évidemment pas une découverte. » ajoute le second. « Je n’écris pas facilement. Et lorsque j’écris, c’est avec nombre de scrupules. J’ai besoin d’énormément de temps pour me convaincre non seulement de la solidité de mes propos, mais aussi de la légèreté de mon style, de mon orthographe, ma grammaire, ma syntaxe, mes conjugaisons et ponctuations. »

Moi aussi. J’ai eu même besoin d’alcool, de jeux videos, de lectures, d’énervements, pour stimuler ma pensée et ma rage. Mais cela ne suffit pas toujours, plus toujours.

L’Hérétique s’interroge, du coup, sur le crépuscule de la blogosphère politique.

Fichtre.

Publicités

32 réflexions sur « Blogs politiques: hécatombe de découragements »

  1. Un petit coup de mou (oups !) passager, un petit passage à vide… Pourtant il y a tant à dire, à souligner, à commenter, à critiquer.
    Sans doute que la blogosphère politique attentive a besoin de se remettre de 5 ans de vigilance permanente.
    Le changement, c’est sans doute aussi ça…

  2. J’ai moi-aussi sérieusement ralenti… « j’ai besoin d’une nécessaire prise de recul sur la manière d’appréhender les faits et gestes qui me passent devant les yeux. C’est complètement indispensable.Ma manière de bloguer va s’en ressentir puisque j’étais souvent dans la réaction un peu exacerbée. Il y a tant à dire, de quoi faire 5 billets par jour à commenter scandales, méthodes de voyous, et autre escroqueries intellectuelles. Mais je ne peux plus vivre ainsi. Cela ne sert à rien sauf à s’aigrir. »

  3. Il y a un temps pour le combat et un temps pour le repos tout en restant vigilant. Sarko a été viré, soit, mais HOLLANDE commence à repartir au centre droit. Ne pas faire le lit de la droite et de son extrême est une chose, mais il faut rester vigilant pour ne pas servir inconsciemment de couverture à des dérives néolibérales nous ramenant au point de départ en matière de désocialisation… ARAMIS

    http://www.youscribe.com/catalogue/livres/litterature/romans-et-nouvelles/les-docks-en-folie-1858422#infosstats_area

  4. Quand vous aurez fini de faire vos chochotes, les uns et les autres, vous le direz ! Vous voulez peut-être qu’on vous bricole (sur finances publiques, évidemment…) une petite cellule de soutien psychologique, pendant qu’on est là ?

  5. Tous ces bloggers ne disent plus rien parce qu’ils n’ont plus rien à dire, mettons cela sur le compte de la descente post-présidentielle. Et quelle pression avant les éléections! Tous ces billets inutiles sur l’affaire de moeurs straukanienne.Toute cette campagne allant des préliminaires (primaires socialistes) jusqu’à la victoire orgasmique du « changement c’est maintenant ». Un flot continu de littérature numérique dans un grand tapage médiatique franco-français.
    Ces bloggers ont-ils jamais dit quelque chose?
    Ils disaient noir quand Sarkosy pensait blanc, s’il avait dit non ils auraient dit oui…
    Comment peut-on construire sa pensée sur un principe de contradiction?
    Le sarko show n’est plus et les idées deviennent flasque. C’est trop rigolo.
    Sarkosy pensait donc j’étais… il ne pense plus je ne suis plus.
    Que fera la mandature hollandiste si ce n’est d’inscrire la France dans la continuité sakosyste.
    Pour exemple:
    – quand sarkosy était accusé de stigmatiser les « roms » que fait Valls?
    – sur la fameuse « règle d’or », quid du Traité européen? plus de critiques fini.
    Laurent Fabius, Ministre des affaires étrangères, aux côtés des partis du NON à la Constitution européenne de 2005, au même titre que Hamon, Cazeneuve, Montebourg, Taubira… tous ces politiques nous vendent becs et ongles le nouveau Traité.
    Tout est comme cela, le clivage gauche-droite est aussi illusoire que la démocratie représentative.
    Un petit peu de pommade dans le dos, un petit peu de vaseline dans le … allez hop.
    ON n’est jamais mieux trahis que par les siens. Pauvre peuple de gauche!
    Les lendemains ne chantent plus!

  6. Moi j’écris un peu moins aussi cela doit être la période.

    Mais ce crépuscule révèle un truc qui est problématique: on fait trop de politique contre et pas assez pour, de dénonciation mais pas assez de fond et de solutions…du coup dur quand son camp est majoritaire et l’adversaire minoritaire. c’est dommage.

  7.  » l’alternance politique change considérablement la donne et oblige à ne pas cantonner son écriture à la critique systématique »

    Critique systématique: en somme: vous étiez un peu à Sarkozy ce que « l’Innocence des musulmans » est à l’islam…

    Si la critique n’avait pas été systématique (solution de facilité) mais nuancée et objective, tous ces blogueurs n’auraient aucun problème aujourd’hui; mais on ne s’entraîne pas la nuance et à l’objectivité en quelques mois, et le soutien systématique est par trop ridicule: d’où l’impasse.

  8. je pense plutot que c’est parce qu’il n’y a rien à dire! Et que vous avez aussi besoin de repos après 5 ans de blogs inninterrompus . Le gouvernement ne fait pas de grandes declarations tous les jours comme avant , c’est tout!

  9. Il y a certainement une partie de ces bloggers qui étaient encartés. Les campagnes politiques se gagnent à présent sur le net, (poncif!). Voilà! combien de ces bloggers ont obéi à une stratégie partisane? D’ailleurs la disparition de ces bloggers est certainement aussi valable pour les autres mouvements d’idées politiques.
    Imaginez tous ces bloggers travaillant à la chaîne dans les bureaux de campagnes dont le seul but est d’inondé la toile.
    Bonjour le réseau social par medias interposés s’envoyant des mails ou des commentaires pro-copains avec pour seul objectif l’augmentation du nombre d’adhésion.
    En ce moment, l’on voit le niveau du clivage gauche-droite dont les sujets polémiques portent dur des divisions puériles.
    Je suis contre la corrida donc je suis gauche… j’en passe et des meilleurs.
    Sarkosy s’en est allé. Quel soulagement de ne plus voir cet agité chaque jour dans nos postes de télévisions.
    Il semblerait que pour vivre politiquement, un Président se doit d’inaugurer, de lire un discrours… sinon l’opinion a l’impression que l’action politique et la fonction n’a aucune utilité.
    François Hollande dansun style lymphatique adopte la même technique de com. Allez vas y que j’existe dans les postes de télévisions. Allez parlons, commentons, légiférons… sur des sujets dernière zone. La politique n’est plus une affaire d’Etat. L’impuissance des pouvoirs publics appliquent les directives des commissaires européens. Il ya bien longtemps que l’Assemblée Nationale ne légifère plus que sur la taille des aires de sationnement, sur les espaces fumeurs…
    Bonjour le niveau. Et ce n’est pas près de s’arrêter. Politique spectacle et petits croissants entre amis.

  10. @ Juan

    Et pourquoi pas continuer à faire ce que vous savez faire, c’est-à-dire la « critique systématique », mais de Hollande, cette fois?

    On sait bien qu’elle serait abusive, comme l’était celle de Sarkozy: personne n’était dupe, et surtout pas vous, mais elle avait son utilité: pourquoi la perdrait-elle avec un autre gouvernement? pourquoi changer de genre pour en adopter un autre qui n’est pas le votre ni celui qui a fait votre succès?

    Le « Canard Enchaîné » a-t-il changé de style, et se montre-t-il plus indulgent envers Hollande qu’envers Sarkozy? S’il le faisait, il ne serait plus le « Canard Enchaîné », et plus personne ne le lirait.

    Restez vous-même, et continuer à faire ce que vous savez faire le mieux, au lieu de chercher à vous transformer en une sorte de « Le Monde » pro-PS qui se voudrait être toujours « le journal objectif de référence », ou, encore pire, en un blogueur de « défense systématique de Hollande » que personne ne lira.

    Il vous faut choisir entre le style personnel que vous avez inventé et qui a fait votre succès, et vos sympathies pro-hollandistes; vous êtes un polémiste, la polémique est toujours excessive et injuste, il n’y a pas de « polémique objective et équilibrée ».

    1. Le Canard Enchaîné, c’est une équipe. Un blogueur qui s’engagerait dans la critique systématique ferait cavalier seul dès qu’il retournerait sa veste en dénigrant un gouvernement qu’il a contribué à faire élire. Ce n’est pas du tout le mode de fonctionnement des blogs. C’est déjà bien quand des blogs politiques restent ouverts au dialogue et à la contradiction, et sont capables de regard nuancé envers leur propre parti.

  11. j’ai été tenté au début du nouveau quinquennat par un blog – qui mettrait bonnes notes et mauvaises notes – comme ça sans trop de commentaires. Un blog de brut !

    J’ai assez vite lâché l’affaire : même a minima cela demandait un suivi du travail.
    Même si le pari était je me mets à la place du quidam qui au matin dit sans trop réfléchir c’est bien c’est pas bien.

    arrêt donc :
    – conscience de l’inutilité de la chose
    – conscience du travail que cela demandait ( je suis trop occupé par ailleurs )
    – Et puis, à la louche, sans trop réfléchir je balançais beaucoup de mauvaises notes…

    alors j’ai décidé de fermer ma gueule et de faire confiance à l’aveugle à Hollande jusqu’à la mi mandat..

  12. Polémique??? D’autant plus que sur François HOLLANDE, il y a matière.
    Notre Président est un véritable illusioniste qui est comme l’a dit en son temps Martine Aubry, l’année passée que M. Hollande était le candidat du système ce qui vrai. Regardez les deux liens à suivre:
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Si%C3%A8cle
    http://www.french-american.org/files/liste-yl-fr-81-10.pdf

    François Hollande figure comme membre du Siècle et des Youngs Leaders.
    Dans ces clubs, il n’y a pas de clivage gauche/droite.
    Toutes ces personalités servent les mêmes intérêts.

    Avec Sarkosy, il n’y avait aucun doute sur son idéologie mais la vigilance que vous meniez contre son action est toujours d’actualité. Peut-être plus encore car dans le cas de François Hollande qui porte le costume de quelqu’un dit de gauche, .

    Jetez donc un petit coup d’oeil sur le site de Pierre Carles.
    http://www.findeconcession-lefilm.com/le-film

    Ou cet autre lien « Circus politicus » : la comédie démocratique sur Marianne.fr
    http://www.marianne2.fr/Circus-politicus-la-comedie-democratique_a215934.html

    En réalité tous les bloggers qui se sont positionnés comme antisarkosyste puis abandonnés leur raison de vivre croyant que leur travail (mission) est terminé se fiche le doigt dans l’oeil en adhérant au « changement, c’est maintenant ».

    Par ailleurs, je suis d’accord avec Paul Arié, la polémique peut aussi être constructive, donc utile.
    Allez courage! Même en dilettante critiquer le pouvoir cela ne peut pas faire de mal.

  13. C’est pas plus mal ! j’espère qu’on verra les gens se lever pour réagir sans le blogs politiques…
    après tout mieux ne vaut-il pas agir « in front of » que de gueuler sur les blogs ? C’est une question;
    inutile de penser à me fusiller !

  14. J’ai toujours autant de plaisir à lire Sarkofrance saison 2 que j’en ai eu avec la 1ère. Dans la saison 1, une critique sans concession de la Sarkofrance dans laquelle j’adhérais à 100 %, Parfois je m’y replonge pour me rappeler ce que faisait feu Sarkozy dans les premiers mois. Votre travail, Juan fut excellent et aide à ne pas oublier. Dans la saison 2, je vois plutôt une défense bienvenue de Hollande qui n’en a pas beaucoup.dans les éditos A gauche, comme à droite, on ne lui laisse rien passer (même ce qu’il n’a pas encore dit ou fait). Votre blog nous donne l’occasion de lire autrement l’actualité politique. C’est une bouffée d’air. Merci

  15. Tiens moi aussi pour cette fois je suis d’accord avec Elie Arié.
    Pourquoi ne pas faire dans la critique systématique de Hollande ?

    Personnellement cela ne me déplairait pa.
    Car une fois posé que oui c’est vrai Hollande est moins pire
    que N. Sarkosy,

    qu’est-ce que l’on fait si on ressent comme moi que
    Hollande n’est pas quelqu’un de franc du tout et qu’il communique
    par messages synthétiques recomposés machine ?

    Que valent les débats « avec lui » dans ce cas ?

    Lui il dit « Attendez pendant 2 ans sans rien dire »
    Es-ce une bonne solution ?

    Ce serait dommage car cela peut arriver aux gens de débattre
    sans fard et rien qu’à regarder c’est intéressant.

    1. FH n’a pas dit « sans rien dire »
      mais il faut deux ans pour que je présente des premiers résultats….

      Le droit à l’erreur dans le commentaire c’est gravé dans les gènes hexagonaux et d’outre mer !

    1. Les critiques et mises en garde sont souhaitables mais il faut bien se garder du ton du procureur qui veut la peau de l’accusé par tous les moyens.
      Ces critiques peuvent être utiles bien entendu !

    2. Ce qui est en jeu dès maintenant ce sont les municipales de 2014.
      Je veux bien qu’on aide à cristalliser une opinion, changeante et versatile… la droite ne rêve que de reprendre pied !
      De la mesure !
      3 millllions de chômeurs si ce n’est pas plus
      Des entreprises qui lourdent à tire larigo
      Une Europe où personne ne s’y retrouve

      Tonton François a bien du travail. Pas de croche pieds c’est tout ce que je demande !

  16. jpd83,, oui d’accord, c’est vrai si on ne veut pas la « condamnation du client »
    et c’est bien le cas pour moi.

    Mais Dsl, j’ai la conviction que Ma Cause lui est trés peu la Sienne …
    Alors Sa Cause me semble trés peu la Mienne.

    Décidément le temps est à la Nostalgie !

  17. Coucou,

    Je n’ai pas du tout plié boutique. 😉 Mais il est vrai que mon emploi du temps ne laisse guère de temps pour écrire en ce moment.

    Allez hop ! Hauts les coeurs !

Les commentaires sont fermés.